Retour à la fiche-canyon

Fiche-Canyon

Signaler un
nouveau débit.

Torrente Cormor
Lanzada (Sondrio)

Imprimé le lun. 23 sept. 2019.
  • ItaliePays
    Région : Lombardia
    Département : Sondrio
    Commune : Lanzada
    BassinValtellina
  • intérêt 3.5/4 (47 votes).
  • Alti dép. 1900m
  • Dénivelé 350m
    Longueur 1000m
  • Casc. max 27m
    Cotation v4a2V
    Corde 27m*
    * minimum de corde en simple. Prévoir le rappel de corde, la corde de secours...
  • Approche: Approche: 5min
    Descente: 4h-5h30
    Retour: Retour: 15min
  • Navette: 7.0km

Accès

Parking aval: de Sondrio, prenez la direction Valmalenco. Passez à côté de la Chiesa in Valmalenco et continuez vers Franscia. Stationnez le véhicule sur la grande place après le tunnel. Parking amont: continuez la route vers les barrages de Campo Moro et Gera. Empruntez la piste qui descend au pied du premier barrage.

Approche

Rejoignez le cours d'eau. Le début est à sec.

Descente

Cette ténébreuse descente est la plus angoissante de l’Italie du Nord. Tout d’abord, elle se trouve sous 2 barrages dont le plus imposant fait 200m de haut. Ils captent toutes les eaux des sommets alentours qui culminent à plus de 4000m avec le Pic Bernina et le Piz Zupo. Les glaciers sont monumentaux. La descente, n’est donc possible uniquement parce que le barrage pompe toute l’eau. Il suffit que les vannes bougent de quelques centimètres pour ennoyer complètement le canyon. Un numéro de téléphone existe pour savoir si des manœuvres hydrauliques sont prévues. Lorsque nous l’avons appelé du fait de notre mauvais italien la réponse a été confuse. En revanche, lorsqu’un Italien a posé la question la réponse a été immédiate (CQFD). Quoi qu’il en soit, les autorités ne donnent aucune information officielle fiable.
Cormor est un vrai canyon. Son encaissement est très sculpté et étroit. Mais lorsque les glaciers se sont retirés, d’énormes blocs se sont retrouvés coincés sans compter les effondrements des falaises environnantes. Moralité, le canyon a été entièrement remblayé. 80 % de la descente se fait dans un noir absolu ou quasi complet. Lorsque le ciel est azur (ce qui de toute façon est très fortement conseillé) seul de petits filets de lumières s’immiscent au milieu des blocs pour former une lueur irréelle. En conséquence, trouver son itinéraire dans ce dédale est d’une grande difficulté, il faut chercher les amarrages et passer dans des trous de souris. La descente est donc réservée aux experts maîtrisant leurs nerfs surtout si vous n’êtes pas un spéléo. Lors de notre passage, pour couronner la descente, 2 belles muses offrant au soleil leurs atours les plus agréables nous attendaient à la sortie. Mais cela est une autre histoire... Pour critiquer un peu, il faut reconnaître que l’encaissement est d’une grande beauté avec des cascades joliment sculptées. Toutefois, il manque des sauts et des toboggans ludiques. Quoi qu’il en soit cette descente est une des plus originale des Alpes.

Retour

Suivez le fil de l'eau jusqu'au village de Francia.

Engagement

Engagement total. Des barrages monumentaux se trouvent en amont. Le passage sous les blocs et étroit sans échappatoires. L'itinéraire est difficile à trouver. Prévoir les acétos, c'est plus joli !
Une échappatoire évidente dans la forêt à mi parcours permet de rejoindre un GR en RG ramenant à la route d'accès en 15min : le 1er affluent peut apporter pas mal d'eau en période très pluvieuse rendant problématique la 2ième partie plus technique avec des étroitures, le 2ieme affluent RG arrive à la sortie de la 2ieme partie et apporte plus d'eau, ces affluents sont enjambés sur la route d'approche. L'estimation du débit au niveau du parking aval ne renseigne pas complètement sur la faisabilité de l'intégrale ou non. La 1ere partie sera que très rarement infaisable (nous l'avons faite alors que plus de 500l/s coulait au niveau du parking aval).

Période/caractère aquatique

Peu d'eau du fait des barrages. Mais en cas de lâcher je vous laisse deviner la suite !

Historique

Pascal Van Duin

Remarques

Les barrages en amont font pour l'un 30 millions de m3 et 10 millions de mètres cubes pour l'autre. Cependant, ils ne sont presque jamais ouverts. Ils l'ont été une fois en 25 ans : en 2006, pour des tests. Et il y avait des panneaux partout...


ATTENTION ! La pratique du canyonisme nécessite des techniques spécifiques, un matériel adapté, et une connaissance importante du milieu. Les informations diffusées sur Descente-Canyon.com ne peuvent en aucun cas se substituer à une connaissance appronfondie du milieu et de ses pratiques. Elles s'adressent à des pratiquants confirmés, parfaitement autonomes dans leur progression, capables de comprendre le vocabulaire spécialisé, de faire face à des imprévus... Avant de réaliser une course en canyon, il est important de bien évaluer ses capacités et compétences, d'observer les conditions réelles de descente, de se renseigner sur les risques météos ou artificiels... En cas de doute, faîtes appel à des professionnels, suivez des formations, pratiquez au sein de clubs disposant d'un encadrement adapté.
Nous encourageons les pratiquants à fréquenter les lieux dans le respect des autres usagers et de l'environnement, en suivant les normes et réglementations en vigueur.
Bien que collectés avec soin, les renseignements obtenus via ce site ne sauraient engager la responsabilité des auteurs. Les fiches-canyons ne se substituent pas à un topoguide que nous vous encourageons à vous procurer (lorsqu'il est disponible).