Retour à la fiche-canyon

Fiche-Canyon

Signaler un
nouveau débit.

Canyon du Mas Cal Sant
Reynès (Pyrénées-Orientales)

Imprimé le ven. 23 févr. 2024.
  • FrancePays
    Région : Occitanie
    Département : Pyrénées-Orientales
    Commune : Reynès
    BassinLe Tech - Vallespir
  • intérêt 2.9/4 (107 votes).
  • Alti dép. 450m
  • Dénivelé 130m
    Longueur 600m
  • Casc. max 25m
    Cotation v3a3II
    Corde 30m*
    * minimum de corde en simple. Prévoir le rappel de corde, la corde de secours...
  • Approche: Approche: 45min
    Descente: 3h
    Retour: Retour: 15min
  • Navette: 4.0km

ATTENTION ! Ce canyon est soumis à une réglementation spécifique !

Accès

Depuis Céret, suivre la D115 vers Amélie les Bains jusqu'au pont de Reynes.
Au pont, face à la boulangerie (le Fournil de Reynès) sur la gauche, emprunter la route qui monte à Reynes le village.
Puis une fois arrivé au village, apparaît un rond point en forme de placette, il faut prendre la rue qui longe l'église et qui monte à "Le Roc".
Il faudra stationner en main gauche à côté d'un transformateur masqué par des cyprès.
Une navette est possible en continuant avec le deuxième véhicule jusqu'à l'altitude 460 mètres au niveau d'une épingle (panneau en bois la Montanyole) juste au dessus du canyon de Can Guillet.
Puis suivre la piste carrossable jusqu'au mas de l'Eixalàa où le stationnement en bord de piste est autorisé.

Approche

Depuis le stationnement, marcher environ six cent mètres sur la route, un raccourci coupe une portion de route depuis le parking.
Passer quelques maisons isolées, puis prendre à gauche une piste carrossable direction "le Roc".
On reconnaît le lieu, dit "Le Roc" au niveau de plusieurs boite aux lettres alignées.
C'est une impasse où se situe quelques maisonnettes et un panneau indiquant "Rando/Canyon".
Le sentier s'élève très vite, puis vers la fin, il finira en balcon avec vue sur la première cascade du canyon jusqu'à croiser le cours d'eau en descendant.
En ayant fait la navette, passer devant le mas de l'Eixalàa et descendre par le sentier de gauche.

Descente

Canyon ludique aux belles étroitures.
La première partie est constituée de toboggans, sauts et de quelques rappels puis on arrive ensuite à une grande faille avec un rappel en goulotte permettant de le contourner vers un relais assez éloigné hors eau en rive gauche au cas où il y aurait trop d'eau.
Ce suit juste après un autre rappel puis une partie de marche assez longue dans le lit large de la rivière.
Dans la marche intermédiaire, trois cent mètres en aval de la fin de la première partie un échappatoire sur la rive gauche mène au mas Cristofol pour rejoindre le parking.
Un deuxième échappatoire avant le deuxième tronçon toujours en rive gauche permet de sortir en longeant un ancien canal.
La deuxième partie commence par un court étroit assez esthétique avec rappels et sauts puis à nouveau une courte petite marche qui arrive à la dernière partie étroite.
On reconnaît la dernière cascade grâce une grande vasque où le canyon se transforme en ruisseau.
On ne peut pas la rater, traces au départ de cette cascade d'un ancien canal qui captait l'eau, avec encore deux tuyaux en fonte abandonnés.

Première partie: S1 + T3 + AN/D2 + Rn°1: MC/C7 RD + Rn°2: C6 RD/T6 + Rn°3: D8/C8 RD + T2 + T2 + Rn°4: MC/C5 RD + Rn°5: C7 RD/RG + T4 + Rn°6: MC.F C22 RD/R15RG (hors eau) + Rn°7: MC.F C19 RG/RD + marche intermédiaire dans un chao de blocs avec un premier échappatoire.

Deuxième partie: second échappatoire RG avant AN C2 + AN C4 shuntable en désescalade RG dans le bief + Rn°8: C2 MC/C10 RG + Rn°9: C6 RG/S6 + T1 + Rn°10: C15 RG + T8 en "S" + S2 + D5 (rampe) + Rn°11: C5 RD + Rn°12: C7 RG + Rn°13: C8 RD + Rn°14: C15 RD (ancien canal).

Retour

Le retour débute par un sentier visible en rive gauche, une pente raide au milieu de la végétation en début de chemin puis moins abrupte ensuite.
On atteint une sente qui grimpe modérément en lacet jusqu'à un chemin large en pavé qu'il faudra suivre sur la gauche.
Passer un groupe de maisons vers la droite face au mas Cristofol que l'ont aperçoit au loin de l'autre côté.
Cette courte piste mène à la route de "Le Roc" au dessus du parking.
Redescendre alors jusqu'au véhicule par le raccourci juste à droite.

Engagement

Des portions ouvertes avec des échappatoires en milieu de course, mais le canyon reste tout de même très compliqué pour se mettre hors crue.

Période/caractère aquatique

S'assèche l'été, la meilleure période est au printemps soit après des averses.

Historique

Ouvert et équipé par Jean Guitard, Jean Vilallongue et Marc Damaggio avant les années 1990.

