Retour à la fiche-canyon

Fiche-Canyon

Signaler un
nouveau débit.

Vallon de Tristan
Utelle (Alpes-Maritimes)

Imprimé le jeu. 28 oct. 2021.
  • FrancePays
    Région : Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Département : Alpes-Maritimes
    Commune : Utelle
    BassinVésubie
  • intérêt 1.9/4 (23 votes).
  • Alti dép. 530m
  • Dénivelé 260m
    Longueur 550m
  • Casc. max 50m
    Cotation v4a1III
    Corde 50m*
    * minimum de corde en simple. Prévoir le rappel de corde, la corde de secours...
  • Approche: Approche: 30min
    Descente: 2h30
    Retour: Retour: 2min
  • Navette: 5.3km

ATTENTION ! Ce canyon est soumis à une réglementation spécifique !

Accès

De Plan-du-Var, remonter la vallée de la Vésubie par la D2565 jusqu'à un parking situé juste en amont de la sortie de l'Imberguet et juste avant la sortie de Tristan (environ 4km après l'embranchement à gauche pour le Cros d'Utèle, même parking que pour l'Imberguet et Rio Sec).
Amont: continuer jusqu'à Saint Jean la Rivière. Prendre à gauche la D32 direction Utelle. A la sortie du pont faire 2,7km et se garer dans une épingle à droite (bouche d'incendie).

Approche

Descendre légèrement puis à plat jusqu'à la balise 5a. Prendre à gauche direction collet de Millehommes. Traverser Rio sec puis le riou Blanc d'Utelle (sortie d'Aclap et départ de Millehommes). Une montée assez raide de quelques minutes mène sur une vague crête au niveau d'une épingle à droite. Continuer 10m, s'engager sur une dalle pour encore une dizaine de mètres, rejoindre un beau cairn. Monter vers la gauche 20m sans sentier dans du schiste noir pour prendre pied sur un sentier bien marqué et balisé à la peinture jaune et bleu. Traverser horizontalement, le chemin passe entre 2 murets puis monte assez légèrement; en 5min il rejoint le ravin en étant toujours bien balisé de marques jaunes et bleues.

Descente

Le premier rappel (C4) sur arbre au niveau du sentier. Suit un ravin entrecoupé de petit rappels et nombreux passages a désescalader. Puis une belle succession de verticales sèches (pas de traces de crues apparentes, pas de vasques). Le point fort est une verticale de 50m fractionnée à -10.

Retour

Sortir du canyon au niveau de la route par la rive gauche et rejoindre immédiatement la voiture au parking aval.

Engagement

Pendant le 1° tiers le ravin est souvent coupé de sentes bien marquées qui reviennent vers le sentier de montée. Une fois dans l'enchainement final plus d'échappatoires évidentes.

Période/caractère aquatique

Vallon totalement sec, à faire de l'automne au printemps.

Remarques

Il y a une possibilité d'éviter le premier tiers, le moins intéressant: de l'épingle à droite (Alt. 485m), qq minutes après la traversée d'Aclap, emprunter une sente en très légère descente, puis horizontalement, puis encore en légère descente pour une petite ruine. Continuer en traversée, avec parfois qq mètres en légère descente diagonale. Ne jamais monter. Cet itinéraire n'est pas très intéressant, assez long, pas entretenu, comportant le risque de s'égarer. Il mène au ravin à l'altitude 450, correspondant à la dernière échappatoire facile, au départ de la partie relativement attrayante du parcours.


Arrêté préfectoral (Alpes-Maritimes) - 27 oct 2016
La pratique du canyonisme est autorisée du 1er avril au 31 octobre inclus à l'exception des canyons figurant dans les articles 2 et 3, où s'applique une réglementation spécifique (périodes plus réduites, interdiction...).
Les canyons secs ou habituellement à sec sont autorisés toute l'année.
Tous les canyons situés en zone centrale du Parc du Mercantour sont interdits.
Tout groupe de pratiquants ne peut excéder 8 personnes, encadrement non compris.
Plus d'infos : https://www.descente-canyon.com/canyoning/canyon-reglementation/2767/legislation.html


ATTENTION ! La pratique du canyonisme nécessite des techniques spécifiques, un matériel adapté, et une connaissance importante du milieu. Les informations diffusées sur Descente-Canyon.com ne peuvent en aucun cas se substituer à une connaissance appronfondie du milieu et de ses pratiques. Elles s'adressent à des pratiquants confirmés, parfaitement autonomes dans leur progression, capables de comprendre le vocabulaire spécialisé, de faire face à des imprévus... Avant de réaliser une course en canyon, il est important de bien évaluer ses capacités et compétences, d'observer les conditions réelles de descente, de se renseigner sur les risques météos ou artificiels... En cas de doute, faîtes appel à des professionnels, suivez des formations, pratiquez au sein de clubs disposant d'un encadrement adapté.
Nous encourageons les pratiquants à fréquenter les lieux dans le respect des autres usagers et de l'environnement, en suivant les normes et réglementations en vigueur.
Bien que collectés avec soin, les renseignements obtenus via ce site ne sauraient engager la responsabilité des auteurs. Les fiches-canyons ne se substituent pas à un topoguide que nous vous encourageons à vous procurer (lorsqu'il est disponible).