Retour à la fiche-canyon

Fiche-Canyon

Signaler un
nouveau débit.

Ruisseau du Glacet
Puget-Rostang (Alpes-Maritimes)

Imprimé le mar. 19 oct. 2021.
  • FrancePays
    Région : Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Département : Alpes-Maritimes
    Commune : Puget-Rostang
    BassinCians
  • intérêt 2.4/4 (15 votes).
  • Alti dép. 1590m
  • Dénivelé 140m
    Longueur 1000m
  • Casc. max 9m
    Cotation v2a2III
    Corde 10m*
    * minimum de corde en simple. Prévoir le rappel de corde, la corde de secours...
  • Approche: Approche: 1h20
    Descente: 1h30
    Retour: Retour: 45min
  • Navette: 0.0km

ATTENTION ! Ce canyon est soumis à une réglementation spécifique !

Accès

Le parking amont constitue le point de départ et de retour. C'est en fait le même parking amont que pour Raton.
De Nice, remonter la D6202 jusqu’à Plan du Var. Continuer en direction de Dignes, traverser Touët-sur-Var, et 1 km plus loin, tourner à droite et suivre la D6028 en direction de Beuil et Valberg. A la sortie de Beuil-Les Launes, prendre à gauche une petite route qui descend. Passer devant le téléski du Petit Saint Jean, puis du télésiège des Eguilles et poursuivre sur la piste qui descend. A la balise 18 (bifurcation), prendre la piste de droite qui monte dans la forêt. Rapidement on passe aux granges de Margioulins, et après une descente dans les schistes rouges, on arrive au hameau de l'Illion. Se garer correctement et sans gêner sur les rares emplacements en bordure de la piste. Pour information, la circulation sur la piste après l'Illion est réglementée par Arrêté Municipal (piste réservée aux riverains, bergers, secours, ayant droits, etc.), et il n'est pas rare que les gendarmes viennent faire un petit tour dans le coin...

Approche

A pied, suivre la piste qui monte en direction des granges d'Auvare, via les balises 26A et 128, et aller jusqu'à la balise 214 (balise couchée par terre). Prendre à gauche la piste qui monte en direction de la tête de Rigaud (barrière et panneau de circulation réglementée). Au sortir de la forêt, poursuivre 100 mètres et atteindre ainsi (la piste devient horizontale) un virage à droite; ( Altitude: 1780 m, 1 h 00 ).
Quitter cette piste pour descendre une croupe qui fait face à la tête de Rigaud. Vers la fin tirer à droite et rejoindre le ruisseau ( Alt.: 1590 m, 20 mn).
Continuer quelques mètres et s'équiper en amont d'une petite vasque ronde et profonde.

Descente

Après la petite vasque de départ, suivent deux petit ressauts équipés mais qui se passent facilement en désescalade. Un étroiture à négocier en opposition puis 5 rappels de 7 à 9 m mènent à Raton.
Ce très joli canyon parait évident pour effectuer un second parcours de Raton. Pour comparer à ce dernier, l'approche impose 1 h supplémentaire, marche assez agréable et pas vraiment fatigante. La partie supérieure de raton (départ/jonction) s'étire sur 500 m pour 50 m de dénivelé.
Donc, le Glacet considéré comme variante supérieure de Raton implique aussi 30 à 60 mn de canyon en plus. Pour enchainer prévoir 2 x 15 m de corde.
Ainsi fait, ce splendide parcours conserve la note de Raton, s'étire sur 3700 m pour 570 m de dénivelée.
Bien sur, on peut ne faire que Glacet... ce qui parait peu "rentable" vu son éloignement.

Retour

A la confluence avec le ruisseau du Raton, remonter la rive droite du Raton sur quelques mètres, et à travers la végétation quelque peu abondante, quitter le bord du ruisseau pour remonter franchement dans la pente de la rive droite afin de se retrouver environ à 30-40 mètres au dessus du ruisseau. Suivre alors une sente de chèvres qui remonte le Raton en rive droite en restant à peu près toujours à la même hauteur. Rapidement on aperçoit le point de mise à l'eau du Raton (panneau d'informations en rive gauche). Redescendre alors pour traverser le ruisseau et remonter en direction de la piste en suivant la sente et les cairns. Puis suivre la piste en descente pour rejoindre en 15mn l'Illion.

