Los Cinco Hermanos (Les 5 Frères)

Annonces, compte-rendu d'évenements, de manifestations, de rassemblements, de stages, de projets, d'expéditions...
Avatar de l’utilisateur
Mic Mic 31
rank_1000
Messages : 1948
Inscription : ven. 30 juil. 2004 11:14
Localisation : Haute Garonne
Contact :

Los Cinco Hermanos (Les 5 Frères)

Message par Mic Mic 31 » ven. 21 janv. 2022 13:58

*************************5 !*************************
*******Ils sont 5 canyons les uns à côté des autres !******
******************5 canyons inconnus !***************


Fin Janvier 2021: Le confinement et le mauvais temps me figent derrière mon ordinateur et me poussent à déambuler sur les cartes et les photos aériennes à la recherche de nouveaux canyons côté espagnol.
Alors que j'allais abandonner, les yeux fatigués après des heures de recherche, je furette une dernière fois passant au dessus d'un secteur isolé. Et soudain balayant les vues aériennes, je tombe sur une zone avec des lignes bien tracées dans la roche. En zoomant sur une de ces fissures sombres et étroites, apparaît ce qui semble être un estrecho dans le conglomérat. L'évidence d'un canyon inconnu aussi marqué me surprend. Remontant alors le cours d'eau, je découvre une étroiture qui n'en finit pas et des affluents qui s'avèrent plus qu'intéressants. Un estrecho ou parfois même, je me prends à rêver d'un oscuro tellement la ligne paraît encaissée et fine. Je n'en crois pas mes yeux. Ce cours d'eau et ses diverticules représentent une longueur totale de 5,5 km de canyon.
Et puis, il y a les autres: Ses quatre frères, tous parallèles les uns aux autres. Le deuxième semble lui aussi très prometteur et cumule une longueur de plus de 3 km d'estrecho avec deux affluents séduisants. Les trois autres présentent également de belles lignes resserrées et des distances plus que respectables. Au total, les cinq cours d'eau affichent une longueur à peine croyable de près de 14 km potentiels de canyonisme.
Figé dans le conglomérat gris, le tout ressemble étrangement à la zone du Rio Balcès en Sierra de Guara.

Et là, euh, vous me croyez encore?

Parce qu'à l'heure où j'écris ces lignes, trois jours avant de partir en exploration, mon imagination court toujours. Cela fait quasiment quatre mois que j'attends ce moment. Quatre mois à essuyer les échecs, entre le confinement, les restrictions de déplacement, la météo qui fait des siennes, un copain qui se découpe la main à la tronçonneuse, l'autre qui a le dos en compote. Quatre mois à me demander si ces canyons sont réellement intéressants. Pourquoi sont-ils alors inconnus et surtout la question qui me taraude l'esprit: Sont-ils inexplorés? Pas de réponse. Cependant la présence de pistes toutes proches et la facilité d'accès me laissent à penser qu'Homo Sapiens a déjà parcouru ces lieux obscurs.

A l'aide des images aériennes, j'ai réalisé des vidéos survolant ces canyons et je les ai envoyées aux copains. Et à leur vue, certains ont même pris des jours de congés pour faire partie de l'aventure. Cela me rassure, je ne dois pas être le seul à rêver …
Deux semaines avant l'expédition, c'est finalement une équipe internationale qui est composée: 2 français, 2 basques et un espagnol. Nous serons cinq canyonistes pour cinq canyons.

Voici les vidéos réalisées avec les images aériennes des deux premiers canyons: Bon voyage ! :smile:
Barranco N°1 : https://youtu.be/UExrlgNl8Yc
Barranco N°2 : https://youtu.be/Mzr6d1Z4MTM

A bientôt pour la suite des aventures.
Dernière modification par Mic Mic 31 le mer. 11 mai 2022 21:45, modifié 13 fois.

Avatar de l’utilisateur
Mic Mic 31
rank_1000
Messages : 1948
Inscription : ven. 30 juil. 2004 11:14
Localisation : Haute Garonne
Contact :

Los Cinco Hermanos - 1er épisode - Hermanos 1 et 3

Message par Mic Mic 31 » sam. 05 févr. 2022 17:20

************************* Los cinco hermanos (les cinq frères) *********************************
------------------------------------------------------------1er épisode----------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------ Los Hermanos 1 y 3 -------------------------------------------------------------------


Photos et vidéos : https://www.facebook.com/mickael.menage ... 8728117324

Los cinco hermanos, c'est ainsi que j'ai baptisé ces fameux canyons que nous allons explorer en cette fin du mois de Mai 2021.
Avec Yan, nous retrouvons mes amis espagnols Sergio, Ismael et Hugo. Surprise pour ces derniers qui ne savent toujours pas encore où nous allons. Cela fait partie du plan. Nous empruntons une petite route puis 12 km de pistes pour approcher enfin les canyons tant attendus. L'exploration va débuter par un des affluents de celui qui me paraît le plus prometteur (barranco N°1 https://youtu.be/UExrlgNl8Yc ).
Fin d'après-midi, nous partons en repérage pour trouver une entrée. La nature du terrain, un conglomérat extrêmement friable et la raideur des pentes laissent peu d'opportunités pour descendre. Finalement après quelques recherches, une trace de sente nous amène assez facilement au fond du talweg. Celui ci est envahi par la végétation, épineuse on s'en serait douté ... Nous remontons aux voitures avec l'idée de s'armer d'une cisaille pour le lendemain.

