Utilisation de drone en canyon

Echanges relatifs à la pratique de la descente de canyon en général : questions techniques ou débats éthiques, matériels, ouvrages & topos...
Bragon12
rank_0
Messages : 8
Inscription : mer. 19 juil. 2017 10:53

Utilisation de drone en canyon

Message par Bragon12 » jeu. 06 mai 2021 08:57

Bonjour à tous,

Je réfléchis à l'investissement dans un drone pour faire des vidéos en canyon.
Avez-vous un retour d'expérience sur l'utilisation de drone?
Il y a notamment des zones d'interdiction de vol, est-ce que cela concerne beaucoup de canyons?
Des conseil, modèles à privilégier?

Merci beaucoup

Avatar de l’utilisateur
bergousator01
rank_1000
Messages : 1611
Inscription : ven. 10 juil. 2009 12:04
Localisation : Ecrins
Contact :

Re: Utilisation de drone en canyon

Message par bergousator01 » jeu. 06 mai 2021 12:20

Un pote a un mavic pro 2, je trouve ses videos top.
J en ai vu 2/3 passer, de drone à sous marin en 2 sec. Il existe des modeles étanches, mais niveau video :sad: .
Mon premier conseil, c'est de prendre l assurance suppl. et de bien maniper avant.

Avatar de l’utilisateur
bertrandber
rank_4
Messages : 414
Inscription : dim. 06 juil. 2008 15:06
Localisation : reims

Re: Utilisation de drone en canyon

Message par bertrandber » jeu. 06 mai 2021 18:23

mon conseil serait de passer le diplôme de pilote de drone. tu saurais comment éviter les zones interdites et surtout être dans les clous en cas de contrôle ou d'accident. les amendes sont colossales. ce n'est pas un jouet contrairement à ce qu'on pense mais un aéronef sans pilote. désolé d'être si ennuyeux.

Toche
rank_1000
Messages : 1707
Inscription : mer. 23 mars 2005 10:34

Re: Utilisation de drone en canyon

Message par Toche » jeu. 06 mai 2021 22:03

Salut,
Je suis très loin d'être un spécialiste, mais il m'arrive occasionnellement d'utiliser un drone en canyon (mavic air 2)
Par exemple ici: https://youtu.be/q-9cCrJmXQk où là https://youtu.be/dmx9leYxZRQ
Le site géoportail dispose d'un fonds de carte te permettant de visualiser les zones interdites. https://www.geoportail.gouv.fr/donnees/ ... omodelisme
Sur un téléphone tu pourras retrouver l'équivalent sur des appli telles que drone-spot par exemple. Les zones interdites sont liées aux "zones habitées" , réserves naturelles, aéroports, aérodromes, zones militaires et autres sites sensibles, ... Bien regarder où on souhaite voler avant d'investir. Selon où tu habites il n'y aura pas pléthore d'endroits.
Outre les "no fly zone", la législation est également particulièrement complexe avec pas mal d'évolutions depuis le 1er janvier.
Ce n'est pas le lieu pour en faire la synthèse et tu trouveras facilement ton bonheur en cherchant un peu sur le net, mais dans les grandes lignes si tu cherches un drone un peu sérieux pour faire des images, il fera plus de 250g et nécessitera une formation en ligne sur "alphatango" ainsi que ta déclaration en tant que "télépilote". Si ton drone fais plus de 900g là ça devient nettement plus compliqué.
En gros on peut caractériser les drones en 2 familles:
- Les drones pour faire des images (caméra stabilisée sur 3 axes) --> "les caméras volantes"
Je n'ai pas d'actions chez les chinois, mais pour faire "des images, le "standard" du moment c'est de mon point de vue le dji mavic air2S qui présente un capteur de 1 pouce plus qualitatif que le modèle précédent avec un "capteur de smartphone" dont je dispose. Pas mal d'autres modèles et d'autres marques existent mais sont plus difficiles à trouver (le skydio et son "pilotage autonome est très intéressant, mais impossible à trouver en Europe par exemple, l'evo 2 pas beaucoup plus facilement) ou ont un peu de retard technologique.
Ces caméras volantes sont globalement "assez faciles" à appréhender avec beaucoup d'aides au pilotage, mais nécessitent pas mal d'entrainement pour arriver à tourner le plan que tu auras imaginé comme tu l'auras imaginé (des modes autonomes (quickshots) peuvent toutefois faire le travail automatiquement pour certaines séquences)
- les drones FPV
Ils sont de plus en plus utilisés pour le côté immersif et les possibilités acrobatiques mais nécessitent un bagage technique conséquent en pilotage (pas ou peu de capteurs, vitesse importante, pas ou peu d'aides au pilotage. A part le dji fpv qui est à priori un hybride pouvant être appréhendé par un novice (si j'en crois leur pub :whistle: , les "vrais" drones fpv nécessitent aussi pas mal de compétences techniques en bricolages si on veut les faire fonctionner et les réparer :mrgreen:
Et comme toujours, pourquoi pas se rapprocher d'un club d'aéromodélisme pour s'entrainer.

