Trop de guides tue les guides (?)

Echanges relatifs à la pratique de la descente de canyon en général : questions techniques ou débats éthiques, matériels, ouvrages & topos...
Yapalfeu
rank_3
Messages : 301
Inscription : ven. 03 mai 2013 21:20
Localisation : Au pied du Vercors !

Trop de guides tue les guides (?)

Message par Yapalfeu » lun. 10 août 2015 16:33

Hello,

Ce sujet n'en est pas vraiment un, mais plutôt la "pensée du moment".......

Depuis 1 an ou 2 (peut être même 3), chaque fois que je rencontre ou croise de nouvelles connaissances en canyon, le refrain est toujours le même:

"ouais, je vais passer mon B.E" ou "j'ai un pote qui est en train de passer le B.E".........

Et très souvent, le but c'est de se mettre à son compte comme guide........

Je me demande vraiment si il va y avoir du boulot pour TOUS ces guides, et si ils vont arriver à vivre de cette activité......j'avoue que je me pose un peu des questions....... :-k


Parallèlement à ça, je trouve que le canyoning à tendance à "trop" se démocratiser depuis ces dernières années, ou tout du moins, et c'est plus regrettable, à se "banaliser"........ :?

Bref, au risque de me faire "charcler", je trouve que question état d'esprit, c'est plus ce que c'était.......en tous les cas, dans les canyons très fréquentés (style Ecouges).......

C'est dommage que certains canyons deviennent des "usines", avec les inconvénients que cela engendre......la surfréquentation, quel que soit le lieu et le domaine, c'est jamais bon, à terme.


Je me souviens avoir été vraiment déçu, il y'a quelques années, à la sortie du Riolan, en voyant une quinzaine de canyoneurs "étalés" pratiquement jusqu'au milieu de la route, braillants comme des veaux, et descendants des bibines à tour de bras......c'est marrant, mais c'est pas vraiment le genre de comportement que j'ai envie d' associer au canyoning.... :?

Qu'on voit ça au Cap d' Agde en plein mois d' Août, je dis pas, mais là........

Bah, ma foi, je suppose que ça doit être une des conséquences du "tourisme de masse" de la région.......

Je me rappelle avoir discuté avec un guide du 04 ce jour là, qui m' avait dit: "On a pas trop le choix, on peut pas trier les clients, c'est notre gagne pain, mais c'est clair qu'il y' a une certaine clientèle dont on se passerait bien....."

ça m' avait un peu rassuré qu'un guide lui même puisse penser ça.....

Et en toute logique, je pense que le phénomène ne va que s' accentuer dans les années à venir.......jusqu'à ce que le canyoning soit "passé de mode" pour certains ? On verra bien.......


PS: je sais que je ne suis pas spécialement tolérant.....mais ça ne me dérange pas plus que ça en fait.
J' aime pas courir en canyon...... mais j' aime pas quand ça traine inutilement non plus........

Avatar de l’utilisateur
guigui
Modérateur
Messages : 5763
Inscription : lun. 26 juin 2006 16:03
Localisation : Massoins 06
Contact :

Message par guigui » lun. 10 août 2015 18:58

J'ai cru à un troll, mais en fait non. Ça c'est du sujet à fort taux de partage en couille :mrgreen:

J'ai eu pensé comme toi, puis avec le temps j'ai pas mal changé d'avis...

Trop de guide, non, il y a un renouvellement permanent et ça ne fait pas de mal de voir arriver des jeunes qui aiment bosser. Par contre ils sont tous aux même endroits vu qu'ils ont du mal à lancer leurs propres projets et bossent pour de grosses structures!!
=> Surfréquentation, oui, ça a toujours été le cas d'ailleurs. Le problème vient pas mal des interdictions qui concentrent encore plus le flux sur certains canyons plutôt que de répartir sur tous. De plus un canyon technique à rappel est bien plus dur à vendre parce que depuis 20 ans on ne vend que des sauts!!

Passer le BE/DE c'est un rêve pour beaucoup, un aboutissement pour certains, mais une fois au taf, l'incertitude du travail/certitude des charges incite à moment donné à chercher un boulot plus stable et à briser quelques rêves. Ce n'est pas un métier d'avenir. Je connais plus de BE qui sont passé à autre chose que de BE qui bossent!! T'en connait beaucoup des BE qui vivent bien?

Il n'y a pas de mauvais clients!! Mais il y a de mauvais encadrants (comme ton guide du 04!!) Pourquoi faudrait tolérer certains clients aisés et bien éduqués et envoyer chier les autres?? Je suis désolé mais c'est aussi notre rôle de leur montrer la vie à la montagne!! Ramasser les papiers, s'entraider, respecter la faune locale, se changer discrètement par respect des riverains. Qui est mieux placé que l'encadrant pour expliquer ça?
Les blaireaux que j'ai constaté sont plus souvent des individuels!! Pas de casques, enfants mal équipés, techniques d'un autre siècle, condescendance malvenue, irrespect flagrant des interdictions. Le comble étant de les voir partir devant, bouchonner à la moindre cascade et surtout ne pas laisser passer les groupes plus rapides juste pour pas être vexé!! Ceux là je les vois presque tous les jours en ce moment!!