Nous comptions faire un bivouac mais la découverte d'un refuge libre nous fait changer d'avis, optant pour plus de confort. Soirée festive au coin du feu dans ce lieu inespéré. Le premier soir, nous recevons la visite de deux invités : des renards étonnamment pas farouches, presque comme domestiqués.

Le jour suivant, nous avons opté pour les pantalons de rando avec la combi au cas ou dans le sac. Peu après être entrés dans le lit du talweg, surprise, nous tombons sur un reste de civilisation : une ancienne ruche aragonaise, tressée avec de l'osier (Arna).

La cisaille et un bâton vont se révéler très utile pour franchir les 200 premiers mètres envahis par la végétation parfois très épineuse. Nous passons parfois à quatre pattes sous les ronciers.
Puis la végétation disparaît pour faire place à un lit avec des galets et un peu d'eau. Les parois qui nous entourent sont déjà assez hautes et le canyon s'enfonce toujours. A ma grande surprise, il devient rapidement ce qu'on appelle un estrecho (étroit) sinueux. Avec les vues aériennes, je n'avais pas deviné cela dès le début du cours d'eau. J'imagine alors les 2,5 km qui nous attendent devant nous et l'engagement que cela représente. Le canyon se fait très étroit, nous obligeant à passer de côté sans les sacs. Nous nous faufilons comme nous pouvons dans cette souricière dont l'issue est incertaine. Puis vient la petite déception de la journée avec la découverte d'un relais équipé. Nous nous en doutions et là c'est confirmé, nous ne sommes pas les premiers. Nous allons rencontrer ensuite 3 petits rappels qui finalement peuvent se franchir en désescalade. Parfois le canyon s'élargit un peu pour laisser places à quelques petites salles. La progression est alors beaucoup plus aisée. Puis surprise, la faille s'enfonce tellement que nous cheminons dans un bel oscuros où la nuit est quasi totale. Dans ces entrailles, c'est plutôt l'impression de faire de la spéléo que du canyoning. Après quelques centaines de mètres, vient enfin un élargissement. Nous respirons ! Sur les côtés la végétation à la faveur d'un peu de lumière a pris ses aises mais là aussi impossible de s'échapper étant donné la hauteur des parois. Nous reprenons la progression avec un ressaut un peu plus impressionnant et non équipé. Tentative de planter un spit mais j'y casse les dents de la cheville tellement la roche est dure. Finalement on passera en désescalade. Nous arrivons à la confluence avec le cours d'eau principal que nous allons remonter sur 200m avec quelques escalades. Nous butons sur un obstacle infranchissable : une petite vasque surmontée d'un ressaut lisse de quelques mètres. En haut de ce mur brille une plaquette. Demi-tour et redescente à la confluence.
Suit un estrecho sans obstacle majeur mais toujours très étroit qui ne nous permet pas de passer de face. Nous devons passer de côté à « l'égyptienne ». Cette progression très éprouvante nous oblige à traîner nos sacs beaucoup trop lourds et volumineux qui se coincent sans arrêt. En matière d'étroiture, beaucoup d'entre nous avons pour référence le barranco de Lumos en sierra de Guara avec son passage semblable d'une vingtaine de mètres. Là, il s'agit au total de plusieurs centaines de mètres. Du jamais vu dans ma vie de canyoniste ! Puis le canyon s'élargit enfin et la progression se fait beaucoup plus facile et s'apparente à une randonnée dans une belle galerie. Les parois s'illuminent de belles couleurs orangées. Nous pouvons admirer une cheminée de fée qui se dresse sur le côté du canyon. Nous passons près de deux affluents à la roche décomposée qui ne paraissent pas intéressants puis nous nous arrêtons pour déjeuner.

Après la pause nous décidons d'aller explorer un des affluents qui paraît prometteur. Nous allons remonter sur près de 500 mètres. Là aussi les passages se font très étroits avec des ressauts de 5m maximum que nous surmontons en escalade. Puis un énième ressaut nous stoppe dans notre progression. Il est surmonté d'une plaquette. Décidément, nos prédécesseurs ont tout exploré.
Le retour se fait par un lit très large comblé de galets. Cela laisse place à l'imagination quant à la puissance des crues …
Puis c'est la remontée par une piste facilement au véhicule.

Le lendemain, le canyon de la veille nous a tellement éprouvé qu'il a eu raison de mes compagnons qui préfèrent aller se balader plutôt que de revivre un autre estrecho infernal.

