1

Sujet : VEZERONCE

Cherche infos sur le sentier qui remonte à Surjoux et qui permet d'eviter la navette . Facile à trouver ? Durée ? ...Merci d'avance .

2

Re : VEZERONCE

Actuellement la descente est interdite. Mais le sentier se trouve facilement au niveau du parking voiture. Il est RD (Donc à gauche du parking lorsque l'on se gare) Derrières les poubelles et monte rapidement au village au dessus de la falaise.

Quoi qu'il en soit, on finira tous un jour dans un lit icon_mrgreen icon_mrgreen

WWW

3

Re : VEZERONCE

Rectification, la Vézéronce est descendable depuis le 1er octobre (Auta&nt pour moi, j'ai du mal à connaître toutes les législations parcoeur)

Quoi qu'il en soit, on finira tous un jour dans un lit icon_mrgreen icon_mrgreen

WWW

4

Re : VEZERONCE

Le chemin n'est pas très difficile à trouver même si il n'est pas très visible. En fait il débute au niveau de l'entrée du parking. On l'apperçoit derrière un grand panneau en bois. Il remonte en lacets pour atteindre la route. En poursuivant la route sur la droite on retombe dans Surjoux. En marchant il y en a pour 20mn. L'entrée du canyon n'est par contre pas évidente à trouver. Le chemin menant au canyon est peu marqué et peu visible (à chercher par le champ). La population locale n'a pas l'air très acceuillante étant donné les quelques pancartes "sauvages" sur le chemin qui annoncent canyoning interdit.

5

Re : VEZERONCE

La partie haute sauf erreur de ma part est bien dans des propriétés privées. Donc interdite ! La partie basse par contre se parcoure comme on le désire.

Quoi qu'il en soit, on finira tous un jour dans un lit icon_mrgreen icon_mrgreen

WWW

6

Re : VEZERONCE

Bonjour.
Je vous confirme que la rivière de la Vézeronce est entièrement situé sur des propriétés privées. Les propriétaires des terains refusent la pratique sauvage de quelque sport que ce soit sur leur terrain conformément à l'article 17 de la déclaration des droits de l'homme relatif à la propriété privée. Je vous rappelle que ce droit est universel et s'applique à tous. Suite à de nombreux abus, les habitants sont devenus vigilants. De plus le pancartage " privé, canyoning interdit" n'est pas sauvage mais il a été apposé par l'association des amis de la Vézeronce qui protège cette rivière et son biotope inscrit et protégé en préfecture.
Des plaintes pour violation de propriétés privées ne sont donc pas à exclure si vous êtes vu dans le canyon situé en dessous des maisons du village ... donc visible de la population !

7

Re : VEZERONCE

Bonjour à toutes et à tous.

Encore une de ces beauté de Dame Nature qui nous est interdit  icon_exclaim
Sûrement à cause de pratiquants peu scrupuleux des gênes et autres pollutions (sonores, visibles, organiques......) qu'ils occasionnent.
Maintenant, si le débat n'est plus possible avec "l'association des amis de la Vézeronce ", il nous reste à pratiquer en d'autres lieux.... Merci aux "tocards" fauteurs de troubles icon_redface qui, une fois de plus ne respectent pas grand chose; même s'ils sont une minorité dans notre activité icon_cry

icon_lol  icon_lol  icon_lol Du plaisir, de la joie, mais dans le respect de la Nature , de toutes et de tous. icon_wink

icon_arrow  Je sens que je vais encore me faire des amis ... icon_rolleyes icon_rolleyes  icon_rolleyes

A bientOt icon_biggrin , dans l'O eusa_dance , sans se faire de bObO eusa_hand , après on videra un bon tOnO eusa_silenced , foi de mOblO icon_wink

WWW

8

Re : VEZERONCE

Merci de ce rappel pas inutile exprimé avec courtoisie, d’autant plus que les cayoneurs sont respectueux de la loi.

Quelques remarques toutefois sur le contenu. Dans la déclaration universelle des droits de l'homme et du citoyen (DDH) votée dans la nuit du 25-26 août 1789 les députés ont bien reconnu la  propriété dans l'article 17 comme droit inviolable.

Mais justement, l'acceptation de ce droit par l'assemblée devenue national depuis le 17 juin 1789 est assez révélateur et montre certaines limites. En effet, tout esprit éclairé constatera que ce droit est exposé à la fin de la DDH et sans grand  rapport avec les articles précédents. La DDH normalement est un brouillon, vite fait et non terminé qui devait normalement être rerédigé au style ampoulé de l'époque comme la déclaration d'indépendance américaine (4 juillet 1776). Cet article a été rajouté rapidement, au dernier moment parce que l'assemblée était extrêmement divisée sur le sujet, et nombre voulait la suppression pure et simple de ce droit source pour certains de tous les privilèges nourrissant les rapports d'intérêt et de pouvoir (Voire à cet effet, les analyses naturalistes de la source de la division des hommes par les philosophes des lumières).

