Retour à la fiche-canyon

Fiche-Canyon

Signaler un
nouveau débit.

Torrent de Male Vesse (Amont)
Prads-Haute-Bléone (Alpes-de-Haute-Provence)

Imprimé le lun. 23 sept. 2019.
  • FrancePays
    Région : Provence-Alpes-Côte d'Azur
    Département : Alpes-de-Haute-Provence
    Commune : Prads-Haute-Bléone
    MassifMassif des 3 Evêchés - Estrop
    BassinBléone
  • intérêt 3,6/4 (49 votes).
  • Alti dép. 2100m
  • Dénivelé 500m
    Longueur 2500m
  • Casc. max 112m
    Cotation v5a2V
    Corde 67m*
    * minimum de corde en simple. Prévoir le rappel de corde, la corde de secours...
  • Approche: Approche: 5-7h
    Descente: 3h+3h
    Retour: ?
  • Navette: 0.0km

ATTENTION ! Ce canyon est soumis à une réglementation spécifique !

Accès

Parking: De Digne prendre la direction de Seyne-Barcelonette. A la Javie, prendre à droite la direction de Prads. Dans le village tournez à droite et à la rivière à gauche vers Favière. A ce point regardez bien en face de vous, vous aurez alors un point de vue sur la crète de Chabrière. Cette dernière doit être totalement déneigée puisqu’il faudra descendre à ce niveau là. Vous pouvez avoir un autre point de vue complet en traversant la Bléone et en suivant pendant 15 mn la piste menant à la cabane de Vachère et de Mourréen.
Pour accéder au parking aval continuez vers la Favière. Avant le 2nd pont sur la bléone prenez la direction du refuge de l’Estrop. 2km après passez un pont (Le Bussing). La route se transforme en piste. Dans le virage en épingle continuez tout droit vers le refuge de l’Estrop. Garez vous au terminus de la piste.

Approche

Marche d’approche : 2 accès sont possibles mais tout aussi long, par le refuge de l’Estrop ou par les crêtes RG. L’accès par le refuge de l’Estrop est plus confortable avec un vrai sentier balisé. Vous pouvez y passer une nuit pour attaquer la descente la journée suivante. Le refuge est tenu par Olivier (06.32.06.05.65 ou 09.74.76.64.65). Nuitée à 14€ et demi-pension à 37€. Suivez du parking la piste bien indiquée menant au refuge de l’Estrop (3H). Au niveau de la passerelle après la combe admirez l’étroit de la Bléone, malheureusement inintéressant en terme de canyon. De même appréciez la cascade de la Piche. Du refuge de l’Estrop prenez le chemin qui monte vers la crête de Chabrières et l’Estrop. A un moment des marques rouges sont tracées. Ne les suivez pas jusqu’au bout votre but étant d’atteindre le point le plus bas de la crête de Chabrières à la côte IGN 2532 m. Descente de la crête de Chabrières au canyon : Cette partie est dangereuse du fait d’une roche extrêmement feuilletée sur laquelle on glisse facilement. Sachez qu’à la moindre chute vous vous retrouvez aussitôt dans le canyon après avoir déboulé 400m de pan incliné et 150m de falaises. En remontant légèrement vers le sud passez la crête au ressaut le plus évident au niveau d’une croupe descendante. Descendez au mieux sur cette dernière sans rejoindre les ravines de droite. Vers 2250 m lorsque la crête devient plus verticale vous verrez un pauvre mélèze bien chétif. Prenez à droite pour rejoindre les ravines par une vire caillouteuse.
Traversez les pentes herbeuses pour rejoindre le haut de la grande cascade. Accès à l’encaissement supérieur (2230m) : Cette partie est peu intéressante et d’un accès délicat. Lors de notre exploration nous pensions pouvoir atteindre la première cascade de l’encaissement. Ce ne fut malheureusement pas le cas. Remontez la pente RG. Lorsque l’ensemble devient rocheux tenter d’accéder à un point (qui commence une main courante qui attérie au milieu d'une cascade de 60m).