Troisième jour, nous repartons en exploration pour un autre barranco hermano
(Le N°3 https://youtu.be/xzoPr749d7w )
Cette fois, l'entrée est beaucoup plus aisée et la végétation se fait moins dense.
La progression assez facile s'apparente alors à de la randonnée dans un estrecho, tel un couloir sinueux. Nous progressons alors très rapidement. Viennent ensuite quelques ressauts faciles à franchir en désescalades dans un estrecho très encaissé là aussi. Puis nous tombons sur un ressaut équipé de 2 plaquettes avec un rappel de 15 m dans un bel estrecho final.
Puis progression aisée où nous retrouvons Sergio qui nous attend à la sortie.

Un chemin sur la gauche permet de remonter à la piste mais je pars explorer ce qui semble être encore un estrecho juste en dessous. Premier ressaut, là aussi, nos prédécesseurs ont laissé un goujon mais cette fois sans plaquette. J'équipe le ressaut et je laisse la corde pour pouvoir remonter. Le canyon s'arrête peu après et nous faisons demi-tour. Exploration terminée pour aujourd'hui et c'est la fin du séjour.

Conclusion : De belles découvertes avec des étroitures hors normes. Pourquoi nos prédécesseurs n'ont-ils pas communiqué sur leurs explorations ? Etant donné les équipements rencontrés même dans les affluents du premier barranco cela laisse peu de place à des ouvertures pour les autres canyons.
Enfin l'espoir est permis tant que nous ne les avons pas exploré …

El Hermano 1
Image

Image

El Hermano 3
Image

Notre ami el Zorro en mode très détendu:
Image
Dernière modification par Mic Mic 31 le ven. 22 avr. 2022 23:38, modifié 10 fois.

Avatar de l’utilisateur
Mic Mic 31
rank_1000
Messages : 1948
Inscription : ven. 30 juil. 2004 11:14
Localisation : Haute Garonne
Contact :

Los Cinco Hermanos - Episode 2 - Hermano 5

Message par Mic Mic 31 » sam. 12 févr. 2022 09:27

******************************* Los Cinco Hermanos (les cinq frères) **********************************
******************************* 2ème épisode **********************************
******************************* El Hermano 5 **********************************


Les photos :https://www.facebook.com/mickael.menage ... 9269422324

Dernière semaine de l'année, la météo exceptionnelle permet d'envisager de retourner explorer les autres barrancos. Et cette fois-ci, c'est avec Jairo un ami catalan que l'aventure continue.

Changement de plan à la dernière minute en ce début d'après-midi du 28 décembre. Nous partons découvrir celui qui potentiellement à mes yeux pourrait être une ouverture : le barranco n°5 (https://youtu.be/rw49zsUma6E). Il semble plus court que les autres avec un peu plus d'un kilomètre de longueur mais un dénivelé de 180m. Et fait non négligeable, la végétation paraît plus présente dans son lit que ses quatre frères.

L'approche est assez rapide depuis la piste. Sans trop bartasser, nous arrivons rapidement dans le lit sec du canyon qui présente dès le début de petits estrechos avec quelques ressauts. Par contre les zarzas (épineux) et ses ronces vont nous obliger à batailler avec le bâton et le sécateur pour se frayer un chemin. Le comble étant un passage qui nous oblige à ramper sous un roncier d'une vingtaine de mètres. Là, nous entrons dans un niveau de progression Jabali (sanglier) très élevé. Et nous allons devoir nous battre encore longtemps avec les zarzas pour atteindre enfin un bel estrecho dépourvu de végétation. Nous franchissons un ressaut de 4m à l'aide d'un rappel depuis un arbre. Puis peu après, un autre ressaut sans autre possibilité que d'équiper s'offre à nous.

On se dit qu'à autant galérer pour arriver jusque ici, nous l'avons bien gagné cette ouverture. Nous sortons la perceuse et installons un goujon là où la roche nous semble la meilleure dans un conglomérat assez délité. Puis nous descendons dans la faille très étroite sur 7m. Pas le temps de refroidir, le perfo est sorti à nouveau du sac et nous équipons le troisième rappel, cette fois-ci de 8m. Suit un long couloir où la progression devient plus aisée. De nouveau nos amies les ronces nous attendent d'épine ferme. Chacun emprunte un passage à sa façon en essayant d'éviter le pire sur les côtés mais bon, il faut bien se résigner et redescendre dans l'enchevêtrement et forcer le passage.

Un grand surplomb partiellement effondré nous attend juste après. A sa sortie, c'est avec horreur que nous contemplons devant nous une étendue sans fin de hautes ronces. Nous faisons les comptes et pour Jairo comme pour moi, c'est le canyon le plus envahi par les ronces que nous ayons jamais descendu. Finalement nous parvenons à trouver un passage sur la droite un peu moins malcommode que nous pensions. Le canyon s'ouvre et enfin nous progressons plus facilement à travers une végétation sans épines. Quel plaisir !