Avatar de l’utilisateur
bertrandber
rank_4
Messages : 414
Inscription : dim. 06 juil. 2008 15:06
Localisation : reims

Re: Utilisation de drone en canyon

Message par bertrandber » ven. 07 mai 2021 21:06

C'est un peu plus compliqué que ça. En gros il faut un permis, une assurance et un véhicule immatriculé. On doit même avoir tous les documents sur soi à chaque vol. La lecture de la carte OACI de Géoportail ne suffira pas à savoir quoi faire. Sans compter qu'il peut y avoir des interdictions soudaines. Vous prévenez l'héliport du pghm au moins? Peut-être seront ils intéressé de savoir où vous évoluer en cas d'intervention. Bref. La prise de vue n'est qu'une petite partie.

Toche
rank_1000
Messages : 1707
Inscription : mer. 23 mars 2005 10:34

Re: Utilisation de drone en canyon

Message par Toche » dim. 09 mai 2021 21:29

J'entends totalement la nécessité de rappeler la légitime prudence nécessaire dans le cadre de l'utilisation de ce type de matériel, toutefois certains éléments m'interrogent ou alors je n'ai pas bien compris.
La législation en France est complexe car s'entremêlent la législation Française et Européenne. Du coup soyons un peu plus précis.
bertrandber a écrit :
ven. 07 mai 2021 21:06
En gros il faut un permis, une assurance et un véhicule immatriculé.
Pas certain de comprendre la terminologie.
Une assurance spécifique n'est au jour d'aujourd'hui pas obligatoire. Elle est toutefois bien entendu vivement conseillée. A minima bien vérifier les conditions de votre responsabilité civile :whistle:

On va différencier les cas au niveau administratif sans toutefois rentrer dans les détails et en restant sur une utilisation loisir:
Dans le cas d'un drone de moins de 250g (typiquement un mavic mini)
- La formation et l’examen en ligne sur le site AlphaTango sont recommandés mais non obligatoires. C'est ça que tu appelles le permis?
https://fox-alphatango.aviation-civile.gouv.fr/ (tout à chacun peut aller s'y entrainer pour se familiariser avec la règlementation et potentiellement passer l'examen en ligne. C'est amusant et instructif si vous cherchez à occuper une soirée même sans disposer d'un drone si le sujet vous intéresse un peu :wink: )
- Le propriétaire du drone doit s'enregistrer en tant qu’exploitant d’UAS sur le site AlphaTango et apposer son numéro d’exploitant de manière visible sur le drone. C'est ça que tu appelles un véhicule immatriculé ?
Dans le cas d'un drone compris entre 250g et 800g (typiquement les mavic air)
- La formation et l’examen en ligne sur le site AlphaTango sont obligatoires.
- Le propriétaire doit s'enregistrer en tant qu’exploitant d’UAS sur le site AlphaTango et apposer son numéro d’exploitant de manière visible sur le drone.
Drones de plus de 800g (typiquement mavic pro, phantom)
- Signalement électronique obligatoire (Une balise émettrice signalant la position du drone).
- Le drone doit être enregistré
- La formation et l’examen en ligne sur le site AlphaTango sont obligatoires.
- Le propriétaire doit s'enregistrer en tant qu’exploitant d’UAS sur le site AlphaTango et apposer son numéro d’exploitant de manière visible sur le drone.
bertrandber a écrit :
ven. 07 mai 2021 21:06
On doit même avoir tous les documents sur soi à chaque vol. La lecture de la carte OACI de Géoportail ne suffira pas à savoir quoi faire. Sans compter qu'il peut y avoir des interdictions soudaines
Le numéro d'exploitant est obligatoirement apposé sur l'appareil et l'attestation alphatango souvent numérisée dans le téléphone (outil indispensable pour faire voler le bouzin)
La carte Geoportail (pour les drones de loisir), destinée à indiquer « les restrictions pour drones de loisir », a été réalisée pour simplifier la consultation des zones interdites de vol en drone. Ce n'est effectivement pas la référence mais ça reste un outil globalement bien utile pour un usage loisir. Et bien évidemment la simple lecture de la carte ne permet pas de connaitre les règles de pilotage. Cela va sans dire.
De quelles possibilités d'interdictions soudaines parles-tu?
bertrandber a écrit :
ven. 07 mai 2021 21:06
Vous prévenez l'héliport du pghm au moins? Peut-être seront ils intéressé de savoir où vous évoluer en cas d'intervention. Bref. La prise de vue n'est qu'une petite partie.
Je ne comprends pas cette remarque.
Tu dois impérativement voler à moins de 120m de hauteur par rapport au sol (au maximum. Selon les endroits la législation peut imposer bien moins) et avec avec ton drone à vue (en gros j'ai du mal à imaginer qu'on puisse le voir si il est plus loin que 300m) . La procédure en cas de présence d'un autre aéronef est de céder le passage à tout aéronef habité (typiquement ramener et potentiellement faire atterrir le drone). L'hélicoptère est entendu à une distance globalement assez conséquente qui te laisse très largement le temps de faire le nécessaire vu que ton appareil ne peut légalement pas être très loin. Et un drone de plus de 800g aura une balise signalant sa position (ce qui ne change évidemment strictement rien sur le fait qu'il faut céder le passage bien évidemment :wink: ).

