source : D'après Eric Maier (CDPCanyon74)

Avant même qu’il ne soit officialisé, le Comité Départemental de Pilotage du Canyonisme en Haute-Savoie (CDPCanyon74 : instance et union représentative des acteurs fédéraux et professionnels canyon de Haute-Savoie formée pour agir en termes de prévention et sécurité, défense, entretien, protection des sites et développement harmonieux de l’activité) reçoit une première alerte : le 30/12/2007, le cadavre d’un cerf (sans tête !) a été découvert sur la berge gauche du canyon de Montmin (Haute-Savoie). Une déclaration en gendarmerie (excellent reflexe !) a été immédiatement réalisée par les canyoneurs découvreurs de l'animal. Les canyonistes ont aussi prévenu les responsables du C.D.P.Canyon.74 (bravo !).

Le C.D.P.Canyon.74 mène les investigations rapidement : le cerf a « déroché ». Un chasseur l’a découvert. Avec l’accord de l’Office National de la Chasse (ONC) il a récupéré le trophée (tête et cornes) et le cadavre a été laissé sur place ! Le CDPCanyon74 contacte alors l’ONC. et l’informe que l’animal se trouve au bord de la rivière et entraîne forcément un problème d’ordre sanitaire. L’ONC en convient et donne son accord pour que l’animal soit retiré. L’équarrissage à la charge de la commune doit être prévu. L’association de chasse de Faverges et la municipalité sont contactés. L’évacuation est organisée : comme le cadavre est frais il peut être découpé en morceaux qui seront transportés à dos d'homme par la pente abrupte, si l'action est menée dans les prochaines heures.

Le chasseur découveur et l’un des canyonistes qui ont donné l’alerte se chargent du découpage et la mise en sacs le 5 janvier. Le lendemain, 8 canyonistes volontaires, issus de la FFME, de la FFS, de la FFCAM et du Groupement des Professionnels Canyon de Haute-Savoie sont présents. Des cordes sont installées dans la pente abrupte en rive droite et le cerf en 8 morceaux est évacué.

Au final, c'est une opération rondement menée, grâce à la réactivité et la mobilisation immédiate qui a éviter que la situation ne s'aggrave sur le terrain (la découpe de l'animal ne pouvait pas attendre). Remerciement à tous les acteurs canyon pour leur mobilisation. à l’association de chasse de Faverges pour son soutien, à la municipalité pour son écoute et à Franck DONZEL du massif des Bauges (nettoyage du canyon de la Leysse) pour le prêt de kits adaptés à l’opération.

Le canyon de Montmin est préservé et ne subira pas une pollution pendant plusieurs semaines, comme on peut le déplorer dans le canyon de  Sambuis.