Je te le dis encore, j'ai beaucoup pensé comme toi, l'eau a coulé dans les canyons depuis et j'ai appris que ce n'est pas aussi simple que ça.
Il y a un fossé entre les fédés, les indivs et les pros qui n'existe que dans le canyon, avec beaucoup de rancœurs des fois, souvent du à des incompréhensions. Dans quasiment tous les autres sports en France, chacun se respecte parce que l'échange se fait plus naturellement.
Guide en pays niçois et ailleurs http://nice-canyoning.com
faites du canyon, pas la guerre

valcibiere
rank_1000
Messages : 1230
Inscription : lun. 13 mai 2013 17:18

Message par valcibiere » lun. 10 août 2015 19:37

Perso je pense que cela va devenir qd même de plus en plus difficile pour ceux qui voudront se mettre à leur compte... Quand tu vois sur chaque région le nombre d'individuels, d'associations, ou de structures (autres) qui proposent l'activité, il est vrai qu'on peut se poser la question si le canyoning n'a pas atteint son pic maxi de rentabilité... En tout cas je souhaite du courage, de la motivation et de la chance (et oui) à tous ceux qui voudront en vivre dans les années à venir.
Dernière modification par valcibiere le lun. 10 août 2015 19:38, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
zebulon
rank_2
Messages : 262
Inscription : mar. 04 juil. 2006 15:09
Localisation : haute savoie, Bonneville

Message par zebulon » lun. 10 août 2015 21:55

10 000 euros pour bosser deux mois par an . Va falloir bosser les gars pour rentabiliser le DE !!! Cette année c'est cool , la météo était top mais l'année dernière , il y a en plus d'un qui à finit l'Année en mangeant des pâtes . Perso , je suis revenu de Corse il y a quinze jours , J'aurais eu beaucoup de mal à me mettre dans cet esprit usine à client . Du quantitatif au lieu du qualitatif parce que ta saison sera toujours trop courte ..

berms
rank_1
Messages : 198
Inscription : mar. 23 août 2011 20:27

Message par berms » lun. 10 août 2015 22:06

guigui a écrit :J'ai cru à un troll, mais en fait non. Ça c'est du sujet à fort taux de partage en couille :mrgreen:

J'ai eu pensé comme toi, puis avec le temps j'ai pas mal changé d'avis...

Trop de guide, non, il y a un renouvellement permanent et ça ne fait pas de mal de voir arriver des jeunes qui aiment bosser. Par contre ils sont tous aux même endroits vu qu'ils ont du mal à lancer leurs propres projets et bossent pour de grosses structures!!
=> Surfréquentation, oui, ça a toujours été le cas d'ailleurs. Le problème vient pas mal des interdictions qui concentrent encore plus le flux sur certains canyons plutôt que de répartir sur tous. De plus un canyon technique à rappel est bien plus dur à vendre parce que depuis 20 ans on ne vend que des sauts!!

Passer le BE/DE c'est un rêve pour beaucoup, un aboutissement pour certains, mais une fois au taf, l'incertitude du travail/certitude des charges incite à moment donné à chercher un boulot plus stable et à briser quelques rêves. Ce n'est pas un métier d'avenir. Je connais plus de BE qui sont passé à autre chose que de BE qui bossent!! T'en connait beaucoup des BE qui vivent bien?

Il n'y a pas de mauvais clients!! Mais il y a de mauvais encadrants (comme ton guide du 04!!) Pourquoi faudrait tolérer certains clients aisés et bien éduqués et envoyer chier les autres?? Je suis désolé mais c'est aussi notre rôle de leur montrer la vie à la montagne!! Ramasser les papiers, s'entraider, respecter la faune locale, se changer discrètement par respect des riverains. Qui est mieux placé que l'encadrant pour expliquer ça?
Les blaireaux que j'ai constaté sont plus souvent des individuels!! Pas de casques, enfants mal équipés, techniques d'un autre siècle, condescendance malvenue, irrespect flagrant des interdictions. Le comble étant de les voir partir devant, bouchonner à la moindre cascade et surtout ne pas laisser passer les groupes plus rapides juste pour pas être vexé!! Ceux là je les vois presque tous les jours en ce moment!!


Je te le dis encore, j'ai beaucoup pensé comme toi, l'eau a coulé dans les canyons depuis et j'ai appris que ce n'est pas aussi simple que ça.
Il y a un fossé entre les fédés, les indivs et les pros qui n'existe que dans le canyon, avec beaucoup de rancœurs des fois, souvent du à des incompréhensions. Dans quasiment tous les autres sports en France, chacun se respecte parce que l'échange se fait plus naturellement.
beaucoup de plus +1
sur vendre des sauts, les mauvais clients/encadrants,...

