26

Re : Relais non relié

guigui a écrit:

On s'éloigne pas tant que ça parce que deux points non reliés, faut il les relier ou pas? Si c'est des points récents type plaquettes anneaux fixe ou raumer ou des scellements, on peut se longer via un SAR relié et passer la corde dans les points directement.
Si c'est des points pourris genre plaquette spéléo des années 70, mieux vaut trianguler ou prendre du naturel et revenir changer ça plus tard.

Sur DC j'ai suivi des observations où, pendant 5 ans des gonzes ont critiqué un ancrage douteux sans même le changer eux même... C'est édifiant...

Là, je te rejoins complètement, concernant les observations, c'est pas si compliqué de changer une lunule, voire de remplacer un point/un relais...

27 Dernière modification par skarab22 (Aujourd’hui 09:03:06)

Re : Relais non relié

M'ilien a écrit:
guigui a écrit:

Bah perso je préfère me prendre sur un arbuste, ou poser une sangle entre deux rochers (sans forcément de maillon) !

Faut-il encore avoir un arbuste ou deux rochers rapprochés sous la main ! On est bien d'accord, que, comme toi je pense, j'aurai même tendance à préférer le tronc coincé, s'il est présent, que le point douteux. Après, on dérive de plus en plus, à l'origine on était sur une config où l'utilisateur trouve 2 plaquettes (qu'on peut supposer exploitables) non équipées de maillons et non reliées. Le cas du point pourri, c'est encore un niveau d'emm... supérieur ! icon_biggrin

Effectivement et merci pour ce retour. Pour revenir au sujet c'était au canyon du groin, la config était : une broche scellée (morceau de metal tordu et scellé...) + plaquette sans maillon. Il y a deux relais équipés de la sorte.

Comme on était deux à ne l'avoir jamais fait on a préféré sondé avant de sauter, le 1er est descendu sur du matos et le deuxième à sauter. Je pense effectivement que si les sauts n'étaient pas bon, il aurait déjà été rééquipé mais cela m'a amener à me demander comment j'aurai fait si ce n'était pas le cas.