En conséquence, l'article 17 est l'article le plus mal accepté par ceux qui ont fait ce texte. Cela ne le remet pas en cause mais explique ensuite les limites qui vont être mises à ce droit.

En effet, l'art 544 du code civil reconnaît le droit absolu du propriétaire sur son fond. Mais si on étudie la jurisprudence on observe un nombre important de limites à l'exercice de ce droit absolu.

En conséquence, comme vous le rappelez pertinemment, tout propriétaire a le droit de demander que son fond ne soit pas dégradé, ni piétiné et que sa tranquillité soit préservée (en particulier ce point d'ailleurs). Je suis de même heureux de voir que les riverains se soucis d'environnement ce qui n'est pas toujours le cas lorsque je constate l'importance des déchets dans les cours d'eau en dessous des habitations.

Mais, il existe d'autres droits, dont la liberté de mouvement. Un équilibre doit donc être trouvé. Notre monde est actuellement de plus en plus agressif et déstabilisateurs. Mais est ce pour autant une raison de s’enfermer dans des propriétés forteresse accentuant la privatisation de la nature. Des sportifs plus silencieux serait une aubaine. La non exploitation commerciale entraînant une surfréquentation des lieux ne serait pas inutile. Mais attention à trop rappeler des articles de droits à l’affectif fort sans connaître l’histoire de ce droit oblige aussi à rappeler qu’il n’est pas aussi évident et qu’il en existe d’autres !

En espérant qu’un partage intelligent de la nature existera un jour
Bonnes fêtes

K-ra-Kl

Quoi qu'il en soit, on finira tous un jour dans un lit icon_mrgreen icon_mrgreen

WWW

9

Re : VEZERONCE

Cette interdiction totale de la descente m'interpelle?

en effet, les périodes de descente etaient deja extrèmement réduites (d'octobre à mars)

pour m'etre rendu récement sur place je comfirme avoir vu un panneau à l'entrée du canyon mais qui était rendu totalement illisible (papier mouillé)

nous avoins donc cru etre en accord avec la réglementation car c'etait en novembre.

Il est extrèmement domage que cette descente ne puisse plus avoir lieu car c'était l'une des plus belles du coin.

Je souhaite vivement que les propriétaires reviennent sur leur décision, pour que la descente soit a nouveau réalisable au moins en automne!

car en cette saison aux de regain de précipitations et de températures plus fraiches, les canyonneurs motivés ne doivent pas etre légion et sauront je l'espère etre discrets.

Je reste persuadé (Peut etre naïvement)qu'une bonne information est beaucoup plus efficace qu'une interdiction pure et simple!

En effet, les "bons canyonneurs" Vont la respecter
Mais les "canyonneurs fauteurs de troubles" risquent de continuer

10

Re : VEZERONCE

A ce jour une certaine catégorie de personnes mette en danger la pratique de notre sport. Les arrêtés tombent pour non respect de propriété, nuisance sonore ou visuelle. Pourtant rien que le fait de ne pas crier à chaque saut, se changer à l’abri des regards des riverains pourrait certainement faciliter le dialogue. On a vu le cas du groin ou le lotissement du bas était excédé par l’exhibitionnisme de certaines personnes.
Je suis convaincu que c’est par manque de communication et d’informations que nous arrivons parfois aux extrêmes.
C’est un sport encore peu ou mal connu du grand public, et qqs accompagnateurs de groupe (mais il n’y a pas qu’eux !) plus attiré par une rentabilité de sortie, oublient le respect des règles de base. Je ne jette la pierre à personne, mais si tout le monde avait un comportement plus respectueux, la cohabitation, canyoneurs , pêcheurs, riverains serait plus facile, et nos canyons resteraient libre d’accès. Attention, un jour pour pratiquer nous devrons, ou être dans l’illégalité ou aller à canyon-land. icon_cry
alors SVP, respectez les riverains et la nature, et laissez place au dialogue pour un arrangement à l'amiable.

