Descente en rappelMenu général : Accueil du site | Base de canyons | Mon compte

Les Forums de www.Descente-Canyon.com

Le lieu d'échange de la communauté francophone des pratiquants de la descente de canyon

Pour participer aux forums, il faut juste s'identifier. Si vous n'avez pas créé de compte, c'est le moment de vous inscrire !

Annonce

Info !

Des perturbations ont empêchés nos serveurs d'envoyer normalement les mails de notifications des nouveaux messages, ainsi que les mails de confirmation d'inscription, depuis le 28 septembre dernier. Ils ont tous été tous mis en attente et se sont retrouvés tous débloqués le 12 octobre à 10h30.
On s'excuse pour l'avalanche de notifications et/ou le délai de transmission !
Bons canyons
Bertrand

#26 23-02-2009 13:00:57

fiumicicoli
Membre
rang
Lieu: Nancy
Date d'inscription: 29-09-2004
Messages: 2795
Site web

Re: trummelbach

Photos d'Anne-Claire très évocatrices :
http://picasaweb.google.fr/bsargos/Trum … 21Fevrier#

--- In Openbach we trust ---  http://www.openbach.com

Hors ligne

 

#27 23-02-2009 13:12:26

Caracal
Membre
rang
Lieu: Monde
Date d'inscription: 11-02-2004
Messages: 10050
Site web

Re: trummelbach

MErci, je répèterais pas à Stéphane ce que tu as dis sur sa vidéo icon_wink icon_wink icon_wink icon_wink

Quoi qu'il en soit, on finira tous un jour dans un lit icon_mrgreen icon_mrgreen

Hors ligne

 

#28 23-02-2009 13:14:01

Caracal
Membre
rang
Lieu: Monde
Date d'inscription: 11-02-2004
Messages: 10050
Site web

Re: trummelbach

C'est toi qui galère dans la vasque icon_wink

Quoi qu'il en soit, on finira tous un jour dans un lit icon_mrgreen icon_mrgreen

Hors ligne

 

#29 23-02-2009 13:19:04

fiumicicoli
Membre
rang
Lieu: Nancy
Date d'inscription: 29-09-2004
Messages: 2795
Site web

Re: trummelbach

la video est de moi donc pas de mal  icon_wink
y'avait trop de nouille, j'étais en 7mm avec un kit et avec les mains pleines de doigt  eusa_wall  eusa_wall   icon_lol

--- In Openbach we trust ---  http://www.openbach.com

Hors ligne

 

#30 23-02-2009 14:49:31

canyonguy
Membre
rang
Lieu: Luxembourg
Date d'inscription: 30-03-2005
Messages: 313

Re: trummelbach

Bravo a l'equipe  eusa_clap  eusa_clap   et moi qui avait deja preparer des t-shirt " Trummelbach....Yes we can".

En plus c'est un peut comme du Dry , sauf qu'il fait un tout petit peux plus froid icon_wink

Hors ligne

 

#31 23-02-2009 14:51:57

fiumicicoli
Membre
rang
Lieu: Nancy
Date d'inscription: 29-09-2004
Messages: 2795
Site web

Re: trummelbach

Donc voila le CR par Boris :
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Cela faisait un an que Stéphane et moi avions projeté de descendre cet incroyable canyon. Depuis plusieurs semaines, Stéphane scrutait la météo suisse afin de déterminer le niveau d'eau, de glace et de neige que le canyon pourrait avoir le jour de notre descente, fixée le 20 février.

Jeudi 19 : après plusieurs semaines de tension croissante, le jour J est arrivé. Anne-Claire et moi  quittons Lyon jeudi soir. Direction Interlaken, en Suisse centrale. Après quatre heures de route, nous arrivons au gîte germanophone réservé par Manu, situé dans le village de Lauterbrunnen, en bas de l'Eiger. Ici, la neige atteint par endroits un mètre d'épaisseur. Le ciel, totalement dégagé, laisse voir une myriade d'étoiles. La température extérieure est de -11°C, alors qu'il n'est que onze heures du soir …

Stéphane et Manu nous rejoignent dix minutes plus tard. Nous nous installons et discutons de la journée de demain. La neige et le froid sont bien plus importants que prévu. La marche d'approche risque d'être impraticable, et le canyon trop froid. Nous nous couchons en nous proposant d'aller faire une reconnaissance dès le lendemain matin.