Sur les blaireaux hum ca va partir en couille..... :mrgreen:

ça rejoint peut être un peu sur ce que tu dis plus loin :
Il y a un fossé entre les fédés, les indivs et les pros qui n'existe que dans le canyon
Dans les autres disciplines je suis pas sur qu'on considère les sans casques, les mals équipés, les inexpérimentés comme des blaireaux .... [-X

Quand aux irrespectueux, les sans gènes ils sont partout pas plus en canyon qu'ailleurs.

Alors ce fossé je le vois bien entre pro et individuel mais j'ai plus l'impression (c'est mon humble point de vue) que certain pro ont une manière d'aborder ces blaireaux qui n'est pas constructif et qui participe à ce fossé.

Je suis pas sur que l'individuel soit plus intolérant ou con que dans les autres disciplines....

Mais perso si je compare entre l'escalade et le canyon j'ai quand même reçu plus de remarques pas très bien formulées des fois limites polies en canyon alors que sur rocher c'était plus axé pédagogie.....
On respecte peut être plus les différentes pratiques sur rocher ?
Y en a t' il de possible en canyon ?

Sur l'aspect fédération c'est plus complexe vu qu il ya Caf, FFme , FFS, AFC, ....
Mais sur rocher on retrouve aussi ce fossé qui se creuse avec la FFME

Après sur l'aspect DE pour moi la vraie problématique qui est commune à beaucoup de sport:
On devrait choisir comme métier l'encadrement , le sport est juste un outil.
La matière première c'est bien l'encadrement. Aprés autant choisir un sport qu'on aime.
Sinon il vaut mieux pratiquer en loisir.


Pour le marché du canyon c'est comme tous les boulots l'offre et la demande fera le reste.
Mais j'ai quand même peur que les désillusions soient présentes encore longtemps :(

Après on reste dans la marge pour ma part
Mais c’est souvent ce qu'on retient le plus

PL06
rank_1000
Messages : 1185
Inscription : ven. 11 nov. 2011 20:24
Localisation : le cannet

Message par PL06 » lun. 10 août 2015 23:02

.
Dernière modification par PL06 le ven. 23 oct. 2015 01:22, modifié 1 fois.

Yapalfeu
rank_3
Messages : 301
Inscription : ven. 03 mai 2013 21:20
Localisation : Au pied du Vercors !

Message par Yapalfeu » lun. 10 août 2015 23:30

Dans les autres disciplines je suis pas sur qu'on considère les sans casques, les mals équipés, les inexpérimentés comme des blaireaux .... eusa_naughty
Bah perso, ce n'est pas ce genre de "détails" qui me fait dire: "tiens, celui là, c'est un blaireau ! " (ou un beauf, ou un kéké......)

C'est plus le comportement avant/après canyon (remarque, même pendant en fait.......), le langage........

Du style le groupe de 4 ou 5 mecs qui te collent au cul en braillant, et qui au premier rappel te disent: "Oh, ziva, tu laisses passer ?!".....et au moindre passage technique, c'est eux qui bouchonnent à mort, et faut encore que tu leur décoince leur corde, qu'ils n' arrivent pas à rappeler, car posée en dépit du bon sens.......et bien entendu tu les retrouve sur le parking, en train de se changer avec la "musique" à fond, les portières grandes ouvertes......(exemple vécu, parmi quelques autres).
Et là tu te dis que finalement, ça respecte une certaine "logique".......

Franchement, ces gens là se comportent en canyon comme si ils étaient en boite de nuit, c'est de l' esbroufe, de la frime, à qui aura la plus grande gueule........elle est où la passion là ????!!!! ](*,)

Car c'est bien ça qui fait défaut: la passion, l' état d'esprit/la philosophie qui se marie un tant soit peu avec l' activité.......

Je pense pas qu'il soit bien indiqué de faire du canyon avec un esprit "troisième mi-temps" ou "kéké du samedi soir", par exemple.......enfin, heureusement, ce genre de phénomène devrait quand même rester cantonné à des canyons "usines".......dommage, y' en a qui sont pourtant magnifiques.......mais j' avoue que j'ai tendance à y' aller à 8 heures du mat'.....ou du soir, ça m' évite certaines "contrariétés"...... :mrgreen:

M'enfin, le guide (pour en revenir à eux) passionné et "plein d'illusions" qui a démarré y' a 10 ou 20 ans, est ce qu'il est vraiment "content" de la tournure que prennent les choses dans ces canyons ? Pas sur.........

Je pense que certains doivent se dire au fond d'eux: " Aaaaaah, c'était mieux avant........"