:twisted:spid

11

Re : VEZERONCE

Bonjour à tous.
Merci pour les réponses non agressives sur le sujet. Je tiens à rappeler qu'un arrêté interdit de se baigner dans cette rivière dans le but de protéger le biotope. Aussi toutes les associations locales sont averties et tous les habitants locaux respectent cet arrêté ( y compris les pêcheurs)dont les pancartes rouges sont visibles depuis le parking du Pain de Sucre. Seuls les gens qui viennent de l'extérieur à la commune ne respectent pas ce site.
Effectivement je crois que les abus de toutes sortes sont à l'origine de l'interdiction de pratique du canyoning dans la Vézeronce. Les propriétaires des terrains de la Vézeronce ont dû subir les troupeaux de vaches ou de chevaux en liberté pour des barrières laissées ouvertes. Ce sont aussi le bruits des cars dans le coeur du village, non adapté pour recevoir de tels véhicules. Des groupes de 60 personnes déboulaient dans le village pour le canyon avec les nuisances qui en découlent : linge qui sèche sur les arbres au milieu du village, adolescents qui jouent à "saute mouton" au dessus des tombes du cimetière, adultes et enfants qui se deshabillent et s'habillent dans les rues à la vue des anciens de la commune, personnes qui vont uriner contre l'église et d'autres qui vont chier derrière le monument aux morts et qui vont chier derrière le mémorial des déportés de la commune morts au camp de concentration de Mauthasen. Personnes qui dormaient dans l'église en attendant de repartir en bus, personnes qui entraient dans les jardins privés et cloturés, des habitants de la commune qui se sont fait insulter quand ils demandaient la tranquilité dans leur rue et j'en passe ... Je tiens aussi à rappeler qu'à l'époque ce sont les gens de la commune qui sont allé sortir du canyon une gamine blessée... Alors les habitants de cette commune rurale ne sont ni des Saint-Bernard, ni des organisateurs de parc aquatique. Ces abus ont braqué la population contre ce sport et on peut les comprendre car on leur impose ce sport dans leur jardin ou sur leur terrain proche de leur maison d'habitation et les expériences du passé n'ont pas laissé de bons souvenirs. Aussi les habitants se sont réunis pour créer un groupe de pression pour se protéger et on peut les comprendre.
Alors je confirme que cet arrêté d'interdiction de pratique va dans le sens du respect de la rivière pour son biotope protégé par des lois européennes; cet arrêté va dans le sens du respect de la tranquilité des 69 habitants de la commune, qui ont aussi choisi Surjoux parce que c'est un village de campagne, où le calme est un art de vivre.
Et si la rivière est un élément de ce cadre de vie, Vézeronce ne rime pas avec Aqualand ou Aquaboulevard.

12

Re : VEZERONCE

en ce qui me concerne , je suis d'accord avec les habitants de la commune, il y en a marre des fouteurs de "m....", oh pardon de troubles, faisons le ménage ds le monde du canyon, effectivement ce n'est pas un aqualand ouvert à tous, respectons la nature et le voisinage si l'on veut être respectés et acceptés. si de tels agissements sont prouvés (non respect des habitants, lieux saints et monuments aux morts) bientot plus aucun maire ne voudra de "jeunes délinquants" dans ses rivières!!!! de plus il y a de fortes chances pour que les forces de l'ordre fassent leur boulot sur réquésition du maire!!
  je penses qu'une réunion avec les élus et les habitants serait la bien venue pour calmer les esprits et faire le point sur la situation, a voir avec les instances compétentes, associations ou fédérations.
icon_twisted

13

Re : VEZERONCE

il me semble que la mesure suivante à adopter pour protéger efficacement le biotope de la Vézéronce serait d'arrêter au plus vite de déverser le contenu des égouts dans le cours d'eau. La dégradation de la qualité de l'eau occasionnée est en effet "palpable" et probablement bien plus nocive que quelques canyonneurs de passage... Ceci dit je condamne fermement les comportements lamentables de certains rapportés ici....