C'est alors que nous croisons un affluent à notre droite qui lui aussi est sec. Son exploration était au programme. Nous hésitons et malgré l'heure tardive, nous allons le remonter depuis la rive. Celui-ci n'est pas encaissé mais présente quelques beaux ressauts dont le dernier d'une quinzaine de mètres. Discussion sur l'intérêt ou non à l'équiper et finalement vu l'heure nous faisons demi-tour. Nous reviendrons pour nos vieux jours lorsque nous n'aurons plus rien à nous mettre sous la dent.

A travers une zone sans végétation mais bien raide, c'est la remontée vers la piste puis jusqu'aux voitures juste avant la nuit. En conclusion, une après-midi à combattre la végétation comme jamais auparavant mais nous sommes heureux de cette aventure et de cette première.

Image
Dernière modification par Mic Mic 31 le ven. 22 avr. 2022 23:39, modifié 5 fois.

Avatar de l’utilisateur
Mic Mic 31
rank_1000
Messages : 1948
Inscription : ven. 30 juil. 2004 11:14
Localisation : Haute Garonne
Contact :

Los Cinco Hermanos - Episode 2 - Hermano 2

Message par Mic Mic 31 » mar. 15 févr. 2022 20:49

******************************* Los Cinco Hermanos (les cinq frères) **********************************
******************************* 2ème épisode **********************************
******************************* El Hermano 2 **********************************


Les photos : https://www.facebook.com/mickael.menage ... 5222592324

29/12/2021, deuxième jour, Xavi se joint à nous pour l'aventure. Aujourd'hui, nous allons nous attaquer à un sacré morceau : El hermano 2 et ses affluents (https://youtu.be/Mzr6d1Z4MTM). 3,5 km de distance rien que pour le cours principal qui semble présenter de longs estrechos depuis les vues aériennes.

Le fond du talweg est rapidement atteint par des pentes escarpées. Un peu de zarzas au début de la progression mais bon nous sommes habitués … Comme pour le premier barranco, nous entrons rapidement dans des estrechos insoupçonnés depuis les photos aériennes. Quelques ressauts en désescalade et apparaît un anneau de corde autour d'un arbre. Là aussi on s'en doutait, nous ne sommes pas les premiers à passer par là. L'estrecho se fait plus profond et surtout plus étroit nous obligeant à passer de côté et parfois en opposition. Vient un petit rappel équipé d'une plaquette puis nous continuons dans ces estrechos qui n'en finissent pas et toujours aussi étroits. Le canyon s'ouvre enfin en face du quatrième affluent en rive gauche. Petit bilan intermédiaire : Près de 700m d'estrechos déjà parcourus.

Comme prévu dans le projet, nous entamons la remontée de l'affluent avec Jairo (vidéo à 2'12). Quelques escalades ne dépassant pas les cinq mètres, toujours dans un canyon très étroit et au conglomérat parfois un peu délité. Après 300m environ de progression, la décision de faire demi-tour s'impose car la journée promet d'être très longue. Peu après la confluence, le canyon plonge de nouveau d'une quinzaine de mètres dans un estrecho. Il est surmonté d'un relais avec deux plaquettes mais fait étrange, pas de corde, ni de maillons. Nos prédécesseurs se sont-ils échappés faute de temps ou devant l'engagement que la suite représente? De plus sur la gauche une petite sente permet vraisemblablement de quitter aisément le canyon. Aujourd'hui nous avons un tout autre plan.

Le projet initial est plutôt d'aller explorer un affluent rive droite se situant 200m plus loin, quitte à ne pas descendre le cours principal mais le remonter dans la mesure du possible après la descente de l'affluent. Cela n'est pas du goût de tous mais après de multiples palabres, j'arrive à convaincre mes compagnons. Je subodore une potentielle ouverture pour cet affluent. Comme repéré avec les vues aériennes, une sente surplombe le canyon sur la droite et nous permet facilement d'atteindre l'affluent. Au passage, cette sente offre une vue surplombante et très impressionnante sur la suite du cours principal. Devant nous, d'interminables et profonds estrechos dont le fond reste invisible à nos yeux. Pfff, quel engagement !

Petit casse-croûte et nous entamons l'exploration de l'affluent. Ce dernier n'a pas de nom sur les cartes mais les circonvolutions de sa courte partie terminale attirent l’œil (vidéo à 1'40). Un premier ressaut est franchit à l'aide d'un rappel d'une douzaine de mètres depuis un arbre sur le côté. Cela nous permet aussi d'éviter de tremper dans la vasque précédente. Deux ressauts suivent en désescalade dans un bel estrecho. Puis nous devons rapidement sortir le perfo pour équiper un beau rappel d'une douzaine de mètres lui aussi. Un court passage horizontal très étroit et le canyon plonge de nouveau vers le cours d'eau principal. Petite incertitude sur le rappel terminal qui ne fera finalement à peine plus d'une dizaine de mètres. Il va nous déposer dans le lit du profond collecteur, contents d'avoir effectués une belle petite ouverture.