Bah, après tout, c'est p' tèt moi qui devient un vieux con......j'suis pourtant pas si vieux que ça....... :mrgreen:

Malgré tout, c'est pas ça qui m' empêchera de m' arrêter au milieu d'un canyon, et de me dire: " p..tain, quelle chance j'ai d' être ici ! ".......même si c'est une bouze :wink:
Dernière modification par Yapalfeu le mar. 11 août 2015 10:20, modifié 1 fois.
J' aime pas courir en canyon...... mais j' aime pas quand ça traine inutilement non plus........

florent
rank_1
Messages : 102
Inscription : dim. 15 avr. 2007 17:21

Message par florent » mar. 11 août 2015 15:15

Ce dont je m'aperçois c'est que ces fraichement diplômés ont a subir une concurrence qui n'est pas déloyale mais qui est très présente, composées de pros qui on obtenus par le passé un diplôme "bizarre" mais légal, des guides, des BE escalade, spéléo
10 jours de formation spécifique canyon, comme l'ont faite ces "vieux" diplômés, ça doit suffire pour encadrer des randonnées aquatiques (je parle pour ma région) :-"

Florent

valcibiere
rank_1000
Messages : 1230
Inscription : lun. 13 mai 2013 17:18

Message par valcibiere » mar. 11 août 2015 16:55

Florent, sauf que la formation et le diplôme ne sont pas "localisés" et associés à un lieu. Une fois diplômé tu dois pouvoir être capable d'intervenir partout... Quant à "donner" une habilitation canyon après seulement 10 jours de formation spécifique, ça fait réfléchir...

fredi
rank_0
Messages : 13
Inscription : jeu. 12 avr. 2012 13:04

Message par fredi » mar. 11 août 2015 17:04

Mais perso si je compare entre l'escalade et le canyon j'ai quand même reçu plus de remarques pas très bien formulées des fois limites polies en canyon alors que sur rocher c'était plus axé pédagogie.....
J'ai un peu la même impression. Dans un canyon avec de l'eau à plus de 20 degrés, avec pas trop de rappels, équipé d'un shorty, d'une sangle et d'un casque de skate, un BE m'a dit, avec un ton désagréable: "tu fais souvent du canyon sans combi, sans baudard et sans casque?". Il aurai dit la même chose en riant, ça serait déjà mieux passé.

Sinon je ne sais pas s'il y a trop de BE en activité, mais ce que j'ai l'impression c'est qu'il y a une concentration des BE sur un petit nombre de canyons. Mais en y réfléchissant bien, est-ce un problème? En tant que pratiquant individuel, ça m'arrange car il suffit pour moi d'éviter Maglia, Riolan, Pierrefeu et Rio Barbaira (ou d'y aller en horaire décalé) pour être tranquille. Et pour les BE c'est peut-être mieux niveau sécurité de pouvoir organiser les secours avec les autres BE en cas d'accident.

valcibiere
rank_1000
Messages : 1230
Inscription : lun. 13 mai 2013 17:18

Message par valcibiere » mar. 11 août 2015 17:14

Sinon je ne sais pas s'il y a trop de BE en activité, mais ce que j'ai l'impression c'est qu'il y a une concentration des BE sur un petit nombre de canyons. Mais en y réfléchissant bien, est-ce un problème? En tant que pratiquant individuel, ça m'arrange car il suffit pour moi d'éviter Maglia, Riolan, Pierrefeu et Rio Barbaira (ou d'y aller en horaire décalé) pour être tranquille. Et pour les BE c'est peut-être mieux niveau sécurité de pouvoir organiser les secours avec les autres BE en cas d'accident.
C'est aussi et surtout parce que les clients demandent souvent ces canyons ou qu'ils sont proposés de part leurs caractéristiques !!!

Quand tu parles aux gens de marcher pendant 2h d'approche, ou bien qu'il y a des rappels importants, ou trop d'eau, etc, etc, et bien beaucoup "renoncent"... donc ce n'est pas par plaisir de mettre tout le monde au même endroit...bien évidemment, car ce n'est agréable pour personne, on est bien d'accord.

Avatar de l’utilisateur
Marc Maurin
Modérateur
Messages : 7988
Inscription : lun. 23 févr. 2004 12:31
Localisation : montpellier

Message par Marc Maurin » mar. 11 août 2015 17:39

valcibiere a écrit :, ou trop d'eau, etc, etc, et bien beaucoup "renoncent"....
Trop d'eau et ils renoncent ? Les inconscients !!!!! :wink: :wink: :wink:

Cette discussion est sempiternelle. J'applaudis quand même certains guides courageux d'emmener certains "clients" dans des canyons engagés (Barès, Trumel, etc...). Je citerai Philippe Picas, Pascal Van Duyn, Guillaume Coquin, Henri Vincens et certainement plein d'autres. J'applaudis aussi ceux capables de faire 90 fois le même canyon en 3 mois, ça doit être lassant....
Quand à la pression financière, pour nombreux d'entre eux, elle doit être bien réelle....
Après, à chacun d'entre eux de se faire "ses canyons", "sa clientèle spécifique", etc....
Quand aux clients, les gens qui en font jamais prennent ce qu'on leur propose...et on leur propose rarement Font de Barbin l'été mais plutôt la Bolène....Bizarre...
La première impression est souvent la bonne, surtout quand elle est mauvaise.