--- In Openbach we trust ---  http://www.openbach.com

WWW

14

Re : VEZERONCE

Bonjour.
Pour ce qui concerne les dégradations publics ou privées subies par les habitants de la commune de Surjoux, les mains courantes sont à disposition de la gendarmerie compétante.  Et pour Surjoux, ce sont les habitants qui ne veulent pas de "jeunes délinquants" dans leur jardin car certains jardins en propriété privée ont un accès direct sur la rivière. Aussi chaque propriétaire est libre d'accepter ou de refuser le passage de quiconque dans sa propriété privée. Aussi, c'est généralement mal accepté lorsque les propriétaires sont devant le fait accompli et doivent supporter le passage de personnes qui passent sans demander l'accord au moins verbal du propriétaire du terrain pour jouer avec la rivière.
Pour le respect du biotope, les maisons de Surjoux se sont construite au bord de cette rivière depuis 1198 ( sentence de Renaud de Forez disponible aux archives départemantales de l'Ain ) Depuis cette date les rejets d'égouts ont toujours été effectués dans la rivière ce qui n'a pas dû tant géner le biotope de cette rivière puisque des espèces rares vivent encore de nos jours dans ces eaux estimées pures. Et les espèces protégées par l'arrêté de biotope ne vivent que dans des eaux propres et réputées pures. Aussi l'obligation d'assainir les eaux de rejets sont une loi récente (et une bonne chose) . Maintenant si vous avez une solution pour obtenir une subvention rapide et assez élevée pour la contruction d'un tel projet pour la protection de la Vézeronce, je suis sure que le Maire de Surjoux acceptera votre aide. D'autant que ce projet ne peut être payé par la seule entrées d'impots actuels des 69 habitants de la commune. Mais je ne vous cache pas que chaque nouveau permis de construire accepté respecte les obligations en matière de traitement des eaux usées par l'installation d'une fausse septique et les vieilles maisons n'en sont pas équipées soit parce que ce n'était pas une obligation légale au moment de la construction, soit parce que les anciens qui habitent ces vieilles maisons n'ont pas les moyens de payer cette installation coûteuse. Alors si la dégradation de l'eau est "palpable" les habitants de Surjoux ont pu constater qu'elle était véritablement "palpable" lorsque des cars déversaient 60 participants par jours durant un été complet dans la rivière, surtout à la fin de l'été !
Une chose enfin pour les pseudo-historiens canyonneurs, T.C.BOISSEL qui a descendu les pertes du Rhône en 1790 n'est pas l'inventeur du canyonning ! Pour les personnes qui n'ont vu que les images de ce beau livre rare, ce n'est pas parcequ'il avait des cordes pour haler son bateau et des échelles pour gravir les falaises du canyon de Malpertuis, qu'on peut en faire l'inventeur de ce sport. C'est un peu trop rapide et simpliste ! En effet cet homme était un entrepreneur qui a voulu découvrir et analyser cette partie escarpée du Rhône pour l'aménager et rendre le Rhône franchissable aux marchandises à exporter ou à importer en France depuis le haut Rhône et la Suisse ! Relisez son livre et ses conclusions disponibles aussi aux archives de Bourg en Bresse 01! Je ne pense pas que la priorité des gens était de faire du sport en pleine période révolutionnaire !

15

Re : VEZERONCE

Je ne pense pas que Denis Gritti, B Hugon, P Flochon aient voulu faire oeuvre d'historiens en citant Boissel ( D Gritti, B Hugon, P Flochon :"Canyons et cascades de l'ain",2002, p. 7). D'ailleurs la défintion de l'historien en France est trés académique et ne se limite pas à la capacité à fréquenter les archives départementales (Aussi pourvues soient elles) ou à parcourir quelques monographies locales.

A part ça, sans rentrer dans les détails. La volonté de faire remonter trés loin les ancètres des sports est vaine. (Exple la 1ère du mont aiguille..). Cette notion a bien commencé à apparaître au 18ème siècle dans les milieux aristocratiques. Le mot sport est d'ailleurs un mot anglais dérivé de l'ancien français. C'était un moyen commode trouvé par les écoles britanniques pour canaliser la violence des jeunes males. Petit à petit avec la diffusion du mode de vie et des modes aristocraitques (Et oui, notre mode de vie dit décadent est en réalité le mode de vie de la bourgeoisie et de l'aristocratie du XIXème s) la pratique d'un effort musculaire défini par un ensemble de règles devant apporter une satisfaction personnelle s'est développée.

En conséquence, la démarche ayant guidé Martel ou d'autres est différente. Toutefois, les techniques employées, le plaisir tiré de ces explorations vont être à l'origine de nos sports. En conséquence, laissons Boissel dans les tourment de la terreur (Enfin, elle se terminait puisque depuis juillet Robespierre avait perdu et sa machoire et sa tête) et rendons à  nos ancêtres ce qui est nécessaire.

Quoi qu'il en soit, on finira tous un jour dans un lit icon_mrgreen icon_mrgreen

WWW

16

Re : VEZERONCE

Bonjour.
Ce n'est pas parce qu'on aime l'histoire qu'on est historien ! Mais ce n'est pas parce qu'on est canyoneur qu'on peut si facilement s'approprier l'histoire (la vraie) sans avoir fait une synthèse travaillée sur le sujet de Boissel ! Ce n'est pas non plus le fait de l'écrire dans un livre ou de le dire devant le Préfet de l'Ain (Nantua, le 4 février 2003) qui rend l'information validée ! Mais il a tout de même été dit et écrit que Boissel est un "précurseur" du canyonisme, et ce sans aucune réserves. Encore fallait-il qu'il pense à ce sport en descendant les pertes du Rhône ! Et ses conclusions de travail sur cette escapade hasardeuse ne font en aucun cas apparaître de sensations ou de révélation sportive !
Quoi qu'il en soit, ce livre que vous citez fait de la publicité pour pratiquer une activité sportive sur des propriétés privées (!) et ça c'est loin d'être correct car aucun propriétaire de Surjoux, confronté au problèmes imposés par le canyonisme, n'a été consulté avant cette parution, et aucun propriétaire n'a accepté de voir pratiquer cette discipline sportive dans leur terrain privé ! D'ailleurs aucun propriétaire de terrain accédant ou traversé par la rivière n'a été consulté pour la pratique de ce sport.
Je pense que bien peu de personnes accepteraient de voir un jour débarquer dans leur jardin des gens qu'il ne connaissent pas, venir se faire un foot sur leur gazon et repartir sans dire merci, et ce après avoir arraché le gazon ... mais avec le canyoning on devrai dire oui pour l'amour du sport !
Le fait de s'imposer pour pratiquer, je ne pense pas que se soit la meilleure technique pour  faire accepter ce sport auprès des habitants de Surjoux. Il aurai mieux fallu discuter voire négocier avec eux avant plutôt que de vous imposer comme si c'était acquis d'avance. Et je crois que les habitants de cette commune ne sont pas prêts de revenir sur leur position de rejet de cette activité qu'ils perçoivent comme bien irrespectueuse sur de nombreux points. Lobbying quand tu nous tiens !

