Retour à la fiche-canyon

Fiche-Canyon

Signaler un
nouveau débit.

La Grand Combe
Malaucène (Vaucluse)

Imprimé le jeu. 22 oct. 2020.
  • FrancePays
    Région : Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Département : Vaucluse
    Commune : Malaucène
    MassifMont Ventoux
    BassinToulourenc
  • intérêt 1,4/4 (15 votes).
  • Alti dép. 590m
  • Dénivelé 274m
    Longueur 800m
  • Casc. max 23m
    Cotation v3a1I
    Corde 25m*
    * minimum de corde en simple. Prévoir le rappel de corde, la corde de secours...
  • Approche: Approche: 35min
    Descente: 1h10
    Retour: Retour: 20min
  • Navette: 1.0km

Accès

De Vaison-la-Romaine, prendre la D938 en direction de Malaucène, puis tournez rapidement à gauche sur la D54 vers Entrechaux. Prenez la D13 en direction de Mollans-sur-Ouvèze, et tournez rapidement à droite sur la D40 en direction de "la vallée du Toulourenc". Rapidement, vous atteignez un petit col d'où part sur votre droite une petite route en direction du hameau de Veaux (D40a). Suivre cette route jusqu'au pont qui enjambe le Toulourenc, où l'on laissera la voiture du bas.
Continuez la route (RG du Toulourenc) jusqu'au village 500m plus loin. A l'entrée du village, prenez la petite route goudronnée (1ere à gauche) qui grimpe à gauche, et passe près de maisons. Quand vous apercevez l'Auberge de la "Font de Rolland", la route continue juste avant par la gauche, entre deux rangées de cyprès. Elle se transforme rapidement en un bon chemin carrossable qui grimpe assez fort. 200m plus loin environ, vous trouverez une sorte de petit parking sur votre droite (4 ou 5 voitures). Garez-vous sans gêner l'accès aux champs.

Approche

Option 1 : L'accès s'effectue entièrement en RG du canyon et RG du Toulourenc.
A pied, continuez la piste. Vous longez des champs. Gardez bien à l'esprit que vous devez longer tous les champs par la droite, et que vous devez au mieux suivre la lisière du bois. Arrivés en haut des champs, sur la dernière terrasse, gravissez au mieux le petit talus (2m) et vous trouvez un bon sentier qui continue à grimper. Suivez-le, en ne manquant pas d'admirer le paysage sur la vallée du Toulourenc. La grande combe est à votre gauche. Passez une petite crête, et vous entrez de plus en plus dans la combe. Gagnez le talweg lorsque le sentier passe à 10 ou 15m au dessus.
Option 2 : Une autre approche est possible par le plan à côté de St-Léger du Ventoux (histoire de remonter par la suite, les gorges du toulourenc). Du plan, prendre le sentier montant aux puits d'Arnoux (lorsque le sentier commence a monté prendre toujours à droite) celui vous mène à la grande combe en 50 mn. NE CHOISIR CETTE OPTION QUE SI LE DEBIT DU TOULOURENC LE PERMET (à l'étiage), car le retour s'effectue dans l'eau à contre-courant, avec des passages encaissés et aucun sentier.

Descente

Rapidement, vous perdez de l'altitude. D'abord, le ruisseau est ouvert, et s'encaisse peu à peu dans les bois. Puis rapidement, la barre se creuse, offrant à ses parois de belles formes d'érosion. La descente est très pentue, favorisant ainsi la chute de nombreux pavets. Le ruisseau prend alors des allures de veritable canyon. Au détour d'un virage, vous apercevez le vide devant vous. Un rappel de corde de 15 mètres depuis un arbuste placé en RD vous permet d'atteindre sans risques de chute le bord de la lèvre. A vos pieds, trône une magnifique goulotte bien sculptée de 23m comprenant même une vasque suspendue à 3m de bas. 2 anciens spits (sans plaquettes en mars 2006) montrent que l'homme est déjà pacé par là. Un gros arbre au milieu du lit permet de faire un rappel sans frottement. Au pied de la goulotte, le canyon continue, par 70 m de profondeur dans de véritables "estrechos", dont la largeur n’excède pas par endroit les 50 cm. Deux grandes vasques formées par des pierres marquent la fin de ce joli tronçon.
Un parcours de liaison facile de 20 minutes dans les éboulis permet d'arriver à la partie finale, marquée par un petit encaissement qui se termine par un rappel d'une quinzaine de mètres tombant dans le Toulourenc.