Et nous entamons la remontée du collecteur. Rapidement un ressaut de quelques mètres extrêmement étroit se présente et nous nous faufilons comme nous pouvons par des mouvements de contorsion et de reptation. Le canyon se fait heureusement un peu plus large ensuite et après deux autres petites escalades, nous arrivons finalement à remonter les 200m jusqu'au pied du rappel d'une quinzaine de mètres surmonté des deux plaquettes. La boucle est bouclée ! Demi-tour pour redescendre à l'affluent. Le tronçon suivant long d'un peu plus d'une centaine de mètres, extrêmement étroit et pénible s'apparente à un combat violent pour le corps, les vêtements et le matériel. Lorsque j'en sors pour arriver au niveau de l'affluent suivant, mes deux compagnons m'attendent sourire en coin pour voir ma tête après ce passage infernal qui recevra par la suite pour nom de baptême « 120m de locura » (120m de folie). Apparemment cela n'a pas suffit à Jairo qui part explorer l'affluent lui aussi très étroit. Nous en profitons pour faire une courte pause puisqu'il revient très rapidement vaincu par les lieux. La suite du canyon, toujours dans un estrecho pour ne pas changer, se révèle un peu moins ardue et nous laisse le loisir de contempler parfois des blocs suspendus très hauts au dessus de nos têtes.

A sa sortie, un ressaut dont la désescalade paraît périlleuse n'est bizarrement pas équipé. Cela vient conforter mes doutes sur une éventuelle exploration antérieure. Nous perçons la roche pour y planter de nouveau un goujon et descendre un rappel de six mètres.
Puis les estrechos s'enchaînent. Parfois, nous croyons nous en sortir mais cela reprend de plus belle. La progression n'est pas vraiment difficile, seulement de petits ressauts ou des blocs à surmonter mais j'avais imaginé avec les vues aériennes une promenade pour le final … Et nous venons d'accumuler un bon nombre d'heures de progression depuis tôt ce matin. Il est alors un peu plus de 16h lorsque nous entamons la marche de retour par une belle piste pour remonter à la voiture. Quelle journée ! Malgré cette épopée, on se dit que nous reviendrons le parcourir mais cette fois avec de l'eau.

Image

Image

Image
Dernière modification par Mic Mic 31 le ven. 22 avr. 2022 23:39, modifié 5 fois.

Avatar de l’utilisateur
Mic Mic 31
rank_1000
Messages : 1948
Inscription : ven. 30 juil. 2004 11:14
Localisation : Haute Garonne
Contact :

Los Cinco Hermanos - Episode 2 - Le faux Frère

Message par Mic Mic 31 » dim. 20 févr. 2022 10:47

******************************* Los Cinco Hermanos (les cinq frères) **********************************
******************************* 2ème épisode **********************************
******************************* Le Faux Frère **********************************


Photos : https://www.facebook.com/mickael.menage ... 3825842324

30/12/2021, troisième jour. Aujourd'hui, nous optons pour une exploration plus tranquille que les deux jours précédents, du moins en théorie ... Il s'agit d'un petit cours d'eau situé dans une zone excentrée des 5 hermanos. Selon les cartes, il franchit une falaise estimée entre 70 et 100m de hauteur et semble assez court. Etant donné son bassin d'alimentation, nous nous attendons à ce qu'il soit sans eau et bien-sûr nous espérons un terrain vierge.
Durant la marche d'approche, nous surplombons une falaise d'où nous pouvons contempler une superbe mer de nuages cotonneuse. Après quinze minutes de marche sur un beau sentier, nous atteignons le lit à sec du barranco. Un petit ressaut et nous installons un rappel depuis un arbre qui franchit deux ressauts sur une vingtaine de mètres. De nouveau un petit ressaut puis un arbre à gauche semble idéal pour descendre le rappel suivant. Et là, surprise: une vielle sangle ceinture l'arbre.
Nous arrivons au bord de la grande falaise. Cette fois, c'est un relais très bien équipé qui nous attend: Deux points reliés par une chaîne. Le départ du rappel se fait dans un goulet très étroit et nous ne pouvons apprécier la hauteur de la falaise depuis le relais. Le rappel semble totalement surplombant. Nous avons emporté deux cordes de plus de soixante mètres mais la paroi semble beaucoup plus haute. A l'aide d'un arbre sur le côté, Jairo arrive à descendre en rappel sur le bord afin de mieux sonder l’abîme. Il m'annonce une corniche beaucoup plus bas mais sans possibilité de voir un autre relais et avec une roche qui semble bien pourrie. Après quelques hésitations devant toutes ces incertitudes, je me lance dans la descente avec au porte matériel la perceuse prête à l'emploi. Le rappel plein gaz, assez impressionnant, s'écarte au fur et à mesure de la paroi. Plus bas, j'aperçois la corniche mais les cordes effleurent la roche quelques mètres en dessous et repartent dans le vide en suivant. Aïe ! C'est certain, elles ne seront pas assez longues pour toucher le sol. Puis la vue d'un relais juste au dessus de la corniche soulage un peu la tension accumulée jusque là. Cependant la corde m'amène beaucoup plus bas et j'entre en contact avec la paroi six mètres en dessous de la terrasse avec le vide derrière moi. Pour me rassurer, je me dis que si les ouvreurs y sont parvenus, ça devrait le faire. Sur la pointe des pieds, j'arrive à trouver un équilibre précaire pour enfin poser les mains sur la roche. Puis j'entame l'escalade de deux petits ressauts, tout en ravalant le mou de la corde. Avec le gros sac à dos et tout le matos d'équipement au harnais, l'affaire n'est pas des plus facile. Ouf, je suis au relais! Au tour de Jairo qui entreprend la descente et reçoit de l'aide pour remonter au relais. Ce dernier, très bien équipé, est lui aussi composé de deux points reliés par une chaîne. Le rappel suivant d'une cinquantaine de mètres se déroule partiellement dans le vide. Et lorsque je peux entrer en contact avec de la matière, c'est avec des branches et des ronces. Pas moyen de les éviter et il va falloir batailler pour s'en dépêtrer aussi bien pour moi que pour mon compagnon de cordée.
Lovage des cordes car nous avons terminé pour la partie canyon. Quant au long retour qui nous attend, la végétation dense juste derrière nous n'est pas des plus rassurante. Il va nous falloir environ ¾ h à bartasser et à chercher notre chemin pour arriver à une ancienne piste puis presque autant pour atteindre notre véhicule. Nous avions dis « journée tranquille », non ?