Vendredi 20 : lever à 8h00. Après un copieux petit déjeuner, nous partons avec tout le matériel de descente vers Trümmelbach. De la route, Stéphane nous montre le canyon, incrusté dans la falaise. A moins de cent mètres du canyon, nous ne voyons rien qu'une sombre lézarde dans un mur. C'est à peine croyable. Quel encaissement ! Difficile d'imaginer que dans cette toute petite entaille puisse couler l'été un ruisseau dont le débit est 200 fois celui d'un canyon habituel.

Arrivés sur le site, surprise : le parking est totalement enneigé. Il nous est impossible de nous garer. Heureusement, Manu, avec son incroyable aptitude à parler n'importe quelle langue, arrive à nous dénicher un bout de place sur le parking d'une sympathique dame.  Alors, nous nous habillons (en néoprène afin de rester secs à cause de la neige) et partons vers le canyon en reconnaissance. En dix minutes, nous sommes au pied de la dernière cascade. Et là, nos pires craintes sont confirmées : le canyon est recouvert d'une épaisse couche de glace, elle-même recouverte d'une épaisse couche de neige.

Dès lors, nous devons renoncer à monter en haut du canyon. La marche d'approche, totalement enneigée étant trop exposée. Il nous reste la voie touristique. En effet, les habitants ont aménagé une parie du canyon aux touristes, avec des escaliers et des passerelles. Nous en profitons et remontons ainsi une partie du canyon. Les passerelles surplombantes nous offrent des vues  magnifiques. En-dessous de nous, tout est blanc. Le temps semble s'être arrêté dans ce canyon si paisible, et pourtant si dangereux … Parfois, on devine un filet d'eau couler sous la glace. Ce spectacle, dont la beauté ravirait le touriste le plus blasé, nous laisse perplexes et inquiets. En effet, pour nous, les interrogations demeurent : la glace est-elle assez solide pour nous soutenir ? Ne risque-t-elle pas de céder sous notre poids et de nous entraîner ?

Nous poursuivons notre ascension, espérant trouver plus haut des débuts de réponse. Celle-ci nous mène jusqu'à la partie noire du canyon, où la visibilité n'est possible qu'avec des lampes : il s'agit de « l'oscuros ». De la passerelle, on ne voit pas le fond du canyon situé pourtant quelques mètres plus bas, tant il est sombre. Mais l'heure tourne et il est temps de prendre une décision. Nous sommes d'accord pour tenter de descendre les deux dernières cascades. Nous redescendons donc à la voiture pour nous équiper.

Nous enfilons chacun nos deux combinaisons néoprènes, prenons chacun notre piolet, nos crampons et notre corde. Stéphane prend le perfo et on y va.

Nous équipons sur une passerelle qui surplombe le canyon d'une quinzaine de mètres. Stéphane descend en premier, doucement. En bas, il teste la glace. Ca semble tenir. Il nous fait signe de le suivre. Manu, puis Anne-Claire descendent à leur tour, alors que je reste en haut en cas où. A ce moment, Stéphane, trop en confiance et par un pas trop lourd, brise la glace qui le porte et s'étale dans l'eau. Plus de peur que de mal : il parvient à se redresser rapidement et à remonter. Désormais, nous savons à quoi nous attendre, et devons rester vigilants.

Puis la suite se passe sans encombre, même si la descente de cascades en glace n'est pas une chose aisée. Notre progression n'est pas des plus rapide, et nous mettons deux heures pour descendre deux cascades !

De retour au gîte, c'est le débriefing. Le peu que nous avons fait était si beau et si stimulant que nous voulons recommencer, mais d'un peu plus haut. Nous excluons néanmoins de faire la partie amont, en raison de l'accès jugé trop dangereux et la difficulté globale de la progression dans le canyon.

Samedi 21 : lever à 8h00. Nous rangeons les affaires (il faut vider le gîte) et partons pour Trümmelbach. Nous croisons beaucoup de skieurs. Les pauvres ! La neige est parfaite, et il fait grand beau. Mais ils ne savent pas ce qu'ils perdent : Trümmelbach leur tend les bras, et ils vont faire du ski !!

