Le blog de kiki63

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Accueil > Blogs > Le blog de kiki63 > stage de formation

mardi 22 mai 2007

UFTV Unité de Formation Techniques Verticales

Samedi 28 Avril 2007

Nous sommes six à prendre la route à 5h30 afin de rejoindre le village de Cléry en début de matinée. Je ne souhaite pas perdre de temps pour débuter ce dernier opus d’une belle série. Au programme, j’ai prévu le canyon des Tailles et l’objectif que j’ai fixé aux participants est d’essayer de mettre en œuvre les techniques verticales déjà vues (avec un peu d’avance lors de l’UVPA) de manière plus efficace, plus propre au niveau des relais et de faire vivre la corde, c'est-à-dire éviter les long temps d’attente au relais pour avoir une corde adaptée.
Le canyon des Tailles est très vertical et très soutenu avec un enchaînement de cascades permettant de suivre les évolutions de l’ensemble du groupe.
En fin d’après-midi, nous enchaînons, pour le plaisir, avec le canyon du Pont du Diable à Lescheraines.
Le soir, nous rejoignons notre gîte du sapin de Jarsy ou un repas gargantuesque nous attend avec le sourir malgré notre retard. Cette adresse est à retenir !

Dimanche 29 Avril 2007

Après un lever au son des cloches de l’église toute proche, nous quittons le gîte à 8h30 en direction de Grésy sur Isère. L’objectif du jour est de mettre les participants dans la situation du relais en paroi de manière à contrôler leurs manipulations et leur approche du problème. La formation restant un plaisir avant, nous décidons d’aller faire le canyon des Lavanches.
La marche d’approche a marqué les esprits par sa difficulté mais aussi par sa beauté.
Le départ du canyon ne laisse rien transparaître, mais très vite la C43 nous met dans l’ambiance. Tout le monde n’est pas aussi à l’aise qu’il le souhaiterait.
L’enchaînement qui suit permet à la pression de redescendre, mais tout le monde attend la suite…
En haut de la C100, tout le monde veut être le premier pour la voir, mais la perspectives n’est pas évidente. Puis tout le monde descend sans soucis. « Elle n’est pas si impressionnante ! » Surtout, l’ensemble des participants passe au relais en pleine paroi sans aucun problème.
Le soir, le groupe est réparti en trois équipes chargées d’organiser la descente d’un canyon en prenant en charge le trajet aller en voiture, la navette s’il y a lieu, les cordes utiles, la marche d’approche, etc… Quatre canyons sont choisis : La Mine (Myriam), Frontenex (Marc), Les Farnets (Albert) et La Doria (Steve et Denis).

Lundi 30 Avril 2007

Un lundi pas comme les autres, puisque nous nous levons pour aller faire du canyon. Aujourd’hui, nous prenons la direction de La Mine. Ce canyon se prête à merveille aux exercices d’équipement et j’ai choisi le thème du rappel guidé. Ce sera donc des rappels guidés à tous les étages, et chacun son tour.
Après la marche d’approche qui ne fait peur à personne, « Eh, on a déjà fait les Lavanches !!!! », nous nous retrouvons tous au départ pour un pique-nique improvisé grâce aux bons soins de notre cuistot. La Mine est un canyon vertical et soutenu, extrêmement bien équipé ce qui permet de travailler des techniques diverses et variées.
Tout le monde, même les dernières recrues du club ont pu équipé leur guidé et en faire profiter les autres. Sur la partie finale, je demande à tout le monde de gagner en efficacité car je souhaite enchaîner avec Frontenex tout proche. Cela fait trois fois que je passe à côté pour le descendre mais à chaque fois l’orage m’en empêche.
Et malgré la dextérité de tous, cette quatrième fois sera du même tonneau… J’vais me le faire !!

Mardi 1er mai 2007

C’est le dernier jour et pour cela je leur ait garder un chien de ma chienne : La Doria avec ce qu’il faut d’eau pour la rendre impressionnante…
Nous commençons par Les Farnets. Malheureusement, une erreur de lecture de carte nous fait attaquer le canyon … à la fin. Donc nous ressortons a travers les bois et vu le temps écoulé nous nous dirigeons vers La Doria.

