Retour à la fiche-canyon

Fiche-Canyon

Signaler un
nouveau débit.

Canyon de la Meije (aval)
La Grave (Hautes-Alpes)

Imprimé le mar. 22 oct. 2019.
  • FrancePays
    Région : Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Département : Hautes-Alpes
    Commune : La Grave
    MassifEcrins - Oisans - Champsaur
    BassinRomanche
    Cours d'eauTorrent de l'Abeous
  • intérêt 3,6/4 (48 votes).
  • Alti dép. 1570m
  • Dénivelé 140m
    Longueur 300m
  • Casc. max 35m
    Cotation v5a5IV
    Corde 35m*
    * minimum de corde en simple. Prévoir le rappel de corde, la corde de secours...
  • Approche: Approche: 30min
    Descente: 3h30
    Retour: Retour: 10min
  • Navette: 0.0km

Accès

De Bourg d'Oisans prenez la direction de Briançon. A la sortie de la Grave prendre une route à droite qui mène l'été au camping. Se garer au départ du chemin pour le refuge de Chancel aprés un pont de fortune au niveau du départ du GR. (Juste avant admirez le pont de galet sur la romanche)

Approche

Prenez le chemin-piste du refuge. Aprés 20 mn de marche vous tombez sur un embranchement. Si vous désirez faire la partie supérieure continuez à monter. Sinon descendez vers l'espèce de passerelle empruntée par les skieurs l'hiver.

Descente

Partie basse (du pont) : Les premières cascades sont peu difficiles même s'il manque un point pour le départ. Si vous rencontrez des problèmes dès la première goulotte mieux vaut faire demi tour. Les difficultés commencent avec la vasque sousterraine. En cas de petit débit on peut passer en directe.
Sinon il y a RD un autre point évitant l'eau. Toutefois assurez vous bien que le niveau d'eau n'est pas trop important. En effet, le point de la C24 suivante est difficile à atteindre. Si les conditions ne permettent pas la descente, il y a un arbre RD qui par un rappel de 30m évite la vasque souterraine.
Ensuite, la C24 forme une goulotte. Le jet est tellement puissant qu'il a percé la roche. En cas de bon débit ce trou ne se voit pas. En conséquence ne tombez pas par mégarde dedans aprés avoir coincé la corde.
Aprés une C7 vous arrivez au fameux lave vaisselle, superbe obstacle.
On peut l'éviter en cas de gros débit. Aprés une nouvelle cascade facilement négociable vous arrivez à une cascade toboggan. Ne ratez pas les points de déviation RD parce que le relais suivant est sur la vire herbeuse bien visible. Selon les années vous aurez du mal à sortir de la vasque. La vasque suivante est une dès plus dangereuse de la descente. C'est une machine à laver qui vous happera définitivement s'il y a beaucoup d'eau. Des point de déviation permettent de l'éviter.
Le reste selon le débit a moins de difficulté. Certaines vasques peuvent toutefois tourner.

Retour

Rejoignez la route et de là votre véhicule.

Engagement

Fort. Malgré un bon équipement le canyon est hautement exigeant. Il y a aucun échappatoire et il est difficile d'évaluer sa faisabilité d'en bas. Au pire, dans les cascades finales il faut voir sans problème par transparence les rochers du dessous.

Période/caractère aquatique

Nous rappelons que la Meije, avec les Oules de Freissinière et les Oules du Diable est un des canyons les plus techniques et exigeant de France. Le niveau d'eau est toujours important. Il est d'autant plus utile de le dire que les sécheresses actuelles accentuent le débit. En effet, la descente est alimentée par d'immenses glaciers encore actifs et qui dégorgent un maximum d'eau au mois d'août. Il faut donc attendre qu'il gèle le matin à Bourg d'Oisans. A savoir au mois de Novembre (voire octobre pour les plus forts). Dans ce cas l'eau est glaciale, prévoyez les gants et les chaussettes néoprènes en 5mm et pour le reste un souris voire une seconde combi de 2-3 mm en plus.

Historique

P Boiron, T Guerin, A Maurice, P Mille, septembre 1990.

Remarques

Un canyon fantastique réservé aux spécialistes.


ATTENTION ! La pratique du canyonisme nécessite des techniques spécifiques, un matériel adapté, et une connaissance importante du milieu. Les informations diffusées sur Descente-Canyon.com ne peuvent en aucun cas se substituer à une connaissance appronfondie du milieu et de ses pratiques. Elles s'adressent à des pratiquants confirmés, parfaitement autonomes dans leur progression, capables de comprendre le vocabulaire spécialisé, de faire face à des imprévus... Avant de réaliser une course en canyon, il est important de bien évaluer ses capacités et compétences, d'observer les conditions réelles de descente, de se renseigner sur les risques météos ou artificiels... En cas de doute, faîtes appel à des professionnels, suivez des formations, pratiquez au sein de clubs disposant d'un encadrement adapté.
Nous encourageons les pratiquants à fréquenter les lieux dans le respect des autres usagers et de l'environnement, en suivant les normes et réglementations en vigueur.
Bien que collectés avec soin, les renseignements obtenus via ce site ne sauraient engager la responsabilité des auteurs. Les fiches-canyons ne se substituent pas à un topoguide que nous vous encourageons à vous procurer (lorsqu'il est disponible).