Alors rebelote. Cette fois-ci nous montons jusqu'à la dernière passerelle, qui nous mène jusqu'aux entrailles de Trümmelbach. Entre-temps nous laissons sur la rambarde une corde en fixe menant au départ de la grande cascade, au cas où …

Il fait totalement noir. Seule notre ouïe perçoit quelque chose : le bruit de l'eau qui coule. Manifestement le débit est plus conséquent aujourd'hui qu'hier. On équipe sur la balustrade. Puis Stéphane descend …

Notre premier obstacle est une large vasque, dont la glace est brisée. Heureusement, grâce à notre épaisse couche de néoprène, et même si la nage est loin d'être facile, le froid n'a pas le temps de nous prendre. La deuxième cascade est juste là. Il n'y a qu'à s'équiper et descendre. Que c'est beau. On se croirait sous terre, où les galeries se passent les unes au-dessus des autres. Ici, le canyon fait un virage à 180° et repasse presque sous la cascade précédente. Tout est en glace. La chute d'eau s'est transformée en un gigantesque amas de bulles de glace. Pour descendre, il faut appliquer pesamment ses crampons mais descendre avec légèreté, afin de ne pas se retrouver pris dans la glace. Le débit n'est pas négligeable, et on en profite pour prendre une sacrée douche … froide !

La suite est un premier superbe corridor noir qui nous mène à une cascade en tube, en bonne partie bouché par la glace. Cela devient périlleux car au milieu de la descente un petit pont de neige enjambe la cascade. Si celui-ci lâche, il nous entraîne inéluctablement à l'intérieur du tube de glace dans lequel coule vivement l'eau. Il faut donc être très vigilant et passer à côté de l'axe de la cascade. C'est précisément à cet instant que nos crampons (à Stéphane puis à moi) ont décidé de nous lâcher, manquant de nous ramener dans l'axe. Heureusement, les crampons du pied droit ont tenu. Cela nous a suffi  pour garder l'équilibre et terminer la descente sans danger …

Deux ressauts, puis un deuxième (et dernier) corridor nous ramènent au jour. Nous traversons encore une longue et profonde vasque pour rejoindre le sommet de la grande cascade (celle qui rejoint la corde précédemment équipée en fixe). En-dessous de nous, un raide toboggan de trente mètres de neige glisse vers une grande vasque totalement englacée. C'est féérique. Malheureusement, les amarrages sont deux mètres plus bas, complètement cachés par une épaisse couche de glace. Pendant que Stéphane pose deux goujons, Anne-Claire, trop peu couverte, et qui a pris froid décide de remonter vers la passerelle aux bloqueurs …

Stéphane, Manu et moi continuons. Arrivés en bas de la cascade, idem : plus de points. Astucieusement, Manu, avec sa broche à glace, perce une lunule à travers une grosse stalactite. Cela nous permettra de descendre le ressaut.

Quelques ressauts ou autres péripéties (dont la pose d'un point) nous conduisent peu après au passage le plus problématique que nous ayons rencontré : le pont de neige. Nous arrivons effectivement dans une vasque où nous avons pied, mais recouverte par un pont de neige de deux mètres de haut. Il tient au-dessus de la vasque par une croute de glace dont la stabilité nous paraît peu certaine. Manu, aidé par Stéphane, parvient à s'y hisser. Stéphane le suit. Mais moi, trop lourd et trop maladroit, je n'y parviens pas. J'essaie même de monter aux bloqueurs sur la corde accrochée au piolet de Manu planté dans la glace. Je ne réussis qu'à entailler la glace et me faire tomber le piolet dessus (sans gravité, heureusement). Alors Stéphane pose deux nouveaux points sur la roche. Ainsi aidé d'une pédale, de deux bloqueurs et des bras de Stéphane et Manu, je parviens péniblement à me hisser. Ouf ! Après une demi-heure dans l'eau glacée, je commençais à avoir froid … Du coup, je suis prêt à descendre la cascade. En dessous-de moi, la vue est éblouissante : un immense manteau de neige serpente à travers le méandre de la cascade. Et même si je me sens enivré par ce paysage, je n'oublie pas  que je dois rester très prudent dans la descente. D'ailleurs, en-dessous de mois, la corde s'est prise dans une bouche de glace et s'est fait aspirer dedans. Je dois tirer de toutes mes forces pour l'en sortir, puis faire attention à ne pas faire comme elle … Une fois en bas, nous reconnaissons la vasque où nous avons atterris la veille. L'endroit nous est familier. Nous commençons à nous détendre un peu. La fin du canyon est proche … En une heure, nous sommes en bas.