Image

Image
Dernière modification par Mic Mic 31 le ven. 22 avr. 2022 23:40, modifié 6 fois.

Avatar de l’utilisateur
Mic Mic 31
rank_1000
Messages : 1948
Inscription : ven. 30 juil. 2004 11:14
Localisation : Haute Garonne
Contact :

Los Cinco Hermanos - Episode 2 - Hermano 4

Message par Mic Mic 31 » mar. 22 févr. 2022 20:56

Bientôt le dernier de los Cinco Hermanos: El Hermano 4

Image
Dernière modification par Mic Mic 31 le jeu. 24 févr. 2022 17:37, modifié 3 fois.

Martiiin
rank_4
Messages : 432
Inscription : sam. 17 mai 2008 12:03
Localisation : Saint-Lary Soulan
Contact :

Re: Los Cinco Hermanos (les 5 frères)

Message par Martiiin » mer. 23 févr. 2022 13:31

Nice! :grin:

Avatar de l’utilisateur
Mic Mic 31
rank_1000
Messages : 1948
Inscription : ven. 30 juil. 2004 11:14
Localisation : Haute Garonne
Contact :

Los Cinco Hermanos - Episode 2 - Hermano 4 - Suite et Fin

Message par Mic Mic 31 » jeu. 24 févr. 2022 15:08

******************************* Los Cinco Hermanos (les cinq frères) **********************************
***************************************** 2ème épisode ********************************** *********************************** El Hermano 4 et Epilogue **********************************