Descente

Malle Vesse amont : 3-4h
Malle Vesse aval : 3-4h. La durée ne prend pas en compte le temps de rééquipement. dans ce cas comptez 2J.
Partie supérieure (2230m-2100m) : consultez la fiche de la partie "pré-Amont". Attention cette zone est facilement envahie de névés.
Partie recommandée (2100m-1599m) : Tout de suite, la descente commence intensément. Rejoignez le relais de la cascade de 112 m par un point RG décalé de 5m plus bas (2 pit + 1 spit). Cette cascade encaissée dans un cirque impressionnant commence par 70m de toboggan raide puis 35m de partie verticale. Passez l’affluent RG. La descente s’encaisse fortement à la cascade toboggan suivante de 15m qui vous permet d’accéder à une belle C30 (1pit+1 spit RG). Cette cascade est surplombante dans sa 2ème moitié. Après un nouvel affluent RG et une petite marche de 150m l’ensemble s’encaisse de nouveau au niveau d’une C7 et d’une C15 surplombante sous une jolie pluie produite par une résurgence (1 spit RG, 2x30 m, coincement de corde). A la C20 m suivante, descaladable RG, vous sortez de l’encaissement et entrez dans une haute gorge évasée. Vous rencontrez un petit toboggan et juste après un autre de 12m, esthétique du fait de la paroi RG (1 pit).
Passez un ressaut et un Toboggan afin d’arriver au niveau du second enchaînement de grandes cascades. Le milieu à ce niveau est ouvert (Alt 1860m) mais la cascade de 45 m s’enfonce dans un encaissement très marqué et superbe (2 pts RG, attention au pincement de la corde quand vous la retirez). Passez la C8. Passez la C20 suivante. Le ravin de Chabrières se jette dans le Torrent de Male Vesse (Alt 1774m). Après une courte marche, l’ensemble s’enfonce de nouveau par une C7 surplombante (1G6 RG). Passez les toboggans cascades et le goulet final. Le cours d’eau plus ouvert fait alors un coude et après plusieurs ressauts atteind une C10 surplombante et encaissée (1G6 RD).
Marchez encore un peu et passez une nouvelle C10 (1G6 RG). Passez les ressauts (tob-goulet) suivants. Vous voilà alors au niveau d’un nouvel encaissement fort qui débute par 2 cascades de 18 m (1 spit+1 G6 RG(2x40m)). Attention à ce point là vous êtes juste en dessous de la crète des grillas qui est une formidable machine à avalanche. Déjà avant, vous avez peut-être rencontré des névés, mais dans cette partie très étroites, ils vous surplomberont dangereusement. Avant de retirer la corde vérifiez que vous puissiez passer. Dans le cas contraire il y a un échappatoire RG. Au bout de 150 m l’encaissement s’estompe (Alt 1652m) et vous marchez au moins 10 mn dans une gorge évasée. Il y a de bons emplacements à bivouac (herbe douillette, bois à profusion..etc).
La rivière forme un méandre et vous mène à un bel étroit de 200 m de long. Vous continuez par 15mn de marche A présent la partie amont est terminée (Altitude 1599m). Il vous reste encore 3-4h de canyon (voir fiche partie "Aval").

Retour

Descente par la partie aval du canyon puis retour aux véhicules en moins de 10min. (3-4h)

Engagement

Engagement total. On peut parfois s'échapper RG mais ce n'est pas pratique. Il y a un échappatoire RD qui commence avant la partie aval et rejoind une passerelle qui passe l'encaissement. Les secours en de tels secteurs sont de plus très difficiles (encaissements forts).
Qualité de l’équipement : Equipement présent mais minimaliste.

Période/caractère aquatique

A faire après la fonte totale des neiges à plus de 2500m d’altitude.
Des névés résiduels importants restent longtemps après le début de saison (En particulier dans la partie finale). Après la fonte des derniers névés au-dessus de 2500m le débit devient résiduel en particulier dans la 112m. A faire par une météo parfaitement stable, les niveaux d’eau augmentant dans ce type de terrain en moins de 10mn après le début de la précipitation (Phénomène constaté sur place). Eau froide.

Géologie

Calcaire lamellé, capable du pire comme du meilleur. Dans ce cas c’est le meilleur.

Historique

2100m à 1599m : Descente réalisée par Sébastien Vallata (Seb54) et Stéphane Coté (Caracal) le 21 et 22 mai 2005 en 29H (bivouac) sans trouver la moindre trace d'équipement. (Pourtant on a cherché ;-) )
La grande cascade aurait été descendu dans les années 90 par Jerry.

Remarques

Mais quel est ce vallon de plus de 5km de long entouré de crêtes qui frisent avec les 3000m et dont l’homme a depuis longtemps déserté les alpages: Male Vesse. Une superbe descente sauvage par excellence avec grandes cascades, encaissements, oscuros, toboggans..etc. Seul manque des vasques profondes permettant de beaux sauts.
Mais attention, cette descente se mérite. Nous avons plus à faire à du canyon alpinisme qu’à une descente pépère. L’accès est long complexe et dangereux dépassant les 5h. La descente est technique avec un équipement minimaliste et facilement endommagé par les crues. Ce vallon est entouré de sommets abrupts de haute montagne, en conséquence le moindre orage serait fatal sans compter les nombreux névés qui traînent jusque tard dans la saison au fond des encaissements. A réserver aux spécialistes. Enfin, soyez discret, le canyoning est à peine toléré dans le secteur. Évitons de nous faire remarquer afin de ne pas subir un interdit supplémentaire (2 descentes déjà interdites dans la commune).


Arrêté préfectoral (Alpes de Haute Provence) - 03 juil 1996
La descente de canyon est autorisée de 10h à 18h du 1er mai au 30 novembre à l'exception des canyons secs où elle est autorisée toute l'année.



Plus d'infos : https://www.descente-canyon.com/canyoning/canyon-reglementation/2904/legislation.html


ATTENTION ! La pratique du canyonisme nécessite des techniques spécifiques, un matériel adapté, et une connaissance importante du milieu. Les informations diffusées sur Descente-Canyon.com ne peuvent en aucun cas se substituer à une connaissance appronfondie du milieu et de ses pratiques. Elles s'adressent à des pratiquants confirmés, parfaitement autonomes dans leur progression, capables de comprendre le vocabulaire spécialisé, de faire face à des imprévus... Avant de réaliser une course en canyon, il est important de bien évaluer ses capacités et compétences, d'observer les conditions réelles de descente, de se renseigner sur les risques météos ou artificiels... En cas de doute, faîtes appel à des professionnels, suivez des formations, pratiquez au sein de clubs disposant d'un encadrement adapté.
Nous encourageons les pratiquants à fréquenter les lieux dans le respect des autres usagers et de l'environnement, en suivant les normes et réglementations en vigueur.
Bien que collectés avec soin, les renseignements obtenus via ce site ne sauraient engager la responsabilité des auteurs. Les fiches-canyons ne se substituent pas à un topoguide que nous vous encourageons à vous procurer (lorsqu'il est disponible).