17

Re : VEZERONCE

Il est certain que sur ce terrain, le débat peut naturellement devenir passionné. Cependant, les amalgames ne doivent pas pour autant être cultivés (tant dans le domaine historique que sportif  icon_wink ).
Ainsi, lorsque des exactions sont commises, comme cela a été le cas à Surjoux auprès des habitants et de leurs terrains, ils est normal de les réprimander et de faire en sorte qu'elle ne se reproduise plus. Aussi, je m'associe pleinement, comme beaucoup de pratiquants ici, au ras le bol des habitants locaux.
Cependant, dans ce cas présent, ce sont les nuisances auprès des habitants dûes à une surfréquentation provoquée en partie par une (ou plusieurs ?) sociétés commerciales qui représente le gros du problème. Le plus judicieux aurait été de se tourner donc directement vers les fauteurs de troubles (par des interventions sur place, des plaintes auprès des autorités vis à vis de ces organisateurs touristiques, non respectueux des règles élémentaires du droits...), plutôt que de suprimer une liberté de pratique, qui peut-être respectueuse des habitants et de l'environnement, comme cela a été le cas pendant plusieurs années. Il existe des exemples ayant des similarités avec le pb de Surjoux où la solution trouvée n'a pas été une suppression pure et simple de la pratique d'une activité, mais une solution intermédiaire permettant une compréhension par tous les acteurs des règles à respecter pour préserver les différents intérêts.
Heureusement, il existe encore des moyens de défendre une pratique libre et respectueuse face à des intérêts commerciaux. Les fédérations ou associations les réprésentant sont aussi là pour défendre une pratique qui reste à l'écoute du "milieu" (aspects environnementaux, propriétaires, riverains, pécheurs et autres acteurs...). Elles peuvent devenir alors les partenaires d'une discussion en vue de trouver une solution.

Bertrand (responsable du site internet)
(actuellement en vacances)

WWW

18

Re : VEZERONCE

« Protection Vézeronce disait :

« Ce sont aussi le bruits des cars dans le cœur du village, non adapté pour recevoir de tels véhicules. Des groupes de 60 personnes déboulaient dans le village pour le canyon avec les nuisances qui en découlent : »

« …linge qui sèche sur les arbres au milieu du village, adolescents qui jouent à "saute mouton" au dessus des tombes du cimetière, adultes et enfants qui se déshabillent et s'habillent dans les rues à la vue des anciens de la commune, personnes qui vont uriner contre l'église et d'autres qui vont chier derrière le monument aux morts et qui vont chier derrière le mémorial des déportés de la commune morts au camp de concentration de Mauthasen. Personnes qui dormaient dans l'église en attendant de repartir en bus, personnes qui entraient dans les jardins privés et clôturés, des habitants de la commune qui se sont fait insulter quand ils demandaient la tranquillité dans leur rue et j'en passe ... »

Comme le soulignait justement Bertrand (et je m’étonne que personne n’ait réagi plus tôt !), la (ou les) société(s) commerciale(s) qui ont encadré ces sorties sont condamnables à plusieurs titres.
-    Déjà pour oser organiser des séances avec autant de monde, s’agissant apparemment de jeunes pas faciles (et j’ai du mal à croire qu’il s’agit de hasard ou de concomitance), c’est faire preuve de beaucoup d’intelligence…
-    Ensuite pour ne pas « tenir » tout ce petit monde, et le laisser divaguer sans aucun respect d’autrui, c’est de l’irresponsabilité totale, venant de la part de professionnels (à priori), qui sont faut-il le rappeler des Educateurs Sportifs Brevetés d’Etat… Sacrés éducateurs en effet…

Devant autant d’incompétence apparente, (et là je m’adresse à « Protection Vézeronce ») la réaction des habitants de Surjoux a t elle été d’entrer en « dialogue » avec les organisateurs en question, ou du moins tenter de noter leurs coordonnées afin d’en référer à leurs autorités de tutelles ? Dans le dernier cas, il serait assez intéressant de connaître et de divulguer le ou les noms de ces vendeurs de sport, où Aventure (notez le grand A !), rime hélas avec fermeture …   icon_cry

Dom

Plus c'est haut, plus c'est Chaud !