Au total, nous avons mis près de cinq heures pour descendre dix cascades, c'est-à-dire la moitié du canyon !

Il est 18h30 quand nous reprenons la route pour le village de Lauterbrunnen. Nous nous y arrêtons une dernière fois pour profiter de ces derniers moments privilégiés et nous remémorer nos aventures du week-end autour d'un chocolat chaud suisse. Même si la période est généralement la seule propice à la descente de ce canyon, il est évident que les conditions n'étaient pas réunies pour descendre l'intégralité du parcours ce jour-là. Ainsi, tout sentiment d'amertume ou de déception de ne pas l'avoir fait en entier, laisse place, au vu des péripéties rencontrées, à de la fierté d'avoir été prudents et raisonnables dans nos objectifs. Nous sommes donc très heureux et très chanceux d'avoir pu découvrir ce géant et en apercevoir sa grandeur et sa profondeur.

Il est alors l'heure de nous quitter. Nous rentrons, chacun de notre côté, en nous jurant de revenir très prochainement pour descendre le canyon en entier lorsque les conditions le permettront …

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

--- In Openbach we trust ---  http://www.openbach.com

Hors ligne

 

#32 23-02-2009 15:12:54

Caracal
Membre
rang
Lieu: Monde
Date d'inscription: 11-02-2004
Messages: 10050
Site web

Re: trummelbach

Instructif icon_smile  eusa_clap

Quoi qu'il en soit, on finira tous un jour dans un lit icon_mrgreen icon_mrgreen

Hors ligne

 

#33 23-02-2009 15:31:57

fiumicicoli
Membre
rang
Lieu: Nancy
Date d'inscription: 29-09-2004
Messages: 2795
Site web

Re: trummelbach

T'inquiètes on y retournera pour le faire en entier  icon_mrgreen
"In Trümmelbach we trust"

canyonguy a écrit:

Bravo a l'equipe  eusa_clap  eusa_clap   et moi qui avait deja preparer des t-shirt " Trummelbach....Yes we can".

En plus c'est un peut comme du Dry , sauf qu'il fait un tout petit peux plus froid icon_wink

--- In Openbach we trust ---  http://www.openbach.com

Hors ligne

 

#34 23-02-2009 16:04:54

smoul
Membre
rang
Date d'inscription: 17-10-2008
Messages: 20

Re: trummelbach

bravo a l equipe , photos tres sympa, entre l equipe de bart van hulle et la derniere en date peut etre que trummelbach a ete descendu entierement cette annee , caracal sait peut etre le parcours exact de bart van hulle, sur les photos il a commence a la passerelle de depart, comme le dit si bien le recit il faut etre tres prudent, tres instructif pour une descente ulterieure.

Hors ligne

 

#35 23-02-2009 20:24:50

Caracal
Membre
rang
Lieu: Monde
Date d'inscription: 11-02-2004
Messages: 10050
Site web

Re: trummelbach

Oui, bien entendu la formule était péremptoire !

Bart n'a pas pu tout faire ! Mais, d'autres ont pu le parcourir avant les grosses chutes ! L'année dernière une autre équipe était passée entre Pascal van duin et la descente de Stéphane et moi ! Donc...

