Retour à la fiche-canyon

Fiche-Canyon

Signaler un
nouveau débit.

Cascades de Crolles
Saint-Pancrasse, Crolles, Saint-Hilaire (Isère)

Imprimé le lun. 19 oct. 2020.
  • FrancePays
    Région : Auvergne-Rhône-Alpes
    Département : Isère
    Commune : Saint-Pancrasse, Crolles, Saint-Hilaire
    MassifChartreuse
    BassinIsère
    Cours d'eauRuisseau de Crolles
  • intérêt 2,6/4 (20 votes).
  • Alti dép. 1000m
  • Dénivelé 520m
    Longueur 1250m
  • Casc. max 120m
    Cotation ?
    Corde 110m*
    * minimum de corde en simple. Prévoir le rappel de corde, la corde de secours...
  • Approche: Approche: 5mn
    Descente: 4h
    Retour: Retour: 10mn
  • Navette: 12.0km

Accès

Parking Aval : Dans Crolles passez dans les lotissement afin de rejoindre la cascade bien visible. Garez vous lorsque la route commence à devenir une piste. Il y a de la place.
Parking Amont : Prenez la route qui monte à St Hilaire. Aprés St Pancrace, se garer sur un terre-plein à gauche dans un grand virage à droite. Un petit affluent coule ici (Ruisseau des Fangeats).

Approche

Soit on démarre le canyon par cet affluent qui comporte après quelques minutes de marche une sympathique cascade d’une petite trentaine de mètre, qui permet un rappel avant d’attaquer les grandes verticales. On rejoint ensuite le ruisseau des Terreaux qui double le débit. Puis on passe devant l’entrée d’une ancienne mine.
Soit on rejoint la première grande verticale par un sentier que l'on prend sur la route un peu en amont.

Descente

Le "canyon" n'est constitué de 2 belles grandes cascades avec une marche de liaison fastidieuse.

1ère Cascade : Une petite dizaine de mètres avant le seuil de la cascade, une petite sente RG dans les buis permet de se rapprocher du vide et de poser un première corde permettant d'atteindre le relais (2 plaquettes RG) quelques mètres (prévoir 2x10m) sous le seuil de la cascade. Cette grande verticale se compose de trois surplombs successifs du côté RG. Un relais intermédiaire se situait (en 2001, 3 plaquettes) environ 55m plus bas, RG, quelques mètres avant le dernier surplomb. Attention aux frottements au dessus. L'accès par pendule latéral à ce relais est plus ou moins difficile suivant votre positionnement (descendre bien RG). Assez confortable (petite marche), mais pas large (2 à 3 personnes maxi). Le rappel des cordes n'est pas difficile si on a bien pensé à démêler les brins en descendant. On atteint enfin le bas de la cascade par un rappel d'environ 60m. Attention au léger frottement tout près du départ à protéger. Rappel toujours facile des cordes depuis le bas en s'éloignant de la cascade. Hauteur estimé du ressaut : 115-120m.

2ème Cascade : On peut déjà poser la corde sur un arbre RG qui permet de descendre sereinement les derniers mètres nous séparant du départ proprement dit de la cascade. A cet endroit, le ruisseau se sépare en deux bras. On peut poser sa corde à la base de l'unique vieil arbre qui s'accroche sur un gros bloc à la limite du vide. Après être descendu d'une dizaine de mètres atteindre un relais sur deux plaquettes, un mètre avant le début du surplomb. Après avoir protégé l'unique frottement possible quelques centimètres sous l'amarrage, c'est parti pour plus de 100m de rappel en fil d'araignée, encadré, si le débit est optimal, par les deux jets de cette double cascade qui se rejoignent dans un brouillard d'embruns.

Retour

Rejoignez RD le chemin qui vous ramène vite à la voiture.

Engagement

Il n'y aucun véritable encaissement. Néanmoins, entre les deux grandes verticales vous êtes « enfermés » dans une forêt cernée de barres rocheuses. Ainsi, vous pourrez juste vous mettre à l’abri, mais sans rejoindre facilement la civilisation. Prévoyez tout le matériel de rééquipement.

Historique

Sans doute descendu au début des années 90. Lors d'un passage en mai 2001, la première cascade était équipée de plaquettes seules (ajout de sangles). Dans la seconde rien de subsistait (ajout d'un relai intermédaire à -10/15m pour un rappel plein gaz de 110m environ).

Remarques

2 trés jolis cascades pour ceux qui aiment les grandes verticales arosées. Il est regrettable qu'il y est cette grande partie marché.
Le canyon est bien plus sympathique avec de l'eau. (N'exagérez pas toutefois). Ce canyon est moins en eau que son très proche voisin Craponoz. Cependant il est impératif de ne s’y engager qu’avec un faible débit. En effet, le jet de la cascade peut-être dévié en fonction du vent et s’abattre sur vous sans prévenir. Si le débit est faible, vous aurez alors l’agréable sensation d’une petite pluie fine rafraîchissante vaporisée.
Se méfier des orages qui se développent souvent autour de la dent de Crolles.)


ATTENTION ! La pratique du canyonisme nécessite des techniques spécifiques, un matériel adapté, et une connaissance importante du milieu. Les informations diffusées sur Descente-Canyon.com ne peuvent en aucun cas se substituer à une connaissance appronfondie du milieu et de ses pratiques. Elles s'adressent à des pratiquants confirmés, parfaitement autonomes dans leur progression, capables de comprendre le vocabulaire spécialisé, de faire face à des imprévus... Avant de réaliser une course en canyon, il est important de bien évaluer ses capacités et compétences, d'observer les conditions réelles de descente, de se renseigner sur les risques météos ou artificiels... En cas de doute, faîtes appel à des professionnels, suivez des formations, pratiquez au sein de clubs disposant d'un encadrement adapté.
Nous encourageons les pratiquants à fréquenter les lieux dans le respect des autres usagers et de l'environnement, en suivant les normes et réglementations en vigueur.
Bien que collectés avec soin, les renseignements obtenus via ce site ne sauraient engager la responsabilité des auteurs. Les fiches-canyons ne se substituent pas à un topoguide que nous vous encourageons à vous procurer (lorsqu'il est disponible).