Retour

Si option 1 : Le retour s'effectue entièrement dans le lit du Toulourenc.
Au niveau du Toulourenc, descendez le lit au fil de l'eau jusqu'au pont où on a garé le véhicule aval. La sortie du Toulourenc s'effectue par des escaliers en RD juste avant le pont.
Si option 2 : remonter à contre-courant les gorges du Toulourenc, quelques encaissements vous y attendent. Retour 1 heure environ.

Engagement

La partie amont est assez engagée : impossible d'en sortir une fois le premier rappel passé. Mais il n'y a pas de grande difficulté, mis à par l'instabilité des pierres. Dans le cas de l'option 1, si le Toulourenc est en crue, un bon sentier RG qui débute au niveau de l'encaissement final mène directement à la voiture.
Pour l'option 2, vérifier le niveau d'eau du Toulourenc, car si celui-ci est en crue cette option n'est pas réalisable.

Période/caractère aquatique

Probablement jamais d'eau dans cette course. Des mousses humides poussent sur les rochers au début du parcours. Il se peut que ponctuellement, de l'eau circule sous les éboulis, et donc dans la goulotte de la C23. Par contre, le Toulourenc coule toute l'année. Attention aux crues qui rendraient le retour problématique. De nombreuses riveraines et touristes bronzent sur les rives du Toulourenc à la belle saison. Regardez donc ou vous marchez au lieu de balader vos yeux partout ;-) La combi n'est pas nécessaire dans la Grande Combe. Elle est conseillée (bas) dans le Toulourenc hors-saison et pas indispensable en été. Par très fort débit du Toulourenc (dans la limite du descendable), la combi intégrale sera indispensable.

Géologie

L'encaissement amont correspond au passage d'une barre caractéristique que l'on ne manquera pas d'observer lors de la marche d'approche.
De nombreux nodules de silex dans les parois RG pendant la marche intermédiaire, et dans les éboulis.

Historique

Inconnu. Des vieux spits sans plaquettes en place lors de notre passage en mars 2006.

Remarques

Le canyon est très encombré d'éboulis. Le caractère très pentu du parcours provoque de nombreuses chutes de pierres sur vos partenaires. Soyez extrêmement prudents, et en équipe réduite. Le premier rappel s'effectue dans les éboulis. Les derniers équipiers devront être très prudents afin d'éviter d'envoyer des pierres sur les partenaires passés en dessous. Même s'il n'y a pas de grandes difficultés dans cette course, elle serait à déconseiller aux débutants: nécessité constante de marcher sur des œufs dans la première partie !
Toponymie: Appeler ce ravin la grande combe, comme sur les nouvelles cartes IGN, c'est comme si vous appeliez votre grand-mère "grande mère"... (voir le masculin et le féminin des adjectifs latin)


ATTENTION ! La pratique du canyonisme nécessite des techniques spécifiques, un matériel adapté, et une connaissance importante du milieu. Les informations diffusées sur Descente-Canyon.com ne peuvent en aucun cas se substituer à une connaissance appronfondie du milieu et de ses pratiques. Elles s'adressent à des pratiquants confirmés, parfaitement autonomes dans leur progression, capables de comprendre le vocabulaire spécialisé, de faire face à des imprévus... Avant de réaliser une course en canyon, il est important de bien évaluer ses capacités et compétences, d'observer les conditions réelles de descente, de se renseigner sur les risques météos ou artificiels... En cas de doute, faîtes appel à des professionnels, suivez des formations, pratiquez au sein de clubs disposant d'un encadrement adapté.
Nous encourageons les pratiquants à fréquenter les lieux dans le respect des autres usagers et de l'environnement, en suivant les normes et réglementations en vigueur.
Bien que collectés avec soin, les renseignements obtenus via ce site ne sauraient engager la responsabilité des auteurs. Les fiches-canyons ne se substituent pas à un topoguide que nous vous encourageons à vous procurer (lorsqu'il est disponible).