Retour à la fiche-canyon

Fiche-Canyon

Signaler un
nouveau débit.

Val Bodengo
Gordona (Sondrio)

Imprimé le mer. 23 sept. 2020.
  • ItaliePays
    Région : Lombardia
    Département : Sondrio
    Commune : Gordona
    BassinVal Chiavenna
  • intérêt 3,4/4 (76 votes).
  • Alti dép. 1000m
  • Dénivelé 750m
    Longueur 4400m
  • Casc. max 40m
    Cotation ?
    Corde 50m*
    * minimum de corde en simple. Prévoir le rappel de corde, la corde de secours...
  • Approche: Approche: 10min
    Descente: 8-10h
    Retour: Retour: 15min
  • Navette: 0.0km

ATTENTION ! Barrage, prise d'eau, ouvrage hydroélectrique signalé en amont ou sur la descente.

Accès

Lors de notre arrivée dans cette vallée, notre périple a failli tourner court. En effet, la route d’accès est à péage, ce qui nous irrita quelque peu. Cet accès est une route privée signalée explicitement par un panneau au bas de la route. Les habitants ont cédé la gestion de l'accès à la police communale qui verbalise : amende de 50€. La vignette d'accès valable la journée est délivrée au bar-tabac du village contre la somme de 5€ par véhicule.

Approche

Immédiate pour les parties I et II (après le petit village pour la partie I, au niveau d'une conduite traversant le cours d'eau, au niveau d'un pont à l'entrée du petit village pour la partie II ou mieux, au dernier panonceau jaune d'échappatoire sur la route marqué I qui permet d'attaquer tout de suite la partie intéressante). Si on ne veut descendre que la partie III, on peut laisser une voiture sur un large parking peu avant le pont enjambant Pilotera. A la sortie du parking, dans les rochers, trouver le chemin permettant de descendre en 10 min jusqu'à la fin de la partie II (belle vue sur la partie finale de Bodengo II), accès en amont du pont en rive D.

Descente

Val Bodengo I et II : Le Val Bodengo se divise en 3 parties qui vont du plus facile au plus dur. Nous vous conseillons de faire le premier jour le Val bodengo I et II, le deuxième jour le val Bodengo III et le 3ème jour, si vous n’êtes pas trop fatigué, le val Pilotera. Le val Bodengo I s’adresse aux enfants ou à toutes personnes qui veulent s’initier à la pratique du canyon. Dans le Val Bodengo II, vous commencez à entrer dans le vif du sujet. Les difficultés techniques sont faibles, mais vous aurez une idée plus précise de l’intérêt de la vallée. Même si la continuité n’est pas aussi forte que celle du Llech, les sauts et les toboggans s’enchaînent sans discontinuer. En particulier un d’une 10aine de mètres. En vous retournant après votre descente vous semblerez voir une gueule énorme engloutissant le canyoneur. Pour l’accès la carte du topo peut entraîner une petite confusion entre le grand pont qui enjambe le val Pilotera et le petit pont Bedolina qui se trouve plus haut au départ. On peut éviter la navette pour le val Bodengo I et II et remonter au choix par la route Rive G ou en rive D par un beau sentier.
Val Bodengo III : Après avoir déjà fait 3 à 4h de canyon, vous pouvez avoir l’envie d’enchaîner le Val Bodengo III. Mais là, vous tombez dans une autre dimension, la descente s’étale sur 450 m de dénivelé, pendant 6h, au milieu d’un débit qui est devenu conséquent. Cette partie est réservée aux équipes entraînées.
Pour le reste, la descente est une symphonie d’eau, de formes et de couleurs. L’eau est translucide, d’un vert émeraude en face de sommets esthétiques.
En dehors des grands sauts et autres rappels, le point fort de la descente est son formidable toboggan d’au moins 20 m de long. Attention, tout le monde ne peut pas l’aborder avec la fleur au fusil. Il commence par une descente raide qui s’atténue comme pour former un tremplin avant un cassé de 6-7 m. Si vous le prenez au point le plus haut possible (ce que nous déconseillons), l’accélération est forte, avant de décoller dans tous les sens et de retomber de 7-8 m au mieux dans la vasque. Si vous ne parvenez pas à contrôler votre « décollage » et réception dans l’eau vous risquez de vous blesser gravement (en particulier au dos.)
Pour critiquer un peu, on peut regretter les petites marches et désescalades dans les blocs. De même la cascade de 60m aurait pu être plus esthétique. Mais, quoi qu’il en soit, le Val Bodengo fait partie des grandes descentes européennes.