florent
rank_1
Messages : 102
Inscription : dim. 15 avr. 2007 17:21

Message par florent » mar. 11 août 2015 19:00

salut Valvibiere

je m'appuyais sur cette remarque de guigui
De plus un canyon technique à rappel est bien plus dur à vendre parce que depuis 20 ans on ne vend que des sauts!!
mais c'est intéressant de voir qu'en escalade, il y a eu le choix de faire un DE "escalade" et un DE "escalade en milieu naturel", correspondant aux prérogatives de l'ancien BE.
je serais intéressé de voir les chiffres des répartitions des nouveaux diplômés...

alors que parallèlement, il y a eu le choix de faire un DE canyon hyper pointu, pour, au final, très peu de gars qui vont bosser dans des canyons en adéquation avec leurs compétences élevées (Oules, Ecouges 1...)

Florent

valcibiere
rank_1000
Messages : 1230
Inscription : lun. 13 mai 2013 17:18

Message par valcibiere » mar. 11 août 2015 20:49

Florent, là où je suis d'accord avec toi c'est pour le raisonnement suivant : Soit on dit que le niveau exigé et les contenus abordés au DEJEPS canyon sont totalement nécessaires pour pouvoir encadrer professionnellement, et dans ce cas il est scandaleux que d'autres (anciens) BE aient seulement 10 jours de formation pour faire la même chose, c'est une véritable ineptie. Soit on dit que seuls 10 jours sont suffisants pour effectivement pouvoir encadrer professionnellement du canyoning et dans ce cas le DEJEPS canyon (prix, durée, contenus, etc...) est une pure hérésie ! Bref dans les deux cas... c'est n'importe quoi :o

Par ailleurs, pour faire un parallèle avec ce que j'ai fait aussi : quand tu vois le niveau demandé par l'ENSA pour devenir mono ESF (ski) au bout de 4 ans, et pour aller faire faire du chasse neige à des clients et enfants, là aussi c'est vraiment (excusez-moi) du foutage de gueule !!! Le pire c'est quand tu arrives en école (de ski) et qu'on te dit : "oui, mais tu comprends quand tu as des cours compète, il faut assurer !" Eh gros malin, les cours compète de l'ESF ce n'est pas le ski club !!!!! Eh bien voilà là aussi une formation qui est totalement stupide dans ses contenus, son niveau d'exigence, et totalement hermétique aux autres... :?

Enfin, je terminerai aussi en disant qu'il n'y a qu'en France je crois (à vérifier quand même, merci) que se mélangent deux types de diplômes pour encadrer : les fédéraux et les pros ! Car il faudra aussi qu'on m'explique : lorsqu'une fédé (FFME, FFS, etc...) attribuent des diplômes et autorisent l'encadrement en tous types de canyon pour les Moniteurs (fédéraux), reconnus donc aptes techniquement et "sécuritairement" pour accompagner un groupe, alors pourquoi ne pas les autoriser à être rémunérés ?! Les fédés sont loin d'être stupides : elles ne vont pas confier la vie de personnes et confier des responsabilités d'encadrement en totale autonomie à des "diplômés" qui ne seraient pas compétents pour le faire ?! Là aussi, c'est du grand n'importe quoi...enfin non pardon, c'est du grand business économique !!! :twisted:

Et je parlerai même pas des formations STAPS et des profs d'EPS qui pourraient aussi avoir leurs mots à dire dans toutes ces formations et encadrement professionnel d'activités sportives... #-o

Yapalfeu
rank_3
Messages : 301
Inscription : ven. 03 mai 2013 21:20
Localisation : Au pied du Vercors !

Message par Yapalfeu » mar. 11 août 2015 21:24

Tiens c'est marrant, la différence entre "l'ancienne" formation et la nouvelle, ça me fait un peu penser aux anciens qui ont eu la chance, à une époque, de passer le permis poids lourd à l' armée.......

Bien souvent, tu faisais 2 ou 3 fois le tour de la caserne, et basta....... :-"
Pis maintenant, faut se taper 2 ou 3 semaines de formation, et surtout, faire un chèque de 2000€, voir plus.......

Moralité: encore une histoire de pognon avant tout !
J' aime pas courir en canyon...... mais j' aime pas quand ça traine inutilement non plus........

Avatar de l’utilisateur
mvdlans
rank_4
Messages : 411
Inscription : mar. 24 juil. 2007 22:09
Localisation : Gap (05)
Contact :

Message par mvdlans » mer. 12 août 2015 09:25

Mmmmm, pas tout a fait d'accord.

Oui, si tu veux encadrer juste le Cramassouri avec un débit faible 10 jours suffise. Si tu veux amener tes clients vers Lodrino, Chichin etc je t'avoue c'est autre chose.......

