Rapide croisé et surtout Vertaco Croisé

Echanges relatifs à la pratique de la descente de canyon en général : questions techniques ou débats éthiques, matériels, ouvrages & topos...
Avatar de l’utilisateur
Mica
rank_7
Messages : 791
Inscription : sam. 12 juin 2004 08:37
Localisation : Mougins

Rapide croisé et surtout Vertaco Croisé

Message par Mica » lun. 06 déc. 2004 20:59

Quelqu'un peut me décrire ces montages ainsi que leurs avantages inconvénients SVP ?

Merci,
Mica.
Tant qu'un canyon n'est pas descendu, il n'est pas descendu.

Avatar de l’utilisateur
Roro
rank_3000
Messages : 3629
Inscription : dim. 24 oct. 2004 17:23
Localisation : Saint-Raphael

Message par Roro » mar. 07 déc. 2004 08:43

pour moi c'est simple :le croisé =frottement de corde sur corde pas bon donc interdit :evil:
descente sur deux brins =en rapide
descente sur un brin = en classique et pour le premier ,si on ne sait pas ce qui nous attend ,en plus vertaco pour régler plus facilement la hauteur
(débrayage) ou pour faire une clé d'arret
et pour ceux qui vise la virole la déviser avant d'etre dans l'eau au cas ou !!!! ;)
roro 2
Agé ..... certes, ça j'y peux rien, mais pas vieux.

Avatar de l’utilisateur
Roro
rank_3000
Messages : 3629
Inscription : dim. 24 oct. 2004 17:23
Localisation : Saint-Raphael

Message par Roro » mar. 07 déc. 2004 10:03

oh lala !!!!!!!!!!! oui c'est visser la virole qu'il fallait lire et pas viser la verole :oops:
bises a ma cherie qui se fait du souci pour ma santée (vérole)
salut aux petits cochons fafa . vanvan. mimi . :D
roro 2
Agé ..... certes, ça j'y peux rien, mais pas vieux.

Avatar de l’utilisateur
admin
Fondateur
Messages : 2979
Inscription : mar. 06 janv. 2004 14:10
Contact :

Message par admin » mar. 07 déc. 2004 13:09

Hola, les confusions vont bon train...
:arrow: En quoi un frottement "corde sur corde" est dangeureux ? Ce n'est pas le frottement de la corde qui est dangeureux, mais l'usure de la corde. Et cette corde s'use lorsqu'elle frotte, de manière répétée et localisée. Ainsi, qu'elle frotte de manière localisée sur du rocher ou sur une autre corde peut l'endommager. Par contre si ce frottement se déplace à chaque instant (descendeur en croisé, en vertaco, demi-cabestan, débrayable...), le frottement est constament décalé et l'usure négligeable. Ainsi, il ne faut pas aller trop vite en disant que le frottement corde sur corde est à proscrire... Dans ce cas, on doit mettre au rebus la moitié des techniques utilisées...

:arrow: Il faut systématiquement visser la virole du mousqueton qui maintient le descendeur. J'ai trop souvent vu le descendeur se placer de manière incorrect sur le mousqueton (allant jusqu'à provoquer la rupture du mousqueton... vécu)

:arrow: le choix du montage du descendeur est dépendant de multiples facteurs :
- le diamètre de la corde utilisée
- sa souplesse
- la hauteur de la cascade
- le poid de la corde sous le descendeur
- l'"arrosage" de la cascade
- l'expérience de l'équipier
- les préférences personnelles
- le type de descendeur
- etc...
Bref, c'est à chacun de prendre ses marques en testant les diffférentes techniques, en adaptant à la configuration du moment, le montage du descendeur. Il n'y a donc pas une seule technique recommandée de montage du descendeur.


Bref, pour en revenir à la question originale (avantage-inconvénient du rapide croisé et du croisé+vertaco)...

En préambule, rappelons que le montage "vertaco" est en fait un complément de frein ajouté à un montage du descendeur, qui consiste à placer la corde qui sort du descendeur dans le mousqueton qui relie celui-ci (utilisé d'abord historiquement par les spéléos avec leur descendeur à poulie).

