Retour à la fiche-canyon

Fiche-Canyon

Signaler un
nouveau débit.

Vallon du Brec
Saint-Dalmas-le-Selvage (Alpes-Maritimes)

Imprimé le ven. 03 févr. 2023.
  • FrancePays
    Région : Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Département : Alpes-Maritimes
    Commune : Saint-Dalmas-le-Selvage
    BassinVallon de Sestrière
  • intérêt 1.9/4 (5 votes).
  • Alti dép. 1910m
  • Dénivelé 200m
    Longueur 300m
  • Casc. max 47m
    Cotation v4a1III
    Corde 50m*
    * minimum de corde en simple. Prévoir le rappel de corde, la corde de secours...
  • Approche: Approche: 1h10
    Descente: 2h20
    Retour: Retour: 20/25min
  • Navette: 0.0km

ATTENTION ! Ce canyon est soumis à une réglementation spécifique !

Accès

Remonter la vallée de la Tinée, passez Isola village, puis Saint-Etienne-de-Tinée et au Pont Haut prendre à gauche la D63 jusqu'à Saint-Dalmas-le-Selvage, beau petit village de montagne à 1480m.
Prendre la route qui mène au refuge de Sestrière et une fois arrivé dans la sixième épingle se garer sans gêner au niveau de la balise 52, point de départ de la marche d'approche.

Approche

De la borne 52 prendre le PR en direction du refuge de Sestrière, rejoindre la borne 53, prendre à droite (sous la maison) puis passez le pont et remontez en face. Arrivé à la borne 49, prendre à gauche, dépasser une ravine et rejoindre trois granges. Monter droit dans la pente par des traces animalières, atteindre un premier cairn posé sur un petit pierrier, monter encore droit pour un second, encore une dizaine de mètres pour trouver un départ de sentier oblique à droite qui rejoint un 3° cairn. Le sentier est maintenant marqué, le suivre facilement, passer une ravine équipée d'une main courante, puis continuer sans trop monter. Ce tronçon de sentier est assez aérien mais néanmoins facile, il est tracé en pointillé sur la carte IGN au 1/25000. Atteindre un épaulement côté 1917m et le ravin juste derrière.

Descente

Deux petits ressauts, la première cascade équipée d'un bon goujon rive D un peu caché. Ce premier rappel peut passer 2 cascades. De petits rappels sur mono points puis une belle C35 équipée de 2 points et enfin la C47 équipée de 4 points. Les 20 derniers mètres de cette cascade finale sont en "fil d'araignée", un frottement à ce niveau (protection ou débrayage copieux).

Retour

Descendre prudemment l'éboulis qui fait suite à la cascade, rejoindre le sentier PR, et prendre à droite pour rejoindre le chemin de montée.

Engagement

Parcours relativement court, mais une fois engagé dans le vallon au niveau du premier resserrement, il n'y a pas d'échappatoire.
Le risque de crue est très faible, sauf en cas de très gros orage soudain, mais là le risque n'est pas seulement l'eau mais surtout les chutes de pierres.

Période/caractère aquatique

Peu ou pas d'eau suivant la période, entre 1 et 25 litres au delà pensez que le risque ce n'est pas l'eau mais les pierres qui dégringolent. Un bas de combi ou un shorty suffit.
A faire de préférence au printemps et/ou après une période de pluie.

Géologie

La roche doit avoir une grande proportion de calcaire (fossiles) avec une proportion d'argile non négligeable.
Cela lui donne sa teinte gris claire.
Tantôt la roche est très dure parce qu'elle est fortement compressée, tantôt elle se désagrège en marne.

Historique

Quelques fixations rencontrées sur le parcours notamment sur les 2 grands rappel, probablement plantées par des glaciairistes. Donc premier parcours probable en mode canyon le 17 aout 2010 par Annie, Lydia, Roland, Xavier et Pierrot le roi du perfo.

Remarques

Ce vallon du Brec se jette dans le torrent de Sestrière par une cascade d'environ 70m, bien visible du début de l'approche. 2 bons spits, corde pourrie, pas de maillon. Cette cascade est-elle fractionnée? Malheureusement elle se jette en amont de la goulotte finale de Sestrière (C25 environ) équipée dans l'actif. Ce qui pourrait être intéressant déjà c'est de faire une reconnaissance de cette partie aval du vallon du Brec avec du matériel afin de partir tranquille dans la C70 et pouvoir équiper la C25 de Sestrière hors d'eau.


Arrêté préfectoral (Alpes-Maritimes) - 27 oct 2016
La pratique du canyonisme est autorisée du 1er avril au 31 octobre inclus à l'exception des canyons figurant dans les articles 2 et 3, où s'applique une réglementation spécifique (périodes plus réduites, interdiction...).
Les canyons secs ou habituellement à sec sont autorisés toute l'année.
Tous les canyons situés en zone centrale du Parc du Mercantour sont interdits.
Tout groupe de pratiquants ne peut excéder 8 personnes, encadrement non compris.
Plus d'infos : https://www.descente-canyon.com/canyoning/canyon-reglementation/22555/legislation.html


ATTENTION ! La pratique du canyonisme nécessite des techniques spécifiques, un matériel adapté, et une connaissance importante du milieu. Les informations diffusées sur Descente-Canyon.com ne peuvent en aucun cas se substituer à une connaissance appronfondie du milieu et de ses pratiques. Elles s'adressent à des pratiquants confirmés, parfaitement autonomes dans leur progression, capables de comprendre le vocabulaire spécialisé, de faire face à des imprévus... Avant de réaliser une course en canyon, il est important de bien évaluer ses capacités et compétences, d'observer les conditions réelles de descente, de se renseigner sur les risques météos ou artificiels... En cas de doute, faîtes appel à des professionnels, suivez des formations, pratiquez au sein de clubs disposant d'un encadrement adapté.
Nous encourageons les pratiquants à fréquenter les lieux dans le respect des autres usagers et de l'environnement, en suivant les normes et réglementations en vigueur.
Bien que collectés avec soin, les renseignements obtenus via ce site ne sauraient engager la responsabilité des auteurs. Les fiches-canyons ne se substituent pas à un topoguide que nous vous encourageons à vous procurer (lorsqu'il est disponible).