La législation est complexe mais plutôt assez protectrice avec de mon point de vue un côté assez pédagogique avec notamment la formation et l'examen en ligne (que tu peux passer à volonté). Comme toujours c'est l'éducation du propriétaire de l'engin qui sera la clé pour éviter les comportements à risque (comme en voiture ou dans tout un tat d'autres situations)

Un lien pour aller plus loin si le sujet intéresse des gens:
https://www.ecologie.gouv.fr/sites/defa ... uverte.pdf

Avatar de l’utilisateur
bertrandber
rank_4
Messages : 414
Inscription : dim. 06 juil. 2008 15:06
Localisation : reims

Re: Utilisation de drone en canyon

Message par bertrandber » lun. 10 mai 2021 09:34

je parle des drones de plus de 800g évidemment. en gros on parle de la même chose. par contre je doute que votre responsabilité civile vous couvre en cas de dégât sur un tiers. une assurance spécifique coute 450 euros l'année. cela dit je pense que vous pouvez y souscrire uniquement si vous êtes télépilote. je ne pense pas qu'on puisse passer le diplôme en ligne. ça se passe dans les salles d'examen des aéroport. je l'ai passé à orly. l'examen est de plus en plus dur. il y a probablement déjà trop de télépilote.
dans la préparation d'un vol, il y a entre autre le repérage des héliports (carte oaci) et la recherche de leur contacts (site sia). il y a aussi des interdictions de dernière minute que l'on consulte une heure avant (sup-aip). je commencerais par demander au pghm l'autorisation et les prévenir du lieu et des horaires du vol. ça évitera tout conflit en cas d'intervention. j'ai déjà vu un hélico dans un canyon à 10m de hauteur. vu la puissance des pâles, vous allez certainement l'éviter :lol:

Toche
rank_1000
Messages : 1707
Inscription : mer. 23 mars 2005 10:34

Re: Utilisation de drone en canyon

Message par Toche » lun. 10 mai 2021 10:24

Dans mon cas par exemple mon assurance multirisque habitation prend en charge la pratique de l'aéromodélisme hors compétition ou utilisation pro pour des aéronefs allant jusqu'à 800g.
Certaines RC ne couvrent pas l'aéromodélisme et d'autres ont des restrictions de masse différentes 250g jusqu'à 25kg :shock: chez certains apparemment.
Bref bien vérifier et agir en conséquence.
Je ne me suis pas renseigné sur les tarifs d'une assurance pour un usage loisir mais j'ose espérer que l'assurance liée à une prise de licence FFAM par exemple doit rester financièrement accessible.
Le véritable diplôme de télépilote (pour devenir pro) est effectivement un examen à passer en présentiel après une formation que j'imagine un peu plus conséquente que la formation en ligne sur alphatango :mrgreen: Et nul doute qu'il doit y a voir un gap énorme en connaissances et en maitrise du drone entre en gars comme moi dans un usage loisir occasionnel et un véritable télépilote comme toi. Gap qui m'oblige à redoubler de prudence.
Pour le cas de l'hélico, j'ose quand même espérer que si il y a un carton à proximité le drone sera au sol depuis belle et pas en train d'essayer de faire un reportage :mrgreen: "Les cons ça ose tout et c'est même à ça qu'on les reconnait" :whistle: mais là il faut quand même cumuler pour penser que c'est à la fois une bonne idée et physiquement possible :mrgreen: En montagne la présence de parapentes pourra être beaucoup plus récurrente et nécessitera toutes les précautions d'usage.
Et sinon une réflexion perso: Depuis le 1er janvier 2021, je ne vois pas bien qui va désormais acheter un drone de plus de 800g en France mis à part les professionnels bien évidemment.

Avatar de l’utilisateur
bertrandber
rank_4
Messages : 414
Inscription : dim. 06 juil. 2008 15:06
Localisation : reims

Re: Utilisation de drone en canyon

Message par bertrandber » lun. 10 mai 2021 10:38

j'ai une question qui me vient; est-ce que l'aéromodélisme ne se pratique pas uniquement sur un terrain d'aéromodélisme ? il faut garder en mémoire qu'un drone relié en wifi 5ghz à sa télécommande peut faire un "fly-away" n'importe quand et aller s'écraser n'importe où. ça arrive souvent en fait. d'où balise, immat, documents etc...et même parachute. je me demande si ce genre d'accident est pris en compte par une responsabilité civile. en deux mois de formation, on a quand même eu une chute d'un phantom 4. les quatres moteurs se sont arrété d'un coup sans raison. l'électronique dji est grand public même sur des machines à 2000 euros.


Répondre