Retour

Immédiate pour Val Bodengo I et III. 15min de marche si on sort au niveau de la fin de Bodengo II.

Engagement

Faible pour val Bodengo I et II, Fort pour le val Bodengo III

Période/caractère aquatique

Dans Bodengo II, la sortie de la vasque en aval du 1er tob (T17 ou 2eme obstacle) s'effectue contre la rive G : ne pas sortir par l'actif !
Le débit est important dans le Val Bodengo III suivant les apports de Pilotera...

Géologie

Gneiss blanche.
La roche ressemble à celle de la partie inférieure de Pontirone se trouvant juste de l’autre côté dans le Tessin. Elle est très blanche est veinées, ce qui donne des formes d’érosion originales, lorsque l’eau a creusé le rocher horizontalement, formant des cercles concentriques qui se rapprochent.

Historique

1ère descente en 1996 par les guides locaux.

Remarques

Après la descente nous vous conseillons de vous arrêter au Trattoria Bar Dunadiv (Bar auquel vous vous serez arrêté pour acheter le permis de passage). En plus de sa vue grandiose sur le Val Chiavenna et des conseils du patron si vous êtes perdus, le restaurant propose un succulent et patangruélique plat de viande à seulement 8€. La soirée que nous avons passée fut de la science fiction pour nous pauvre français ne possédant que 2 langues au mieux. Dégustant les alcools offert par le patron, les phrases fusaient en italiens, anglais, français, allemands, romanches et accessoirement espagnol.
Lors de notre passage, Pascal Van Duin (info@topcanyon.com), le guide de haute montagne du Val, venait tout juste de rééquiper entièrement le canyon, diminuant nombre de frottements. D’ailleurs, nous vous conseillons de faire appel à ces services si vous doutez de votre niveau technique, d’autant plus qu’il y a des cheminements complexes dans les chaos, voire dans les encaissements. Le rappel suspendu de 60 m n’est pas très facile à négocier. En plus d’être très sympathique et compétent, il parle français et prépare le topo sur les canyons de Lombardie traduit en Français et en Allemand (à vos bourses). Il vous fera mieux apprécier tous les aspects ludiques du canyon.


ATTENTION ! La pratique du canyonisme nécessite des techniques spécifiques, un matériel adapté, et une connaissance importante du milieu. Les informations diffusées sur Descente-Canyon.com ne peuvent en aucun cas se substituer à une connaissance appronfondie du milieu et de ses pratiques. Elles s'adressent à des pratiquants confirmés, parfaitement autonomes dans leur progression, capables de comprendre le vocabulaire spécialisé, de faire face à des imprévus... Avant de réaliser une course en canyon, il est important de bien évaluer ses capacités et compétences, d'observer les conditions réelles de descente, de se renseigner sur les risques météos ou artificiels... En cas de doute, faîtes appel à des professionnels, suivez des formations, pratiquez au sein de clubs disposant d'un encadrement adapté.
Nous encourageons les pratiquants à fréquenter les lieux dans le respect des autres usagers et de l'environnement, en suivant les normes et réglementations en vigueur.
Bien que collectés avec soin, les renseignements obtenus via ce site ne sauraient engager la responsabilité des auteurs. Les fiches-canyons ne se substituent pas à un topoguide que nous vous encourageons à vous procurer (lorsqu'il est disponible).