Source : extrait CCI.

Un sondage est actuellement mené auprès des pratiquants. Fin mars 2010, la CCI (Commission canyon interfédérale), qui regroupait jusqu’à cette date la FFME et la FFSpéléo s’est élargie et a intégré la FFCAM (clubs alpins). Ensemble ils ont décidé d’organiser une enquête afin de préparer les états généraux du canyon qui se dérouleront en septembre dans les Pyrénées à l'occasion du RIF, et qui  regroupera des pratiquants issus de fédérations mais aussi d’horizons beaucoup plus large comme des professionnels, et des non fédérés.

Issu à l’origine d’activités de montagne mêlant les techniques d’escalade, de spéléologie, et d’eau vive, le canyonisme est devenu une activité à part entière. Il possède son histoire, ses techniques, son vocabulaire, et ses propres références, tous ces éléments qui servent à définir une culture.

Après un quart de siècle de gestion fédérale, la CCI propose de faire un point sur l’activité qui nous passionne. Bilan d’un coté, photographie de qui sont les pratiquants en 2010, l’accès aux sites et la sécurité, les perspectives d’avenir… seront les thèmes abordés lors des états généraux du canyon de septembre. Si l’activité canyon relèvent d’une cogestion des trois fédérations au sein de la CCI, force est de constater qu’une partie des pratiquants reste en dehors des systèmes fédéraux.

Pour cela, un questionnaire en ligne est adressé à tous les pratiquants. Prenez quelques minutes pour répondre aux questions. C'est par ici.