Au niveau freinage, le montage "classique" (escalade) est à "peu près équivalent" à un rapide-croisé (selon le diamètre de la corde, toutefois). L'avantage du rapide croisé (attention à croiser dans le bon sens !!!!) est de pouvoir se réaliser un peu plus rapidement, sans risque de perte du huit et sans risque de tête d'allouette. Petit inconvénient, il nécessite un petit peu d'apprentissage pour croiser dans le bon sens, et prendre le coup pour ravaler la corde.

Le "clasique + vertaco" procure un freinage supplémentaire. Comme principaux inconvénients, il est nécessaire de ravaler avant de finir le montage pour se mettre en tension, et il est beaucoup plus long à réaliser. Néanmoins, il est rapide à contrôler visuellement.

Le "rapide croisé + vertaco" est en fait un freinage supplémentaire ajouté au rapide croisé. C'est à utiliser dans le cas où on désire un freinage vraiment important (corde fine ou neuve, ....). Remarquons que l'on peut utiliser comme intermédiaire au niveau du freinage le montage "rapide + vertaco".

A noter que le fait de repasser la corde qui sort du descendeur dans un mousqueton (montage "+ vertaco"), peut-être aussi réalisé sur un mousqueton annexe (qui s'appelle alors "mousqueton frein"). Dans le cas d'un ajout de frein en cours de descente, c'est ce que l'on utilisera.
Bertrand Hauser

Guest

Message par Guest » mar. 07 déc. 2004 22:01

Ou la la ça en fait des choses d'un coup.
Bon en gros je connais le vertaco et l'utilise quasiment tout le temps en simple.

Par contre peux tu me décrire le croisé rapide et expliquer comment ne pas se tromper sur le sens ...

Merci,
Mica.

Avatar de l’utilisateur
admin
Fondateur
Messages : 2979
Inscription : mar. 06 janv. 2004 14:10
Contact :

Message par admin » mer. 08 déc. 2004 09:35

Par contre peux tu me décrire le croisé rapide et expliquer comment ne pas se tromper sur le sens ...
Perso, je l'appelerai plutôt "rapide croisé", que "croisé rapide", par référence à l'ordre dans lequel on s'engage pour raliser le montage... Mais bon. :?
Le rapide croisé s'inspire du montage du descendeur en rapide, en y rajoutant un freinage supplémentaire (le fait de croiser). Plutôt qu'un long discours, voici une série de photos...
Attention, à ne pas croiser dans le mauvais sens (sinon, çà revient à ne pas croiser -> rapide). C'est la corde du bas (celle qu'on a dans la main) qui écrase celle du haut (qui va à l'amarage).

Image

A expérimenter AVANT de se retrouver en situation :rolleyes:
Penser aussi à tester des clefs d'arrêt pour chacun des montages afin d'être à l'aise en cas de besoin...
Bertrand Hauser

Avatar de l’utilisateur
Roro
rank_3000
Messages : 3629
Inscription : dim. 24 oct. 2004 17:23
Localisation : Saint-Raphael

Message par Roro » mer. 08 déc. 2004 13:04

Ce n'est pas moi qui ai décidé que le frottement entre 2 cordes était mauvais, puisque je l'utilisais avant. Mais l'année dernière j'ai acheté une bobine de corde chez une grande marque avec laquelle était fournie un petit fascicule où on pouvait lire:montage croisé dangereux à cause du frottement entre 2 cordes, je crois même qu'il y avait une tête de mort à coté...
Tu a fais un descriptif très complet et très technique sur la façon de mettre une corde sur un huit.
Pauvre Mica en haut d'une trente mètres il doit se poser des questions.
Je crois que toutes ces techniques sont à employer sur de grandes longueurs ou alors dans des cascades très arrosées.
Je me trompe peu être car je suis loin d'être un expert.
Roro2
Agé ..... certes, ça j'y peux rien, mais pas vieux.

Avatar de l’utilisateur
Mica
rank_7
Messages : 791
Inscription : sam. 12 juin 2004 08:37
Localisation : Mougins

Message par Mica » mer. 08 déc. 2004 19:24

Non c'est cool tout est clair pour moi maintenant.
Vivement les prochaines manips en falaise que je teste le rapide croisé avec ou sans vertaco.