Photos : https://www.facebook.com/mickael.menage ... 1332637324

31/12/2021, quatrième et dernier jour. Pour cette fin d'année nous partons explorer le dernier des cinq frères: El barranco 4 (https://youtu.be/H6Btg4iSp_w). Il présente 200m de dénivelé pour 2,6 km de longueur. Et comme certains de ses frères, la végétation à l'entrée comme à la sortie a l'air envahissante depuis les vues aériennes. On se dit qu'on a gardé le meilleur pour la fin ...
Nous laissons nos sacs près du départ et avec la voiture nous descendons par des pistes jusqu'à la sortie du canyon. Puis c'est à pied que nous remontons tout légers les cinq kilomètres de piste. En bas, pas loin de 0°C avec une gelée bien blanche. En haut plus de 15°C. Belle inversion thermique !
L'approche depuis la piste se déroule le long d'un affluent ou plutôt une ravine composée de terre rouge. Au début, nous descendons une sente qui va ensuite se perdre nous obligeant à chercher le meilleur passage à travers la végétation méditerranéenne. Nous arrivons là aussi facilement dans le lit du canyon qui est sec comme ses voisins. Pour la suite, on s'attend à bartasser sévèrement. Étonnamment, nous allons rencontrer que peu de végétation que l'on peut finalement souvent contourner. Presque trop facile.
Rapidement un premier estrecho se présente que l'on parcourt en peu de temps. La progression se fait en marchant dans un couloir sinueux sur près de 500 mètres. Il ressemble beaucoup à son frère voisin le N°3. Puis il se resserre et se fait plus profond avec quelques petits ressauts faciles à franchir en désescalade.
Puis surprise, nous entrons dans un oscuro très sombre. La progression est toujours aussi aisée. Jusque là, cela s'apparente presque à une balade et à ce rythme on se dit que l'on aura très vite terminé. Le canyon s'ouvre un peu et nous rencontrons un tronc en travers du cours avec un reste de cordelette servant d'amarrage. Encore une fois, des explorateurs sont passés avant nous. Petit rappel de cinq mètres et rapidement nous arrivons à un autre relais cette fois-ci avec deux belles plaquettes. Rappel de sept mètres puis la progression horizontale reprend de nouveau. Parfois le canyon se fait un peu plus large mais l'ensemble est très continu. Nous avançons la plupart du temps en marchant sur un lit de galets. Vient ensuite un estrecho qui va s'avérer être le dernier. Celui-ci, plutôt esthétique affiche de belles courbes s'élevant dans le ciel. Nous empruntons un dernier passage assez étroit de la largeur d'un homme et le canyon s'ouvre définitivement.
Finalement le retour redouté auparavant est avalé à toute vitesse et il est quasiment dépourvu de végétation, du moins gênante. Et c'est ainsi que nous parvenons aux voitures, presque trop facilement en rapport avec ce que nous avions pu imaginer.
.
****************************************************************************************************************
.
Et là, je réalise subitement que l'aventure touche à sa fin. Une pointe de tristesse me gagne en pensant que l'exploration des 5 hermanos est terminée. Cette aventure qui a commencé un jour derrière mon ordinateur il y a quasiment de cela une année. Cette exploration qui m'a fait tant imaginer, tant rêver. Parfois avec ses petites désillusions espérant être les premiers explorateurs, mais aussi de belles découvertes à force d'acharnement avec deux ouvertures. En terme de découverte, il me faut souligner le caractère exceptionnel de certains estrechos : Si étroits, si profonds et parfois d'une longueur qui dépasse de très loin tout ce que j'ai pu parcourir jusqu'à présent.
La plupart des questionnements au commencement de l'histoire ont été partiellement résolus.
Reste toujours en suspens : Qui sont les premiers explorateurs de la plupart des canyons ? Et surtout pourquoi n'ont-ils pas divulgués ces découvertes ?
Et c'est peut-être toi, lecteur qui répondra un jour à ces interrogations.

J'en profite pour remercier les copains qui m'ont accompagné dans cette épopée quelque peu piquante : Yan, Sergio, Jairo, Hugo, Ismaël et Xavi, ainsi que leur cisaille et sécateur ;-)

Image
Dernière modification par Mic Mic 31 le ven. 22 avr. 2022 23:40, modifié 2 fois.

RV
rank_2000
Messages : 2249
Inscription : jeu. 07 avr. 2005 13:14
Localisation : Digne

Re: Los Cinco Hermanos (les 5 frères)

Message par RV » sam. 26 févr. 2022 22:50

Belle épopée, bien racontée, bravo !! :clap: :clap:

Geronimo*
rank_0
Messages : 32
Inscription : jeu. 15 déc. 2016 14:08

Re: Los Cinco Hermanos (les 5 frères)

Message par Geronimo* » mer. 02 mars 2022 14:13

Bonjour


Bravo pour les. Aventures et le récit, et il ya de belles étroitures,

après je me dis que les ouvreurs étaient peut être préoccupé a ouvrir d'autres parcours plus aquatiques et n'ont pas jugé ces canyons "attractifs" pour l'époque. En fait je me dis par là que les critères d'ouvertures et leurs signalements ont certainement évolué étant donné qu'aujourd'hui ils en restent peu.

Bien à vous

Avatar de l’utilisateur
Mic Mic 31
rank_1000
Messages : 1948
Inscription : ven. 30 juil. 2004 11:14
Localisation : Haute Garonne
Contact :

Re: Los Cinco Hermanos (les 5 frères)

Message par Mic Mic 31 » mer. 02 mars 2022 17:14

El Hermano 1 à lui seul est un monstre d'étroitesse, de profondeur et de longueur. Ses 3 entrées principales sans compter les affluents représentent plus de 5 km d'estrechos et d'oscuros. C'est un site unique comme je n'en n'ai jamais vu auparavant.

En matière d'étroiture, difficile de trouver plus. Et lorsque c'était très étroit nous n'avons pas pris de photo ou les photos n'étaient pas terribles. Les photos ne représentent donc pas les passages si caractéristiques des canyons 1 et 2.

Les ouvertures datent selon moi de moins de 5 ans d'après les amarrages trouvés en place et l'état des cordes reliant les points.

Après effectivement ce n'est pas ludique mais cela n'explique pas selon moi la non diffusion d'infos.
Nous avons pu quand même faire 3 ouvertures. Peut-être que c'était dans leurs projets ?
L'ouverture du barranco 2 semblait au milieu du parcours comme non terminée.

J'espère que les protagonistes se manifesteront.
Dernière modification par Mic Mic 31 le mar. 10 mai 2022 21:51, modifié 5 fois.

Avatar de l’utilisateur
Mic Mic 31
rank_1000
Messages : 1948
Inscription : ven. 30 juil. 2004 11:14
Localisation : Haute Garonne
Contact :

Re: Los Cinco Hermanos (les 5 frères)

Message par Mic Mic 31 » ven. 22 avr. 2022 23:10

Et non, contrairement à ce qui était supposé dans le dernier épisode, l'aventure n'était pas terminée.