Et on devient pas guide pour le fric, c'est surtout un passion qui je (nous) veux partager avec autres personnes (et grâce a mon formation en sécu et mes clients aussi :) ).
"Far better it is to dare the mighty things, to win glorious triumphs, even though heckered by failure, than to take rank with the poor spirits who neither enjoy nor suffer much, because they live in the grey twilight that knows not victory nor defeat."

Guide de Canyon dans les Hautes Alpes

fredi
rank_0
Messages : 13
Inscription : jeu. 12 avr. 2012 13:04

Message par fredi » mer. 12 août 2015 09:40

Pour ce qui est des formations d'encadrant sportif on doit être les champions en France des formations les plus longues et les plus chères. Pour mon exemple: formation instructeur IKO permettant l'enseignement du kitesurf dans le monde entier sauf en France: 10j de formation / 1000 eur, avec un niveau demandé à l'entrée plutôt faible. En France 8 mois / 8000 eur (remarque ça fait moins cher par journée !).

Dans le cas de l'IKO c'est suffisant seulement si tu es déjà pédagogue et que tu sais déjà conduire correctement un hors bord ou que tu as prévu d'enseigner en lagune. Dans le cas du BPJEPS, ça ressemble plus à un investissement à faire pour accéder au métier, un peu comme les licences de taxi.

Et pareil pour la formation fédérale, 3 weekends suffisent, pour au final faire la même chose qu'un pro sans pouvoir être payé.

Dans les 2 cas, c'est comme les cours ESF, 99% des clients sont des débutants.

C'est évidemment toujours mieux d'être trop formé que pas assez, mais il y a peut-être un juste milieu, et surtout pas mal d'hypocrisie à faire jouer à la formation le rôle de "droit d'entrée" à payer.

Yapalfeu
rank_3
Messages : 301
Inscription : ven. 03 mai 2013 21:20
Localisation : Au pied du Vercors !

Message par Yapalfeu » mer. 12 août 2015 12:04

Et on devient pas guide pour le fric, c'est surtout un passion qui je (nous) veux partager avec autres personnes (et grâce a mon formation en sécu et mes clients aussi icon_smile ).
Quand je disais que c'est une question de pognon avant tout, je parlais de la législation française, qui d'un coup, a estimé qu'il fallait une formation beaucoup plus poussée, et surtout beaucoup plus chère, pour devenir guide en canyon.

Je sais bien que les guides canyons ne roulent pas sur l'or, loin de là !

A mon avis, quelques uns bien établis doivent "tirer leur épingle du jeu", mais sans plus........

En tous les cas, pour les formations, on est passé un peu d'un extrême à l'autre, mais le but final, c'est de nous faire casquer, comme d' hab'........ ](*,)
J' aime pas courir en canyon...... mais j' aime pas quand ça traine inutilement non plus........

Avatar de l’utilisateur
guigui
Modérateur
Messages : 5763
Inscription : lun. 26 juin 2006 16:03
Localisation : Massoins 06
Contact :

Message par guigui » mer. 12 août 2015 19:05

berms a écrit :Sur les blaireaux hum ca va partir en couille..... :mrgreen:
Salut Berms, je maintiens mon appellation d'origine contrôlé!! Mais je m'explique mieux :wink: Des fois je croise des gars du genre bière-redbull-pétard-musique insupportable à fond qui clairement emmerdent le monde à 9h du matin quand j'équipe mes groupes. Le voisinage du parking est excédé à juste titre et qui qui s'en prend plein la gueule? ceux qui s'habillent gentiment donc nous!!

Des fois je croise des gens avec un baudrier pour 4 une corde de 60 mètres d'escalade pour une cascade de 6 mètres max avec 48 mètres emmelés dans le bassin, combi pourrie (pourtant décat en vend des pas cher et très bien à 45 euros!!) qui refusent de me laisser passer et on regarde avec mes clients ce cinéma trois cascades de suite avant de leur marcher dessus de manière agressive parce qu'au bout d'un moment on veut juste faire notre canyon peinard!!

Des fois je croise des parents qui amène des gamins de 6 ans en shorty sans casque ni baudrier et qui leur gueulent dessus parce que les gamins sont terreur absolu en haut de saut de 5 mètres....

A ne pas confondre avec l'individuel débutant, qui galère mais qui est sympa, pas complètement équipé mais qui essaye, à ne pas confondre avec les clubs qui font des manips mais qui sont cool, à ne pas confondre avec le local en shorty qui connait le canyon comme sa poche et fait son footing du soir.... Le canyon est pluriel et les cons partout, mais justement on s'en passerait bien!!
yapalfeu a écrit :Quand je disais que c'est une question de pognon avant tout, je parlais de la législation française, qui d'un coup, a estimé qu'il fallait une formation beaucoup plus poussée, et surtout beaucoup plus chère, pour devenir guide en canyon.
T'as pas tort mais en même temps les CREPS vendent une formation quand même bien haut de gamme (même si pas parfaite). Durant le stage, tu te perfectionne dans les oules de freiss, tu fais ta péda dans le 06, tu amène des publics dans le tessin, bref en fin de formation tu connais l'activité. C'est cher mais il y a une presta en face (même si perso j'aurais aimé un peu plus!!).