Quoi qu'il en soit, on finira tous un jour dans un lit icon_mrgreen icon_mrgreen

Hors ligne

 

#36 23-02-2009 21:03:41

guigui
Modérateur
rang
Lieu: castellet les sausses 04
Date d'inscription: 26-06-2006
Messages: 5274
Site web

Re: trummelbach

vu la glace en quantité, c'est peut être plus "écologique" de faire des lunules que de planter des spits. surtout ne connaissant pas la législation du site, ce serait balot de se faire remarquer par encore plus de points visibles. une broche à glace, 30cm de cordelette et un crochet, 2 minutes et le tour est joué. et peut être même moyen de faire la lunule sans cordelette en "sèche" si le site s'y prête pour faire un angle ouvert sans afflaiblir la glace.

en tout cas bravo à vous, j'ai beau aimer la cascade de glace et avoir franchi le mythe en gros débit, je pense que vous avez touché à du vrai extrême

Guide en pays niçois et ailleurs http://nice-canyoning.com
faites du canyon, pas la guerre

Hors ligne

 

#37 23-02-2009 21:08:33

guigui
Modérateur
rang
Lieu: castellet les sausses 04
Date d'inscription: 26-06-2006
Messages: 5274
Site web

Re: trummelbach

petites astuces qui peuvent dépanner:

vous pouvez vous longer sur un piolet bien planté sans faire le bourrin, voir même poser une pédale dessus pour sortir d'un bassin, encore plus sécu de poser la pédale sur une broche à glace.

n'attendez pas que la corde gèle dans la lunule pour la déplacer!!! et gaffe que la corde peux couper la glace si elle coulisse dessus.

c'est tout, pour le reste je découvre encore à chaque sortie!!!

Guide en pays niçois et ailleurs http://nice-canyoning.com
faites du canyon, pas la guerre

Hors ligne

 

#38 23-02-2009 23:49:19

fiumicicoli
Membre
rang
Lieu: Nancy
Date d'inscription: 29-09-2004
Messages: 2795
Site web

Re: trummelbach

En fait le piolet etait bien planté en totalité dans la neige du pont, seulement  la corde (8mm) attachée dans la tete du piolet a creusé une gorge dans la neige sous la traction de Boris, gorge qui a évidemment traversé le pont , puis  le piolet a suivi cette gorge.... apres on a mis des kits pour eviter que la neige soit creusée par la corde... mais bon au debut le piolet etait là pour aider à grimper, pas pour remonter aux bloqueurs dessus  icon_mrgreen  icon_mrgreen

Sinon pour les lunules on a une experience très très limitée. Visiblement la glace rencontrée ne se pretait pas souvent aux lunules (glace pas compacte en cristaux avec une mauvaise cohesion), sauf à certains endroits. On n'avait pas de meches de perfo assez grosses pour faire des lunules, et seulement une broche à glace type black D. Pas evident du tout de faire deux trous dans la glace avec une broche qui se rejoignent suivant un angle de 120°, le tout pour faire un amarrage qui donne suffisamment confiance pour faire descendre des cascades de 30m à des gaillards pas tous très légérs et chargés comme des mules  icon_rolleyes  icon_rolleyes

Je donne pas cher des points qu'on a rajouté, à partir du mois de mai y'aura plus rien...

--- In Openbach we trust ---  http://www.openbach.com

Hors ligne

 

#39 24-02-2009 08:50:19

guigui
Modérateur
rang
Lieu: castellet les sausses 04
Date d'inscription: 26-06-2006
Messages: 5274
Site web

Re: trummelbach

fiumicicoli a écrit:

Sinon pour les lunules on a une experience très très limitée. Visiblement la glace rencontrée ne se pretait pas souvent aux lunules (glace pas compacte en cristaux avec une mauvaise cohesion), sauf à certains endroits.

en gros de la neige mouillé regelé icon_confused  pas glop. il faut creuser pour trouver des fois de la bonne glace, mais c'est pas toujours mieux sous cette croute de surface.

pour rassurer les descendeurs sur lunule, faut planter la broche à coté avec une dégaine pour sécuriser les passages. et le dernier vire la broche (à la limite tu fait passer le plus leger en der). j'ai aussi une experience limité, mais on travaille pas mal les techniques sur de petits spots peu engagés. du genre à creer volontairement un plan galère et en sortir.