WWW

19

Re : VEZERONCE

Bonjour Dom 39.
Lors des problèmes causés par cette société "fantome "de Chamonix qui n'a pas laissé son nom, les retraités de Surjoux n'ont pas eu la possibilité de négocier avec des organisateurs absents lors des séances de canyoning sauvage. Les enfants étaient juste encadrés par des gamins de 18-20 fraichement diplomés de quoi? on ne sait toujours pas... Bafa surement!
Donc à ce jour les anciens de la commune de Surjoux n'ont pas envie de négocier et veulent préserver leur tranquilité pour leur repos bien mis à mal durant ces étés bien peu agréables mais qui ont sûrement été divertissants pour ces enfants consommateurs de grands frissons mais pour certains sans aucune éducation et sans aucun respect. Les négociations semblent peu probables !

Ensuite personnellement, je trouve scandaleux que les canyoneurs descendent en rappel sur le Pain de Sucre de la Vézeronce alors que la descente en rappel du final peu se faire sur le coté droit de la chute d'eau. Quelqu'un qui met ses pieds sur cette exception géologique naturelle, c'est quelqu'un qui ne respect pas ce site unique. Les traces de chaussures à crampons qui ont glissé sont visibles sur le Pain de Sucre et je trouve ça nul ! En effet lorsque je vais dans un musée, je ne pose pas mes pieds sur le premier Picasso accroché au mur et je respecte l'oeuvre des hommes, alors pourquoi les canyoneurs ne respeceraient-ils pas cette oeuvre de la nature?

20

Re : VEZERONCE

Bonjour à toutes et à tous.

Le débat semble passionné de part et d'autres... ce qui est déja bien, on a affaire à des passionnés. Ce qui est beau en soi...

icon_arrow Je crois comprendre qu'en l'état des choses, aucune négociation n'est possible ( j'en ais fais la triste expétience cet automne pour un autre canyon près de chez moi...) icon_cry

L'attitude de " PROTECTION VEZERONCE" est bien compréhensible et je m'associe à eux pour leur engagement à proterger ce site. icon_exclaim

-"Un canyon de moins"?
-qu'est-ce à côté de la protection d'un site et de la quiétude d'un village icon_question C'est simplement dommage que les négotiations ne soient plus possible, mais c'est compréhensible!!!
icon_idea Qui accepterait de voir ses droits les plus élémentaires et sa propriété piétinés par des inconnus?
icon_arrow Certains non pas su réspecter ça, le reste ( la grande majorité ) "paye pour eux". icon_evil icon_evil  icon_evil 

icon_exclaim Je reste contre les interdits  pur et simples, décidés sans vraies raisons... Mais il y a des fois ou il faut s'en prendre à nous même ( une minorité dans notre "monde" du canyonisme.  icon_redface )

icon_idea Essayons donc de comprendre nos "voisins", de discuter plutôt que de se battre. icon_rolleyes ( enfin, pour d'autres lieux... )
icon_idea Et faisons de la prévention sur les autre sites "sensibles"...

A bientôt d'en d'autre canyons icon_wink icon_wink  icon_wink

A bientOt icon_biggrin , dans l'O eusa_dance , sans se faire de bObO eusa_hand , après on videra un bon tOnO eusa_silenced , foi de mOblO icon_wink

WWW

21

Re : VEZERONCE

bon, faisons le point:

les habitants de la commune de Surjoux, se plaignent principalement de la surfréquentation de cet été 2004, de cars touristiques de plus de soixante gamins, qui ont apparement oublié les bonnes manières, et qui ont en qqs heures mis le feu aux poudres.
reste a savoir si ces enfants étaient venu faire du canyoning (vu le nombre cela m'étonnerais fort) ou simplement visiter surjoux et  son extraordinaire pain de sucre  dans le cadre d'un circuit touristique (pour petits délinquants qui n'ont aucun respect de la société en règle générale)
les actes reprochés par "la protection de la vezeronce" sont graves et doivent être punis, mais punissons les fautifs pour une fois. 
la descente de canyon l'été est interdit  par

Arrêté préfectoral (Ain) du 14 septembre 1999
Ce texte interdit la pratique dans le canyon suivant :
      - Les gorges de la Vezeronce
Résumé :
Canyon interdit à la descente du 1er mars au 30 septembre par arrêté de biotope (écrevisses à pied blanc, crapaud sonore à ventre jaune, truite sauvage).

