Retour à la fiche-canyon

Fiche-Canyon

Signaler un
nouveau débit.

Ravin de Royer
Rigaud (Alpes-Maritimes)

Imprimé le dim. 17 oct. 2021.
  • FrancePays
    Région : Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Département : Alpes-Maritimes
    Commune : Rigaud
    MassifDôme de Barrot
    BassinCians
  • intérêt 1.8/4 (3 votes).
  • Alti dép. 1434m
  • Dénivelé 349m
    Longueur 1200m
  • Casc. max 30m
    Cotation v3a2III
    Corde 40m*
    * minimum de corde en simple. Prévoir le rappel de corde, la corde de secours...
  • Approche: Approche: 2h
    Descente: 2h30
    Retour: Retour: 45min
  • Navette: 0.0km

ATTENTION ! Ce canyon est soumis à une réglementation spécifique !

Accès

Aval : De Nice, remonter la D6202 jusqu’à Plan du Var. Continuer en direction de Dignes, traverser Touët-sur-Var, et 1 km plus loin, tourner à droite et suivre la D6028. Au carrefour de Pra d'Astier poursuivre en direction de Breuil. Traverser un premier tunnel (court) et environ 2 km plus loin, se garer à droite, 200 mètres avant un deuxième tunnel.

Approche

A pied, redescendre la D6028 sur environ 200 mètres jusqu'à la balise 211 et emprunter le sentier PR (marques jaunes) qui conduit à Ciabanon et Rubi. Après quelques lacets, le sentier part franchement sur la gauche (plein sud), et arrive à Ciabanon. Poursuivre sur le PR en direction de Rubi jusqu'à franchir un vallon bien marqué. Peu après quitter le sentier et monter en oblique aux granges de Yerboa. Continuer au mieux dans la pente, rejoindre et remonter toute la crête par le sentier (pointillés noirs sur la carte IGN et rares marques jaunes) jusqu'à atteindre un collet appelé Cerisier (altitude 1521 mètres). Prendre le temps de profiter de la magnifique vue sur la Tête de Rigaud et sur les sauvages paysages du Haut Cians. Descendre en légère diagonale à gauche, à vue et à travers les prairies et les ravines de schistes rouges, en direction du ruisseau de Royer, afin de rejoindre le point côté 1434 mètres, point de départ de la descente.

Descente

Il s'agit de l'affluent rive droite du ravin de la Vallière, affluent qui démarre au pied de la Tête de Rigaud.
La première partie qui commence sous la bergerie et qui va jusqu'à l'altitude 1434 mètres est totalement inintéressante et de plus à sec.
De nombreux ressauts et cascades ponctuent la descente jusqu'au captage de la Vallière. De là, sortie possible en rive droite par le chemin d'accès à la Vallière, a considérer comme une échappatoire a utiser par obligation. Ou poursuite évidente et logique de la descente par Vallière jusqu'à la route.
Ce ravin de Royer permet donc de faire une descente sportive dans un environnement sauvage et isolé, et de terminer par la Vallière.

Retour

Sortir en rive droite au niveau du captage et retrouver le chemin scabreux d'accès à l'amont de Vallière, puis Ciabanon et la balise 211.
Plus logique: finir par la descente de Vallière qui apporte un peu de verticalité.

Engagement

Le vallon est assez ouvert dans son ensemble, mais on trouve quelques zones très encaissées et vraiment très étroites (moins d'un mètre) et plutôt courtes (max 100 mètres). La première faille en début de parcours est plutôt surprenante d'étroitesse. Tous ces passages tortueux et bien sculptés sont bien répartis sur la descente jusqu'à l'encaissement qui marque le début de la partie aval de la Vallière (captages, tuyaux). Il n'y a pratiquement pas de possibilités d'échappatoire jusqu'au sentier d'accès à la Vallière, car le vallon est isolé et la végétation importante et hostile.

Période/caractère aquatique

Très peu d'eau au départ (1 à 2 L/sec.), voire pas du tout en été, puis un affluent rive gauche apporte 1 à 2 L/sec. supplémentaires. Un peu plus d'eau à partir du captage de la Vallière, et encore un affluent plus loin en rive gauche. Pas de quoi se noyer donc, mais prudence en cas d'orage, car on est dans les pélites rouges et les traces de crues montrent qu'il peut y couler vraiment beaucoup d'eau.
Cette descente est donc à faire de préférence en tout début de saison (avril-mai), ou après une période de pluies.
Le top du top doit se situer à 30L/sec. et ça doit être une merveille. Si si, ça existe car je l'ai vu début mai.

Géologie

Schistes rouges (pélites permiennes).

Historique

Première descente revendiquée par Jean-Claude JUDA et Luca CASCINI, le 22 juin 2007.

Remarques

L'équipement est récent et très correct, ce qui n'est pas le cas pour Vallière équipé de spits de 8 qui commencent a dater.


Arrêté préfectoral (Alpes-Maritimes) - 27 oct 2016
La pratique du canyonisme est autorisée du 1er avril au 31 octobre inclus à l'exception des canyons figurant dans les articles 2 et 3, où s'applique une réglementation spécifique (périodes plus réduites, interdiction...).
Les canyons secs ou habituellement à sec sont autorisés toute l'année.
Tous les canyons situés en zone centrale du Parc du Mercantour sont interdits.
Tout groupe de pratiquants ne peut excéder 8 personnes, encadrement non compris.
Plus d'infos : https://www.descente-canyon.com/canyoning/canyon-reglementation/21869/legislation.html


ATTENTION ! La pratique du canyonisme nécessite des techniques spécifiques, un matériel adapté, et une connaissance importante du milieu. Les informations diffusées sur Descente-Canyon.com ne peuvent en aucun cas se substituer à une connaissance appronfondie du milieu et de ses pratiques. Elles s'adressent à des pratiquants confirmés, parfaitement autonomes dans leur progression, capables de comprendre le vocabulaire spécialisé, de faire face à des imprévus... Avant de réaliser une course en canyon, il est important de bien évaluer ses capacités et compétences, d'observer les conditions réelles de descente, de se renseigner sur les risques météos ou artificiels... En cas de doute, faîtes appel à des professionnels, suivez des formations, pratiquez au sein de clubs disposant d'un encadrement adapté.
Nous encourageons les pratiquants à fréquenter les lieux dans le respect des autres usagers et de l'environnement, en suivant les normes et réglementations en vigueur.
Bien que collectés avec soin, les renseignements obtenus via ce site ne sauraient engager la responsabilité des auteurs. Les fiches-canyons ne se substituent pas à un topoguide que nous vous encourageons à vous procurer (lorsqu'il est disponible).