Guide en pays niçois et ailleurs http://nice-canyoning.com
faites du canyon, pas la guerre

Hors ligne

 

#40 24-02-2009 11:36:56

fiumicicoli
Membre
rang
Lieu: Nancy
Date d'inscription: 29-09-2004
Messages: 2795
Site web

Re: trummelbach

Bon sinon la descente etait "fun" après coup, mais l'ambiance etait carément flippante, surtout dans la partie obscure. Entre les stalactites acérées de 200kg qui pendaient 60m audessus de nous, l'obscurité, les difficultés à nager au milieux de plaques de glaces de plusieurs centimetres d'epaissseur qui glissaient les unes sur les autres quand on essayait de se tracter dessus, les sorties de vasques plutot aléatoires, et cet encaissement vertigineux et totalement oppressant. Sans compter les cascades enfermées hérmétiquement dans un épais tube de glace, plongeant sous la surface des vasques gelée, formant ainsi un piege impitoyable. Plus loin sur le pont de neige, le ciel s'est obscurcit d'un coup et de la poudreuse a commencé à nous tomber dessus. On s'est regardé en pensant qu'une coulée de neige venue d'en haut allait nous ensevelir, mais le phénomène c'est arreté tout aussi soudainement qu'il était arrivé.
Nous avons beaucoup hésité à nous engager, et depuis les passerelles nous avions longuement réfléchi au préalable à la méthode pour passer chaque obstacle. Malgré ça et les cordes installées en plusieurs  endroits pour sortir, on a tous ressenti à quel point un rien pouvait tourner au drame. Jamais on ne se serait engagé dans la partie amont dans ces conditions.

--- In Openbach we trust ---  http://www.openbach.com

Hors ligne

 

#41 24-02-2009 12:49:01

IP
Modérateur
rang
Lieu: Pas loin des cordes...
Date d'inscription: 19-03-2004
Messages: 3445
Site web

Re: trummelbach

eusa_clap  eusa_clap  eusa_clap  à tous pour cette belle descente et merci à Boris pour ce sympathique compte rendu.
Comme quoi, Bussing amont était déjà bon entraînement... icon_wink
Prêt pour l'intégral, Boris ?  icon_razz

Hors ligne

 

#42 24-02-2009 18:25:15

Stef
Membre
rang
Lieu: NANCY
Date d'inscription: 06-09-2004
Messages: 648
Site web

Re: trummelbach

Bonjour à toutes et tous,
Trummelbach semble faire couler beaucoup d'encre  icon_mrgreen . C'est en effet une descente atypique où chaque instant doit être à la fois savourer, et non dédramatiser ou banaliser. On ne peut se reposer dans trummelbach avec de telles conditions. La pression est omniprésente. Il faut toujours être attentif, à tout. C'est une descente qui ne peut laisser de marbre les personnes qui s'y engagnent. Il faut savoir agir et réagir rapidement sans paniquer. C'est un moment magique qui est réellement apprécié quand on en est sorti. Face à une telle NATURE, on n'est rien. Perso, j'ADORE, mais comme le dirait mon "grand gourou" icon_wink   (et il se reconnaitra icon_mrgreen ) , ce n'est pratiquement plus du canyon. Alors, prudence....

Hors ligne

 

#43 28-02-2009 20:50:12

Caracal
Membre
rang
Lieu: Monde
Date d'inscription: 11-02-2004
Messages: 10050
Site web

Re: trummelbach

Stef a écrit:

Bonjour à toutes et tous,
Trummelbach semble faire couler beaucoup d'encre  icon_mrgreen . C'est en effet une descente atypique où chaque instant doit être à la fois savourer, et non dédramatiser ou banaliser. On ne peut se reposer dans trummelbach avec de telles conditions. La pression est omniprésente. Il faut toujours être attentif, à tout. C'est une descente qui ne peut laisser de marbre les personnes qui s'y engagnent. Il faut savoir agir et réagir rapidement sans paniquer. C'est un moment magique qui est réellement apprécié quand on en est sorti. Face à une telle NATURE, on n'est rien. Perso, j'ADORE, mais comme le dirait mon "grand gourou" icon_wink   (et il se reconnaitra icon_mrgreen ) , ce n'est pratiquement plus du canyon. Alors, prudence....

Tu as tout dit ! icon_wink icon_wink

Trummelbach fait parti de ces canyons où même en le connaissant, il y a toujours un critère non maîtrisé, qui peut tout changer ! L'aléatoire reste quoi qu'il en soit !