donc ils ne pouvaient déjà pas descendre la Vezeronce, d'autre part le nombre impressionant de gamins n'est pas compatible avec un groupe initiation de canyon, en plus mineurs.
vu le départ et l'arrivée du canyon les gens ne sont jamais a proximité (théoriquement) des habitations. donc ils ne devaient en aucun cas foutre le bordel au village.
je m'adresse donc aux défenseur de la Vezeronce, sincérement, dans la période légale, arrive t il qu'il y est des abus de la part de certains canyoneurs? j'en doute. hormis le fait de descendre sur le pain de sucre, ce qui effectivement peut s'éviter facilement.
je penses que nous sommes en train de taper sur les mauvaises personnes. et un pb de société ne sera pas réglé en interdisant une rivière. car malgrès ceci aussi bien, vos cars de "jeunes" reviendront a Surjoux sur l'été 2005 icon_cry parce que "eux" vous ont trouvé bien acceuillant!!!!

icon_twisted

icon_twisted

22

Re : VEZERONCE

Bonjour.
Pour répondre à la synthèse rapide et erronée de Spid, les habitants de la commune de Surjoux se sont protégés de la surfréquentation des étés 1996, 1997 et 1998 ( et non de 2004). Et les enfants partaient du village pour du canyoning, non pas pour de la baignade ou du tourime rural. Depuis, l'arrêté préfectoral de 1999 est respecté par les canyoneurs qui ont une attitude qui est à qualifier de respectueuse. Le "bordel" (cf spid) était fait avant ou après la descente du canyon, par les enfants en déscendant du car ou avant d'y remonter pour repartir.
Par contre pour les propos de Spid: "vos cars de jeunes reviendront a Surjoux sur l'été 2005  parce que "eux" vous ont trouvé bien acceuillant!!!! ". Je ne vous cache pas que cet provocation n'a pas lieu d'être dans cet espace de discussion ouvert et courtois. Est-ce du premier degrès ou du second degrès? C'est déja assez rare de trouver quelqu'un de Surjoux qui veuille parler courtoisement de ce problème local avec les canyonneurs, alors profitez de ma présence dans ce forum ! Aussi, je répondrai à Spid qu'en dehors de l'arrêté préfectoral, le code civil s'applique toujours en matière de violation de la propriété privée. Le moindre écart de la part de canyoneurs (isolés ou à but commercial) fera réagir la population pour interdire définitivement ce canyon intégralement situé sur des propriétés privées. Mais je prend acte que Spid m'informe que des cars de "jeunes" risquent de revenir sur notre commune durant l'été 2005 donc pendant la période d'application de l'arrêté préfectoral de protection du biotope. J'aviserai donc les associations concernées et les autorités compétentes pour assurer une surveillance accrue de la Vézeronce pendant cette période.

23

Re : VEZERONCE

ca m'agace un peu ... alors je me mèle au débat


Bonjour.
Pour répondre à la synthèse rapide et erronée de Spid, les habitants de la commune de Surjoux se sont protégés de la surfréquentation des étés 1996, 1997 et 1998 ( et non de 2004).

- donc on est bien d'accord l'arrété de biotope n'est qu'un leurre ! ce sont les habitants qui se protègent

surtout qu'avec un arrété de biotope , je m'étonne également qu'il n'y ai pas de contrainte sur les rejets des habitants . ce n'est pas parce que l'eau est pure qu'un rejet accidentel de produits polluants ne peut pas se produire ... les polluants du 12eme siècle ne sont pas ceux du 21eme car ca m'étonnerais que seul Surjoux n'ai pas vu arriver la civilisation de la consommation .
ha oui , les pauvres retraités n'ont pas les moyens et c'est une petite commune... mais vous qui etes si intransigeant  à défendre le principe de propriété .. vous devriez savoir que la loi est la loi et que nul n'est censé l'ignorer ... donc il suffit d'endetter votre commune pour qq dizaines d'année voir un peu plus ... Allez je boutade ... mais comprenez que pour pouvoir défendre ses convictions il faut etre très cohérent et tel que celà transparait dans tous vos propos c'est bien plus la défense de vos interets particuliers qu'une conscience écologique .
au départ , je pense toutefois qu'on parlait des rejets d'immondices dans le lit de la rivière que des rejets d'eau usées . ce qui prouvait aussi que le biotope avant que les hordes canyonnieuses ne déferlent ,on s'en f....ait pas mal .

je pense que je vais faire de meme quand les hordes de touristes déferlent sur ma région ( Monrtpellier)  ... enfin quoi , tous ces enfants qui hurlent sur mes plage , qui urinent dans l'eau, ces étrangers qui bloquent mes routes , qui se gare sur mes parking ... Comment çà il font vivre la région ... Haaa ... bon , ben ... alors .. on continue !
parce que le tourisme ca fait vivre des gens , ca fait entrer de l'argent frais ... c'est curieux je suis sur qu'il y a des offices de tourisme dans votre région qui incite les gens à venir ... mais une fois sur place ... pas touche , tu vas abimer !