La Doria nous accueille en tenant toutes ces promesses. Le niveau d’eau est haut… par rapport à ce que j’ai connu. Mais après un coup d’œil du sommet de la C50, ça passe.
Personne ne fait le fier, mais tout le monde appréciera la descente et le passage à travers la gerbe d’eau. La partie haute a été sécurisée comme jamais, main-courante + main-courante + aide au relais + passage hors d’eau…
La suite est une belle balade en forêt avant la partie finale qui nous permettra de travailler encore u petit peu. On termine en se dépêchant un peu afin d’éviter l’orage.

lundi 21 mai 2007

UVPA : Unité de Valeur Progression Autonome

Samedi 14 Avril 2007
L’ensemble des personnes participantes au stage se retrouve au gîte du Bouchet Saint Nicolas (43). Après une brève présentation du stage, des objectifs généraux et particuliers, nous prenons la direction du canyon du Gourlong, commune de Pont d’Alleyras.
Nous nous organisons en deux équipes distinctes. Chaque équipe se compose d’un débutant, de deux ou trois personnes en cours d’acquisition de compétences en matière d’équipement, d’un leader (ou équivalent) et d’un initiateur.
Le canyon du Gourlong a pour principal inconvénient une eau de très mauvaise qualité. Son parcours n’est pas non plus très avantageux avec une marche en rivière de 45 minute à 1 heure avant le premier obstacle, et des obstacles rares.
Malgré tout les obstacles rencontrés ont permis la mise en œuvre de techniques différentes :

  • rappel débrayable du haut sur huit en buté
  • rappel débrayable du bas sur point humain
  • rappel à double
  • rappel guidé
  • toboggan

L’équipement en place était léger, varié et ancien, il permettait l’utilisation de relais non équipés de chaines (remise en état de relais), d’amarrages naturels sur arbre. Certains relais abimés devaient être évités, d’autres, d’accès dangereux, devaient également ne pas être utilisés.
Pour les débutants, ceux-ci ont pu mettre en œuvre les techniques de descente en rappel sur des plans inclinés, sur des verticales sèches, des verticales arrosées, des verticales déversantes (rappel en fil d’araignée).
Le repas du soir fait honneur aux aubergistes, et c’est repus que nous regagnions nos litières pour la nuit.

Dimanche 15 Avril 2007
Après un copieux petit déjeuner, nous commençons la journée par une partie théorie. Christophe présente le nouveau cursus de formation canyon mis en place par la Commission Nationale de Canyon de la FFCAM. Le débat est animé.
La suite est animée par Jérôme qui nous présente le contenu de la pharmacie en canyon. Cela tombe bien puisque cela correspond à sa thèse de doctorant.
Enfin, Christophe termine cette partie théorie par une présentation des risques liés à l’eau vive, les mouvements d’eau.
A 11 heures, nous quittons le gite pour Monistrol d’Allier. Le site est idéal pour la découverte de l’eau vive.
Nous avons la possibilité de travailler les traversées, l’utilisation des bacs et rappels, les lancer de cordes de sécurité, le sauvetage, la tyrolienne aquatique. L’ensemble des participants profite à plein du moment, même les personnes ayant des appréhensions fortes au départ. C’est un succès et cela re-hausse la qualité du séjour.

Samedi 21 Avril 2007
Nous nous retrouvons tous à 9h00 à la falaise dite des « Roches de Verdun » (commune de l’Albenc – 38) pour une matinée de travail sur corde :

  • utilisation de la main courante ;
  • passage de déviation,
  • les différentes utilisations du huit descendeur,
  • passage de nœud sur corde à simple, à la montée et à la descente, avec et sans bloqueur mécanique ;
  • la manœuvre d’auto-dégagement d’urgence.
Après le repas de midi, nous traversons l’Isère pour faire la partie finale du Versoud. Répartis en deux équipes de 5 et 4, nous profitons de ce canyon pour réaliser des équipements divers et variés :
  • débrayable du haut, sur huit en butée, sur demi-cabestan ;
  • débrayable du haut ;
  • rappel guidé ;
  • remontée sur corde sous cascade ;
  • passage de nœud sous cascade ;
  • main-courante rappelable ;
  • double débrayable ;
  • etc.

Nous sortons juste à l’heure du canyon pour rejoindre le gite Vol de nuit à Choranche.

Dimanche 22 Avril 2007
Thierry assure le matin une présentation très complète du matériel de descente de canyon :

  • combinaison ;
  • baudrier ;
  • longes ;
  • mousquetons ;
  • descendeur ;
  • trousse à spit ;
  • amarrages ;
  • cordes ;
  • bloqueurs mécaniques ;
  • etc.

Vers 11h00 nous quittons notre villégiature pour le canyon des Carmes. Nous nous y engageons en début d’après midi en deux groupes distincts.
Là aussi, nous mettons en pratique des techniques variées. De plus, le faible engagement du canyon nous permet de mettre en avant des pratiquants moins expérimentés qui peuvent découvrir les joies de l’équipement.