Second constat "fac de commerce" Ils ont un produit à 10000 boules clairement plus cher que les diplômes étrangers, ils sont pleins chaque année, c'est que le produit marche!! Pourquoi brader une diplôme à 4000 alors qu'à 10000 ils le vendent clairement bien (alors que les débouchés sont douteux)

Dernier constat : Le prix est dissuasif (bien que potentiellement pris en charge par les CG, CR et autres) mais si il ne l'était pas, on trouverait environ 100 guides de plus par an. Bref trop de concurrence, mort du métier. Je pense que les organismes d'état gèrent un "quota" pour que leur diplôme ait un débouché probable.
Guide en pays niçois et ailleurs http://nice-canyoning.com
faites du canyon, pas la guerre

jojorgc
rank_5
Messages : 511
Inscription : sam. 23 juil. 2011 22:08

Message par jojorgc » mer. 12 août 2015 19:44

guigui a écrit :T'as pas tort mais en même temps les CREPS vendent une formation quand même bien haut de gamme (même si pas parfaite).
Le souci c'est bien que les préstas des pros ne sont pas haut de gamme!
Quand on voit la technique de certains guides ça fait peur. Alors certes c'est plutôt des gens de l'ancienne formation mais certains sont techniquement dépassés. Aussi quand on voit l'abattage industriel de certains à devoir presser en permanence les clients... La palme, à ma connaissance, revient à Barberine où des guides tournent sans mettre un pied dans le canyon (donc, ils sont sans casques) et font 4 tournées dans la journée! Et les guides ne sont pas heureux et ça se comprend. Les clients ne le sont pas non plus et du coup ont du mal à revenir faire du canyoning.

J'aborde aussi un autre sujet hautement polémique mais étroitement lié : l'accidentologie
Quand on voit le nombre de décès suite à des erreurs énormes de pros. Je ne cite pas les exemples mais les circonstances : trop d'eau avec des gamins, crues alors qu'il y a de l'orage annoncé sur un bassin versant hyper réactif, trop d'eau sur un obstacle super connu, etc.
On peu ajouter aussi les accident traumatiques. A presser les gens, à les faire sauter d'endroits casse gueule j'ai déjà vu des trucs hallucinants (des plats de 6m parce que la prise d'appui est glissante). Il faudrait quand même qu'il y ait des études un peu plus poussées dessus

Bref, après il y en a qui font très bien leur métier et avec passion. J'ai un ami qui sort uniquement à la journée avec les clients, qui ne les moulinent jamais, qui les fait progresser (saut, rappel) et même qui leur apprend à équiper. Résultat, alors que les chiffres d'affaires baissent pour beaucoup, lui fait ses meilleures années en ce moment parce que les clients reviennent! Et avec des clients qui progressent, il peut les amener dans des grandes courses. Alors certes il 'y a pas de place pour tout le monde en travaillant comme ça mais il y a de la place pour faire de la qualité... J'espère que le nouveau DE permettra de le faire(?).
Dernière modification par jojorgc le mer. 12 août 2015 21:19, modifié 1 fois.

valcibiere
rank_1000
Messages : 1230
Inscription : lun. 13 mai 2013 17:18

Message par valcibiere » mer. 12 août 2015 20:57

jojorgc a écrit :J'aborde aussi un autre sujet hautement polémique mais étroitement lié : l'accidentologie
Quand on voit le nombre de décès suite à des erreurs énormes de pros. Je ne cite pas les exemples mais les circonstances : trop d'eau avec des gamins, crues alors qu'il y a de l'orage annoncé sur un bassin versant hyper réactif, trop d'eau sur un obstacle super connu, etc.
On peu ajouté aussi les accident traumatiques. A presser les gens, à les faire sauter d'endroits casse gueules j'ai déjà vu des trucs hallucinants (des plats de 6m parce que la prise d'appui est glissante). Il faudrait quand même qu'il y ait des études un peu plus poussées dessus
Ouais mais on est d'accord que c'est aussi valable ailleurs ! Chaque année des GHM "involontairement tuent" (excusez-moi ce terme) des clients en montagne alors que la météo est défavorable, etc, etc...mais ils le font quand même... Je pense que la notion de "professionnalisme" est une notion qui malheureusement fait parfois défaut dans tous les métiers. Bon ok certains n'ont pas des conséquences graves. Mais être face à un "pro", quelque soit le domaine, ne garanti en rien la qualité de la prestation, mais seulement le fait qu'il a été reconnu apte à le faire...sur des critères qui sont parfois bien loin de ceux qu'il faudrait qu'ils soient !!! Effectivement des passionnés lambda, des fédéraux, sont souvent aussi "bien et bons" que les pros. En même temps il ne faut pas non plus généraliser car il y aussi et heureusement de très bons pros dont je ne citerai pas les noms ici vis à vis des autres...