:P

Thank you very much.
Tant qu'un canyon n'est pas descendu, il n'est pas descendu.

PB
rank_1
Messages : 109
Inscription : lun. 29 nov. 2004 13:31
Localisation : Grenoble

Message par PB » jeu. 09 déc. 2004 13:19

Pour ne pas oublier de visser la virole de son mousqueton de descendeur, le top c'est de prendre un auto-lock. Comme ça, l'homo-canyonneur a deja un probleme en moins à penser.

Quant aux différentes utilisations que l'on peut faire avec un descendeur, le "pirana" de chez petzl est justement interressant; on peut l'utiliser de 3 manières differentes suivant diamètre de corde, poids etc..Il a le gros avantage (comme le descendeur spéléo) d'être imperdable et de réaliser plus aisement une clé d'arret.

Voila

Guest

Message par Guest » dim. 19 déc. 2004 12:30

Salut RORO,
nous travaillons actuellement sur le prochain manuel technique "interfédéral".
Il est important pour nous de connaitre la marque qui à mis dans sa notice qu'il ne fallait pas utiliser le rapide croisé.
Si tu peut nous passer l'info au choix: sur ce forum ou en privé sur ty.saunier@wanadoo.fr

Ty.saunier

Guest

Message par Guest » dim. 19 déc. 2004 12:33

Salut PB:
Autolock...? ouyi mais indéfaisable en situation critique...
A vis... oui mais on oubli de... le visser (y'en a qui suivent)
La solution peut être: via ferrata... un bon compromi entre à vis et autolock... Il sagit d'un automatique mais en un seul mouvement...
TY

Avatar de l’utilisateur
PL
Modérateur
Messages : 1976
Inscription : lun. 04 oct. 2004 09:39
Contact :

Message par PL » lun. 20 déc. 2004 08:56

Salut,j'utilise le mousqueton via ferratta simond (bague rouge) depuis 3 ans on me regarde souvent bizare au début :shock: mais ceux qui l'essaie ne le quitte plus :D
PL 5
Un 8 pour les gouverner tous, un 8 pour les trouver, un 8 pour les amener ect...

PB
rank_1
Messages : 109
Inscription : lun. 29 nov. 2004 13:31
Localisation : Grenoble

Message par PB » lun. 20 déc. 2004 13:03

Salut Ty,
Pourquoi tu dis que les autolock sont indefaisables? Ils s'ouvrent sous charge.

Néanmoins si tu fais du canyon avec un pote, c'est à dire que l'équipe à un certain niveau d'expertise, que tu rentres dans un canyon que tu connais pas, tu arrives au sommet d'un rappel dont tu vois meme pas le bas; en plus tu estimes qu'il y a quand même un peu d'eau.. eh bien je crois qu'on ait tous pareil, on anticipe les emmerdes, on fait un debrayable. En plus ca permet de regler tip-top la hauteur de corde.

Donc, au-dela de la sécurité, un mousqueton de descendeur doit-être pratique et facile d'utilisation. Aprés il peut-etre à vis, autolock, à machin, à truc, c'est un peu à la sensibilité de chacun. Il faut quand même rappeller que les accidents sur corde sont extremement rare et que le danger serait plutôt les sauts.
Toutefois, je ne connais pas ce mousqueton de via-ferrata. et je crois que je vais l'essayer. Merci pour l'info.

Avatar de l’utilisateur
Roro
rank_3000
Messages : 3629
Inscription : dim. 24 oct. 2004 17:23
Localisation : Saint-Raphael

Message par Roro » lun. 20 déc. 2004 18:13

Je ne me souviens plus de la marque. ça ne peut etre que la Spelunca de chez Millet ou la Spelenium de chez Beal. Ce sont celles que j'ai acheté l'année derniere. Je pars en vacances pour les fêtes. En rentrant j'irais me renseigner et je te dirais exactement laquelle. Je te ferais une copie du petit livret.

Bonnes fêtes.
Roro 2
Agé ..... certes, ça j'y peux rien, mais pas vieux.

Répondre