Ensuite, il faut anticper tout et surtout le pire au maximum, en se demandant toujours : est ce que ça en vaut la peine ???

Mais bon au final, que c'est beau icon_wink icon_wink

PS : Guigui, pour moi les conditions énorme c'est comme tu l'as fait, le vrai extrême  icon_wink

Quoi qu'il en soit, on finira tous un jour dans un lit icon_mrgreen icon_mrgreen

Hors ligne

 

#44 26-10-2015 15:30:54

emilium
Membre
rang
Date d'inscription: 27-09-2010
Messages: 237

Re: trummelbach

Canyon parcouru le mercredi 21/10 2015, après une autre équipe le vendredi précédent : de retour aux voitures, la police nous attendait pour nous annoncer que le propriétaire s'était plaint pour violation de propriété privée; la court ayant été mobilisée, nous devons nous acquitter d'une caution ("deposit") de 140 CHF chacun (nous étions 3, donc 420CHF en tout!), soit 40 CHF pour l'exploitant du canyon, et 100 CHF de frais judiciaires. Ce que nous avons payé n'est qu'une caution, et nous devrions recevoir prochainement un verdict définitif, même si le policier semblait dire que cela en resterait là. Cela nous a mis en colère et nous comptons contester pour les raisons suivantes:

-Si l'exploitation du canyon est privée (les passerelles, les berges), il me paraitrait étrange que le cours d'eau lui-même le soit (s'il y a des juristes, j'aimerais être orienté vers les textes du droit du sol Suisse pertinents pour mon problème). Dans ce cas, il devrait y avoir un non lieu car seule une interdiction municipale s'appliquerait, et pas une violation de propriété privée (qu'on puisse s'approprier un bout de plage, un canyon, une montagne, me rend dingue, mais je ne le mentionnerai pas bien sûr). Même le policier semblait reconnaitre que les cours d'eau ne peuvent être appropriés en suisse.

-La police nous attendait à nos voiture, donc l'exploitant savait quelles étaient nos voitures et a du nous voir partir vers le canyon. Pourquoi a-t-il attendu qu'on en sorte pour nous aborder? Et même là, pourquoi ne pas être venu nous voir et avoir directement contacter la police et même la court afin déclencher immédiatement une procédure judiciaire? Nous sommes restés discrets, sans pour autant essayer de nous cacher, afin simplement de respecter les touristes venant profiter des ces cascades à leur manière, qui semblait d'ailleurs ravi de nous prendre en photo pendant la descente. Il n'y avait pas foule cependant, seulement quelques groupe.

-Nous avons fait l'approche à l'aube et n'avons pas vu les panneaux d'interdiction au bord de la vasque finale avant que le chemin ne monte raide. Depuis les passerelles au départ du canyon, aucun signe d'interdiction (sont-elles également privée ou non ???).
-Aucun des ouvrages décrivant la descente, ni celui de l'asso Openbach, ni celui de Caracal, ni celui en allemand de 2010, ne mentionne une interdiction et ne décrit ce canyon comme privé, mais seulement les passerelles touristiques, comme dans Rosenlaui aval d'ailleurs, où nous n'avons eu aucun souci, et même plutôt un bon accueil à la sortie. Nous avons même rencontré par hasard un des auteurs (lequel ???) de cet ouvrage en Allemand, pile après avoir vu la police, encore sur le parking de Trummelbach : il semblait aussi étonné que nous, il a contacté un ami à lui policier, amateur de canyoning, qui n'a pas pu nous aider, et nous a encouragé à partager notre regrettable expérience sur le site de canyoning suisse allemand www.schlucht.ch

Nous sommes preneurs de toute info ou conseils qui pourraient nous aider à motiver notre contestation, dans le fond ou dans la forme... Je comprendrais de prendre une amende si cette descente était inerdite par arrêter municipal ou autre, mais pour violation de propriété privée, cela me hérisse le poil icon_evil

Quoi qu'il en soit de l'issue de notre histoire, qu'on récupère notre caution où non, je pense qu'il faut tirer des leçons de cet épisode. Dans le souci d'éviter une éventuelle interdiction en bonne et due forme sur cette descente d'exception, je pense qu'il faut éviter de la pratiquer alors que la visite est encore ouverte pour les touristes (jusqu'à fin octobre je crois). De toute façon, si j'ai bien compris, il est exceptionnel de trouver ce canyon en débit correct en octobre. Cela dit, le policier a insisté sur le fait que cette descente n'est pas moins interdite l'hiver qu'en toute autre saison, même si cette interdiction n'est pas claire, pour les raisons susdites. Avis aux commentaires...