Engagement

Moyennement engagé et avec des zones ouvertes, et plusieurs possibilités d'échappatoire en rive gauche jusqu'à la confluence avec le ruisseau de Raton. Ensuite on entre dans le Raton, et là c'est une autre histoire.

Période/caractère aquatique

Le débit est plutôt faible à l'étiage (de 1 à 5 l/sec.), et le ruisseau peut même être à sec l'été. Plus d'eau, voire beaucoup plus d'eau en début de saison ou après une période de pluies.
La tenue néoprène complète est indispensable en début de saison car l'eau est froide, et aussi pour enchaîner avec le Raton. Sinon le bas de combi avec un top thermique sera suffisant, à moins d'être très frileux ou frileuse.
Pensez aussi à partir suffisamment tôt le matin, pour éviter les orages violents et fréquents les après-midi d'été, si vous décidez de poursuivre dans le Raton.

Géologie

Schistes rouges (pélites permiennes).

Remarques

Attention à ne pas poser les pieds, ni s'amuser à manipuler les obus, roquettes et autres engins explosifs qui semblent encore entiers (apparemment il y en a quelques-uns) et qui sont disséminés surtout dans la première moitié de ce ruisseau. Même s'ils sont anciens et rouillés, il reste toujours un risque de feu d'artifice.
Par contre, n'hésitez-pas à ramasser et emporter dans vos paniers les restes éventrés et tordus de tout ce métal rouillé qui a déjà pété. Avec un peu d'huile de coude et d'imagination, ils deviendront cendriers, presse-papiers, lampes de salon, etc. Des idées de cadeaux pour Noël, la fête des Pères, pour soi-même, et en plus une bonne action écologique...pour pas cher.

Très belle descente dans les schistes rouges du Cians. De beaux encaissements avec des passages d'une rare étroitesse.
Le vaste bassin versant est peu perméable et quasiment pas boisé, les précipitations se déversent directement dans le canyon...

Attention, des vagues de crue ont déjà faites plusieurs morts dans le Raton.
Outre une météo impeccable, une bonne condition physique est nécessaire.


Arrêté préfectoral (Alpes-Maritimes) - 27 oct 2016
La pratique du canyonisme est autorisée du 1er avril au 31 octobre inclus à l'exception des canyons figurant dans les articles 2 et 3, où s'applique une réglementation spécifique (périodes plus réduites, interdiction...).
Les canyons secs ou habituellement à sec sont autorisés toute l'année.
Tous les canyons situés en zone centrale du Parc du Mercantour sont interdits.
Tout groupe de pratiquants ne peut excéder 8 personnes, encadrement non compris.
Plus d'infos : https://www.descente-canyon.com/canyoning/canyon-reglementation/21856/legislation.html


ATTENTION ! La pratique du canyonisme nécessite des techniques spécifiques, un matériel adapté, et une connaissance importante du milieu. Les informations diffusées sur Descente-Canyon.com ne peuvent en aucun cas se substituer à une connaissance appronfondie du milieu et de ses pratiques. Elles s'adressent à des pratiquants confirmés, parfaitement autonomes dans leur progression, capables de comprendre le vocabulaire spécialisé, de faire face à des imprévus... Avant de réaliser une course en canyon, il est important de bien évaluer ses capacités et compétences, d'observer les conditions réelles de descente, de se renseigner sur les risques météos ou artificiels... En cas de doute, faîtes appel à des professionnels, suivez des formations, pratiquez au sein de clubs disposant d'un encadrement adapté.
Nous encourageons les pratiquants à fréquenter les lieux dans le respect des autres usagers et de l'environnement, en suivant les normes et réglementations en vigueur.
Bien que collectés avec soin, les renseignements obtenus via ce site ne sauraient engager la responsabilité des auteurs. Les fiches-canyons ne se substituent pas à un topoguide que nous vous encourageons à vous procurer (lorsqu'il est disponible).