Anecdote: À la fin du XIXe siècle, un gisement de talc a été découvert dans la montagne à l’est de Reynès, la mine se situe au dessus du canyon sur la rive droite, au départ, avant les premiers ressauts.
Le talc, porté à dos d’hommes et de femmes, était pulvérisé dans un moulin à "la cabanasse" qui a été détruit par les inondations de 1940.
En 1888, une usine de broyage a été construite au Pont de Reynès.
Les galeries de la mine étaient taillées dans le Roc, elles étaient consolidées avec du bois, ce qui n’empêchait pas les éboulements.
Les mineurs s’éclairaient avec des lampes à acétylène, un treuil mû par l’air comprimé faisait monter et descendre les wagonnets.
Un puisard de trente mètres de profondeur recueillait l’eau de la mine qui était ensuite évacuée.
En 1876, les femmes de Reynès portaient des sacs de cinquante kilos jusqu’à la trémie (sorte de grand entonnoir pour décharger le talc dans la charrette ou le camion), les hommes les ont ensuite remplacées, puis, en 1890 des mulets et des charrettes.
Le talc transporté par les bêtes jusque dans un hangar aménagé à Reynès était ensuite charrié jusqu’à l’usine du Pont.
En 1929, un câble spécial de mille cinq cent mètres de long, soutenu par des pylônes en fer, fut aménagé.
Il supportait vingt quatre wagonnets avec deux cent kilo de talc.
Les camions s’arrêtaient sous la trémie (au mas Casals) dont on ouvrait l’orifice inférieur et ils partaient à l’usine avec leur chargement. L’emplacement de la mine avait des allures de village, on y trouvait la forge, la salle des machines, un bureau, une grande cuisine pour cuire ou réchauffer le repas des ouvriers, sans oublier le vestiaire.
À l’usine, les blocs de talc étaient réduits en poudre puis ensachés, les sacs partaient pour que le talc soit transformé, il servait à fabriquer du papier, du savon, des produits pharmaceutiques et des aciers spéciaux.

Remarques

Attention au rappel en goulotte, le débit du passage dans la faille, soyez vigilants !
Des troncs peuvent parfois obstruer partiellement le siphon sous le bloc de départ de la C23 en goulotte, Méfiance !

INFO : possible d'enchaîner dans la même journée une ouverture récente équipée par Kevin.T.M et André.S en fin d'année 2023.
C'est le canyon de Can Madern, il se situe entre le canyon du Mas Cal Sant et le canyon de Can Guillet.
Le stationnement se fait directement au parking du Mas Cal Sant, au transformateur.
À pied, depuis le parking, emprunter le raccourci habituel qui traverse la forêt et qui mène directement à l'épingle du lieu dit "la Creu" sur la route "el Roc".
Ici même, à quelques mètres des mas en bord de route vers l'amont, un sentier balisé démarre en main gauche et mène au bout de vingt minutes au départ, au dessus de Can Nie.
La plus part du temps, le canyon est sec et faisable en tenue de randonnée sauf après les grosses pluies et à partir du printemps où la combinaison néoprène sera vraiment nécessaire.
On démarre par un beau passage sous blocs, puis deux premiers rappels en amarrages naturel, dont un sous le vieux sentier de Can Nie qui entrecoupe la descente.
La suite s'enchaîne dans un étroit sculpté, formé de puits en fil d'araignée, passages sous blocs et un toboggan qui offre l'arrivée au pont.
Un saut de trois mètres est faisable sous le pont, puis se suivent quelques rappels, toboggans et la grande cascade finale en fractionnée.

Passage sous blocs + Rn°1: C5 ANRD + D2 + Rn°2: C3 ANRG (vieux sentier du mas Can Nie) + Rn°3: C14 RG + 1er puit = Rn°4: C6 RG + Rn°5: C7 RD + Passage sous bloc + 2ème puit = Rn°6: C7 RG (fil d'arraignée) + T5 + Rn°7: C5 "monopoint" RG/S4 (sous le pont) + Rn°8: C4 "monopoint" RG + Rn°9: C5 "monopoint" RD + Rn°10: C4 "monopoint" RD/T4 + Rn°11: C6 "monopoint" RG + C40 fractionnée = Rn°12: R20 RD + Rn°13: R20 RD

La sortie se fait directement et entièrement par la rive gauche en remontant le talue qui mène en cinq minutes au pont.
Suivre la route vers l'aval direction les véhicules.


Arrêté préfectoral (Pyrénées-Orientales) - 26 mars 2015
Sur le département des Pyrénées Orientales, la descente de canyon est interdite du 3ème dimanche de septembre (exclus) au deuxième samedi d'avril (exclus). Il est aussi interdit de commencer une descente avant 7h et après 17h.
Les canyons suivants font l'objets de dispositions particulières :
- Eaux Chaudes
- Llech
- Galamus
- Gourg des Anelles
- Baoussous
Plus d'infos : https://www.descente-canyon.com/canyoning/canyon-reglementation/243/legislation.html


ATTENTION ! La pratique du canyonisme nécessite des techniques spécifiques, un matériel adapté, et une connaissance importante du milieu. Les informations diffusées sur Descente-Canyon.com ne peuvent en aucun cas se substituer à une connaissance appronfondie du milieu et de ses pratiques. Elles s'adressent à des pratiquants confirmés, parfaitement autonomes dans leur progression, capables de comprendre le vocabulaire spécialisé, de faire face à des imprévus... Avant de réaliser une course en canyon, il est important de bien évaluer ses capacités et compétences, d'observer les conditions réelles de descente, de se renseigner sur les risques météos ou artificiels... En cas de doute, faîtes appel à des professionnels, suivez des formations, pratiquez au sein de clubs disposant d'un encadrement adapté.
Nous encourageons les pratiquants à fréquenter les lieux dans le respect des autres usagers et de l'environnement, en suivant les normes et réglementations en vigueur.
Bien que collectés avec soin, les renseignements obtenus via ce site ne sauraient engager la responsabilité des auteurs. Les fiches-canyons ne se substituent pas à un topoguide que nous vous encourageons à vous procurer (lorsqu'il est disponible).