Dernière modification par emilium (26-10-2015 19:44:46)

Hors ligne

 

#45 26-10-2015 15:58:08

holzi
Membre
rang
Lieu: Wolfhausen-CH
Date d'inscription: 15-10-2008
Messages: 635
Site web

Re: trummelbach

I just wrote an E-Mail to the responsible department of Kanton Bern.
I described them the sutiation and asked if there are any Special Regulation for the Trümmelbach canyon.
In general the watercourses belongs in Switzerland to the public.

Let's see what the department replies.

Allez Hop!.....

Hors ligne

 

#46 26-10-2015 16:00:47

emilium
Membre
rang
Date d'inscription: 27-09-2010
Messages: 237

Re: trummelbach

Thanks for that, lets hope it'll be for the best...

Hors ligne

 

#47 26-10-2015 21:34:34

dom doulain
Membre
rang
Date d'inscription: 07-05-2013
Messages: 1

Re: trummelbach

En effet comme le dit emile, on à parcouru le canyon le vendredi. Et a la fin du canyon une fois qu'on était dans la dernière vasque, une personne à sifflée et nous a fait signe de sortir. on est sorti aussitôt rive gauche et retourné tranquillement au parking ou nous sommes resté quelque temps avant de partir et personnes n'est revenu nous voir.
il devrait nous payé pour faire des animation plutôt que de foutre des amendes, les touristes avait en effet l'air bien contend de photographié des homme grenouille dans les cascades.
J'espere pour vous qu'il n'y aura pas de suite... Inadmissible de accaparé un bout de nature comme ça... j'ai vu que c'etait classé au patrimoine mondial de l'unesco, ça aurait pu etre lié mais la violation de propriété privé...

Hors ligne

 

#48 27-10-2015 08:58:45

Troglobiont
Membre
rang
Lieu: Konolfingen (BE)
Date d'inscription: 10-06-2012
Messages: 32
Site web

Re: trummelbach

I just want to mention, that the same happend to us on Sunday at Rosenlaui inf.
When we left the canyon - the proprietaire was waiting for us. Telling us that he will put us a fine for "Hausfriedensbruch".
Should be the same as happend to Emilium. We were at least lucky, that there was no police. So we will see.

But the clear question is: if we as canyonistes are not using the infrastructure of the touristic parts, are we opposing a law?

hope, to get an answer and thanks Holzi for already being proactive!

Markus

Hors ligne

 

#49 27-10-2015 11:04:10

emilium
Membre
rang
Date d'inscription: 27-09-2010
Messages: 237

Re: trummelbach

So I'guessing the owner of the touristic footbridges is not the same as the restaurant's owner, since a lady was really welcoming us at the restaurant when we came out of the canyon. I suppose the owner of Trummelbach (it makes me so sad to write that) has contacted the owner of Rosenlaui inferior, bacause it'd be a great coincidence if they both decided at the very same time to act against the practice of canyoning in their  eusa_wall  peace of river... Even if the law is not with them now, I might be pessimistic but I think it will be turned into their side, for example with public interdiction for safety reason (the policeman told me that the main argument of the landlord is that a tourist could make a stone fall on us). So I'd advice to keep out of those beautifull canyons as long as the tourist access to the footbridges is opened, or until something great for canyoning turns out of those little incidents, which I'm afraid is very unlikely given the local politics in the matter of free ecotourism...

Dernière modification par emilium (27-10-2015 11:11:35)

Hors ligne

 

#50 27-10-2015 13:20:31

Troglobiont
Membre
rang
Lieu: Konolfingen (BE)
Date d'inscription: 10-06-2012
Messages: 32
Site web

Re: trummelbach

fully agree!

Hors ligne

 

Pied de page des forums

© 2001-2017 www.Descente-Canyon.com
Propulsé par PunBB © R.Andersson / Trad. punbb.fr