Prochainement, le troisième épisode avec "De retour dans les entrailles du monstre"

Image

Image

Image

Image

Image
Dernière modification par Mic Mic 31 le sam. 23 avr. 2022 23:45, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
ALAIN 13
rank_5000
Messages : 11510
Inscription : jeu. 17 févr. 2005 10:04
Localisation : MARSEILLE
Contact :

Re: Los Cinco Hermanos (les 5 frères)

Message par ALAIN 13 » sam. 23 avr. 2022 10:42

wahoooo !! Belle entaille !!! Superbe ! :clap:
https://www.youtube.com/user/alain13012 ...

A la montagne, gardez sans cesse à l'esprit, que c'est bien elle qui décide toujours au final !!!!!!... :-$

L'Anglais dans l'eau
rank_2
Messages : 240
Inscription : mar. 10 mai 2011 19:38
Localisation : 06,04

Re: Los Cinco Hermanos (les 5 frères)

Message par L'Anglais dans l'eau » sam. 23 avr. 2022 14:30

Quelle belle aventure. Je vous salue :clap:
Concernant l'absence d'information par rapport ceux qui sont allés avant, je dirais que la probable raison est simplement que c'était des gens pas trop "informatique". Pas tout le monde capable de faire des belles ouvertures sont aussi capables (ou intéressés) de présenter leurs aventures sur l'internet.

Avatar de l’utilisateur
Mic Mic 31
rank_1000
Messages : 1948
Inscription : ven. 30 juil. 2004 11:14
Localisation : Haute Garonne
Contact :

Re: Los Cinco Hermanos (les 5 frères)

Message par Mic Mic 31 » sam. 23 avr. 2022 23:57

Aujourd'hui, j'ai le plaisir de vous annoncer que Les 5 Hermanos ont maintenant un petit frère. Il n'avait jamais été parcouru auparavant. Pas si petit que ça d'ailleurs avec ses 1,5 km de longueur! Et en plus, il a du caractère avec ses 6 rappels et ses estrechos.

Mais bon, cela me pose un grave problème:

«Les 5 Hermanos sont 6.»

Comme me racontait un copain: «Il y a 3 catégories de personnes: La première, ceux qui savent compter. La deuxième ceux qui ne savent pas compter.»... #-o

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image
Dernière modification par Mic Mic 31 le dim. 24 avr. 2022 09:35, modifié 2 fois.

Toche
rank_1000
Messages : 1731
Inscription : mer. 23 mars 2005 10:34

Re: Los Cinco Hermanos (les 5 frères)

Message par Toche » dim. 24 avr. 2022 08:40

Belles photos et belle aventure :clap:

Avatar de l’utilisateur
Mic Mic 31
rank_1000
Messages : 1948
Inscription : ven. 30 juil. 2004 11:14
Localisation : Haute Garonne
Contact :

Re: Los Cinco Hermanos (les 5 frères)

Message par Mic Mic 31 » mar. 10 mai 2022 21:17

Des nouvelles du Monstre et de ses petits. Il y en a même un nouveau de petit monstre...

Notre évaporation se mêlant à la magie des rayons
Image

Image
Le nouveau petit monstre qui avec son dernier rappel a de la gueule:
Image

Image

Image

Image
Entrée dans les entrailles du Monstre par le dernier rappel du nouveau petit :
Image
Arghhh, pas de sortie ?
Image
Entrée dans les entrailles du Monstre par le dernier rappel du nouveau petit :
Image
Entrée dans les entrailles du Monstre par le dernier rappel du nouveau petit :
Image
Un autre petit monstre déja ouvert
Image

L'Anglais dans l'eau
rank_2
Messages : 240
Inscription : mar. 10 mai 2011 19:38
Localisation : 06,04

Re: Los Cinco Hermanos (Les 5 Frères)

Message par L'Anglais dans l'eau » ven. 13 mai 2022 22:36

Belle aventure de découverte. J'ai beaucoup d'admiration pour eux qui vont ou personne n'est allé avant. Bravo à vous tous.
Mais comme la roché est pourri.....comment vous avez pu faire des points?

Avatar de l’utilisateur
Mic Mic 31
rank_1000
Messages : 1948
Inscription : ven. 30 juil. 2004 11:14
Localisation : Haute Garonne
Contact :

Re: Los Cinco Hermanos (Les 5 Frères)

Message par Mic Mic 31 » sam. 14 mai 2022 05:41

Le rocher n'est pas si pourri qu'il en a l'air.
Pour l'affluent que nous avons ouvert et le dernier rappel, il a fallu faire un compromis entre la qualité de la roche et les frottements.
Plus tu te rapproches du fond du cours d'eau, meilleur est le rocher, lavé par les eaux.
Et surtout avant de poser un point, on sonde avec le marteau pour trouver un endroit qui sonne bien.

Répondre