Le blog des admins

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Accueil > Blogs > Le blog des admins > compte-rendu de sortie canyon

dimanche 15 avril 2007

1ere sortie club de l'année : Canyon des Sambuis

Pour la première sortie club de la saison, le petit canyon de Sambuis est idéal pour une reprise :
  • C’est un des canyons les plus proches d’Annemasse ce qui permet une sortie à la journée sans avoir à effectuer trop de route
  • Son temps de parcours est assez court : voisin de 2/3 heures.
  • C’est un canyon qui, bien que présentant un débit correct, n’est pas très aquatique dans sa progression, ce qui n’était pas plus mal vu la température de l’eau.
  • Les franchissements des obstacles sont nombreux, continus et très variés. Cela a permis de réviser différentes manipulations et techniques de descente.
Le RDV est posé au club d’Annemasse à 8h. Tout le monde est là à l’exception d’Alex que l’on doit récupérer sur place au Petit Bornand. Enfin, tout le monde sauf un baudrier au final… Mais heureusement, Bertrand et Delphine ont toujours de quoi dépanner...
Une petite heure plus tard nous sommes à Beffay où nous laissons les véhicules sauf le fourgon près d’un petit pont (parking aval). Le temps de faire la navette en poursuivant 10 minutes la même route et nous nous retrouvons au départ du canyon.

La sortie est initialement prévue pour une révision des dernières techniques apprises : pose d’une main-courante, blocage sur corde… Mais face au froid de l’eau, nous décidons de parcourir le canyon normalement et de réviser tout simplement les différentes techniques de descente.
La première partie du canyon est une suite ininterrompue de rappels de 5 à 25m, commençant par une esthétique C12. Puis très rapidement, après 2-3 ressauts (rappels, désescalades), nous arrivons sur une C25.

Bertrand et Delphine pose une main-courante et un rappel guidé ce qui permet de réviser cette technique de progression fort sympathique au vue de la température de l’eau… Malgré quelques positions acrobatiques pour les prises de vues, peu de photos ressortions nettes  de ce passage (gouttelettes d’eau). 


Tandis que l’équipe en amont s’occupe avec une mini remontée sur corde et à déséquiper le rappel guidé, l’équipe en aval (Alex / Sébastien) apprend et s’entraine sur la technique des débrayables en équipant avec Claire le rappel suivant.



Nous continuons quelques mini-toboggans et rappels nécessitant parfois une main courante, mais aussi des fois d’équiper la descente un point en amont car l’ancrage est situé hors crue dans des endroits d’accessibilité très douteuses… A mi-parcourt, un toboggan est remonté par Claire aidé d’Alex car sa descente est surestimée (bloque coincé et désescalade délicate)…
L’avant dernier ressaut donne l’occasion de passer en revue une nouvelle technique de progression: la déviation.

Après 20 minutes de marche de retour, nous rejoignons le parking aval. Nous retrouvons aussi le soleil pour pique-niquer tranquillement après avoir récupérer le fourgon laisser en amont. La sortie prend fin comme elle a commencé : au CAF Annemasse à 17h30-18h.

Participants : Delphine Dalençon, Nathalie Brauda, Sébastien Jehan, Alexandre Collin, Delphine Baratin, Bertrand Hauser, Claire Tranchefort
Texte : Claire Tranchefort.

dimanche 5 novembre 2006

Canyon de Tré La Tête

Rendez-vous 7h au parking du bas avec Thierry. Il fait bien frais... ça sent déjà l'hiver. Une préparation rapide des affaires, un déshabillage beaucoup moins rapide et c'est en 4x4 que nous faisons l'approche. La piste est pour le moins défoncée, mais Sam négocie les passages délicat sans difficultés. Nous nous arrêtons régulièrement pour aller jeter un oeil au canyon et estimer le débit. Peu après le pont romain, nous continuons à pied la piste qui poursuit dans la réserve naturelle, puis suivons un petit sentier qui monte dans les bois, se perdant par endroit. Et rejoingnons rapidement le départ du canyon. Le lit du ruisseau est bien gelé. Il doit être pas loin de 9h.

Nous enfilons rapidement les combis fraichement glutées, les gants, le bonnet, le K-way... il faut avouer que ça caille sévère !!! On est pas encore habitué à ces températures négatives.
Un peu de marche dans le ruisseau et on s'aperçoit rapidement qu'un caillou camouflé derrière la glace... ça glisse ! Nous arrivons en haut du premier rappel (C30)... que c'est beau :-) La glace est partout, le débit est idéal pour cette première partie, l'équipement l'est un peu moins...
Les petits rappels (<15m) et les ressaut se suivent dans une gorge bien encaissée, la glace transforme le paysage... Les réceptions sont pleines de gravillons qui en plus de remplir les chaussures, transforment les sorties de vasques en sable mouvant si on s'attarde un peu trop longtemps.
Nous atteignons la magnifique cascade de la Combe Noire. Plusieurs petites cascades, nous passons devant l'échelle débimétrique, elle indique 27.
Nous récupérons RD un large sentier, puis redescendons dans le ruisseau au niveau de l'affluent. Celui-ci fait plus que doubler le débit que nous avions jusqu'auparavant. La gorge se resserre, un premier rappel depuis un arbre évitant une vasque émulsionnée, un second pour rejoindre un relai suspendu au dessus d'une troisième vasque un peu agitée... un peu de marche et c'est l'arche naturelle. Après un peu de marche nous atteignons le haut de la C20. Bertrand jouera du marteau pour dégager la glace et permettre à tout le monde de passer hors d'eau. Encore quelques ressauts parfois délicat et nous sortons RD par un petit passage peu marqué. Nous rejoingnons la piste.

Thierry et Sam remontent léger chercher le 4x4, tandis que Bertrand et moi descendons chargés au parking du bas (20min env.). Il est 14h30, nous nous changeons au soleil qui décline, mais le froid est toujours là. Grignotons et surtout dégustons le gâteau préparer par Véro. Bref, Tré la Tête est un joli canyon de style alpin qui présente de très belles cascades et deux magnifiques encaissements, mais qui manque de continuité. Le froid, nous a, ce jour-là offert, les premiers paysages de glace de cet hiver.
Nous profiterons de la fin d'après-midi pour aller repérer le débit et l'accès du canyon de la Tines des fonds, prévu pour le lendemain. Du bas, le débit est difficilement estimable, lorsque l'on arrive en haut il fait nuit. A la frontale, nous observons les différentes vasques et chacun se fait son opinion... Bertrand prévient Remi et Henri de la faisabilité, moi je décide que je resterai au lit, non sans regret ! Le compte-rendu pour bientôt...

Participants :   

  • Bertrand Hauser, Delphine Baratin (CAF Annemasse)
  • Thierry Valette (CAF Chambéry) , Samuel Meyer