Heureusement les anciens de Surjoux assiégés eux ont su résister aux envahisseurs de tous poils :

J'aviserai donc les associations concernées et les autorités compétentes pour assurer une surveillance accrue de la Vézeronce pendant cette période.

question subsidiaire ... il n'y a que des vieux ( pardon des "anciens " vieux ce n'est pas politiquement correct) , vraiment pas un enfant à surjoux ?
si non c'est triste pour vous !
si oui c'est triste pour lui qu'il n'ai pas le droit à la baignade l'été vu que les habitants respectent tous parfaitement  l'arrété
les anciens quand un jour lointain, ils étaient jeunes ne s'y sont bien sur jamais baigné ... et il n'ont jamais poussé un cri de joie !

une petite histoire pour finir  :
un jour en prospection canyon dans les Cevennes, je remontais  un petit cours d'eau  et je rencontre un pecheur sympa avec qui je discute ... il me dit " heureusement que vous n'etes pas passé par là 10 ans plus tot , le vieux il rigolait pas , vous auriez pris un coup de fusil , il voulais voir personne chez lui "  .  Haaa bon et maintenant ...
-bahhh il est mort depuisqq années, la maison n'a déjà plus de toit et la propriété n'est plus qu'un grand roncier ...

Donc avis à mes enfants , retournez y dans 20 ans du coté de Surjoux ,  vous aurez sans doute la chance de ne plus troubler le repos éternel de qq un ... moi je serais sans doute à leur place ... à raler sur les "djeuns" 

Voila j'ai exprimé mon ressentiment à voir des lieux de pratique interessant "privatisé" mais moi aussi , je réalise fort bien que des débordements importants dans ce cas ont eu lieu et que rien ne peut les cautionner ...  mais comme le disent plusieurs de mes predecesseurs le problême n'a encore une fois pas été pris par le bon bout .

ou il y a une volonté , il y a un chemin ... mais c'est pas toujours facile !!!

WWW

24

Re : VEZERONCE

Bonjour.
Comment pouvez vous dire qu'un arrêté de biotope est un leurre alors qu'il est signé de la main d'un Préfet ! Je suppose que cette fonction d'Etat est un leurre alors ! Si nous connaissions la présence des ecrevisses à pattes blanches et des truites, l'arrêté mis en place suite au canyonning abusif nous a fait découvrir les crapauds sonneurs à ventre jaune. Donc tout n'est pas négatif.
Pour les contraintes de rejet, la loi française est appliquée pour toute nouvelle construction présentant un permis de construire. Pour les maisons déja construites, c'est de la négociation.
Le canyoning ne nous a pas fait découvrir notre rivière puisque la gestion des berges (privées) était faite en relation avec le conceil municipal. Donc l'idée et la conscience écologique nous l'appliquions sans contraintes et avec respect dans un élan simple, naturel et sans contraintes. 
Pour l'idée touristique, Surjoux n'a rien à gagner du tourisme et ce n'est pas la vocation de la commune. Et si des OT invitent à venir au Pain de sucre, il est évident que les gens doivent se comporter correctement dans le site de la rivière sinon on se préviendra aussi des fauteurs de trouble.
Pour la question des enfants, la commune de Surjoux compte 2 enfants scolarisés à l'école primaire de Chanay. Et ils peuvent se baigner dans la rivière en dehors de la zone de biotope comme tout le monde. Pour ma part, je serai toujours là même dans 50 ans pour la protection de la Vézeronce, et je ne suis pas le seul trentenaire de la commune à vouloir protéger cette exception géologique et naturelle du Pain de Sucre et le cours de la rivière de sa source au fleuve Rhône inclus.

25

Re : VEZERONCE

je tenais a m'excuser auprès de la protection de la Vezeronce, je ne pensais pas vous attaquer directement. loin de là. icon_redface
a aucun moment je ne voulais faire de provocation, je suis même surpris que vous ayez traduit mes dires de la sorte.
vous n'aviez effectivement avancé aucune date, et j'étais juste surpris qu'un arrété ne soit pas recpecté à ce jour. je suis donc content de voir que les problèmes datent de qqs années et que depuis les habitants reconnaissent que les pratiquants sont respectueux.
concernant les cars de jeunes,  ce n'était pas une menace non plus, je voulais juste dire que les jeunes n'ont même pas eu, si ça se trouve l'impression de dépasser les limites.
(donc si il y a des cars c'est pas de ma faute, je n'ai aucun intéret commercial!!! icon_lol c'est de l'humour)
donc je m'excuses de nouveau, et je suis le premier à dénoncer de tels agissements.