Mais quoi qu'il en soit la formation en France, tous domaines confondus, est un point sur lequel il y a beaucoup de choses à dire, à redire, en regard de ce qui se fait dans d'autres pays et qui fonctionne très bien. Sauf qu'en France on veut toujours montrer qu'on est mieux et meilleurs que les autres, et faire la leçon aux autres. Il n'y a qu'à voir la formation en ski comme j'y faisais référence plus haut...

PL06
rank_1000
Messages : 1185
Inscription : ven. 11 nov. 2011 20:24
Localisation : le cannet

Message par PL06 » mer. 12 août 2015 21:54

.
Dernière modification par PL06 le ven. 23 oct. 2015 01:23, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
nec
Modérateur
Messages : 3478
Inscription : mar. 16 août 2005 12:50
Localisation : Isère
Contact :

Message par nec » mer. 12 août 2015 23:59

jojorgc a écrit :J'aborde aussi un autre sujet hautement polémique mais étroitement lié : l'accidentologie
Quand on voit le nombre de décès suite à des erreurs énormes de pros.
Il faut quand même être honnête quand on parle d'accidentologie, et admettre qu'un B.E. qui brasse 10 clients x 2 rotations (voire 3) par jour x 3 ou 4 mois en continu expose largement plus de potentielles victimes que moi avec mes pauvres 70 canyons annuels.

Sinon, afin d'amener un peu de légèreté à ce débat, je dirais que perso, je suis très rarement embêté par des crétins, car je passe presque tout mon temps dans les canyons "alternatifs". Vous devriez essayer de sortir un peu des sentiers battus, l'herbe y est plus verte, elle n'y est pas piétinée 8)
Nicolas Ecarnot

jojorgc
rank_5
Messages : 511
Inscription : sam. 23 juil. 2011 22:08

Message par jojorgc » jeu. 13 août 2015 07:29

nec a écrit :Il faut quand même être honnête quand on parle d'accidentologie, et admettre qu'un B.E. qui brasse 10 clients x 2 rotations (voire 3) par jour x 3 ou 4 mois en continu expose largement plus de potentielles victimes que moi avec mes pauvres 70 canyons annuels.
D'accord avec toi, il faudrait pouvoir ramener l'accidentologie au volume de pratique, ce qu'avait essayer de faire le rapport de la fondation petzl. Les décès que j'ai évoqué restent néanmoins un gros point noir, même si dans la plupart des cas, le guide décède aussi en essayant de sauver ses clients.
nec a écrit :Sinon, afin d'amener un peu de légèreté à ce débat, je dirais que perso, je suis très rarement embêté par des crétins, car je passe presque tout mon temps dans les canyons "alternatifs". Vous devriez essayer de sortir un peu des sentiers battus, l'herbe y est plus verte, elle n'y est pas piétinée icon_cool
Il y a encore mieux que la bouse, la première :wink:

valcibiere
rank_1000
Messages : 1230
Inscription : lun. 13 mai 2013 17:18

Message par valcibiere » jeu. 13 août 2015 09:35

jojorgc a écrit :D'accord avec toi, il faudrait pouvoir ramener l'accidentologie au volume de pratique, ce qu'avait essayer de faire le rapport de la fondation petzl. Les décès que j'ai évoqué restent néanmoins un gros point noir, même si dans la plupart des cas, le guide décède aussi en essayant de sauver ses clients.
Mais pourquoi vouloir orienter le débat sur l'accidentologie ? Il est évident que :
- plus tu "brasses" de personnes plus tu augmentes les risques d'accidents.
- plus tu "brasses" de personnes diverses (niveau technique, condition physique, mental, etc...) plus tu augmentes les risques d'accidents.
- plus tu "brasses" des personnes dans des conditions variées et délicates (risques, perte de vue, non application des consignes, etc...) plus tu augmentes les risques d'accidents.
- plus tu "brasses" des personnes dans des situations "habituelles" pour lesquelles tu peux en arriver à être moins vigilant ou trop confiant parce que tu le fais tous les jours et que tu connais "par coeur" plus tu augmentes les risques d'accidents.
On enfonce là une porte ouverte. Or dans tous ces cas, c'est le quotidien de l'encadrant et a fortiori d'un Pro ! Mais encore une fois cela est aussi valable ailleurs, donc ne fixons pas sur l'accidentologie qui nous est déjà tous arrivée et qui se produira encore...

L'année dernière un collègue à eu décès d'une personne qui à la fin du canyon s'est tuée en marchant sur le chemin du retour après avoir glissé, et qui pourtant avait encore son casque sur la tête comme le lui avait demandé le guide ! Est-ce que c'est un accident de canyon ?! Oui parce qu'il s'est produit lors d'un encadrement en canyoning. Non car "techniquement" cela aurait pu arriver aussi au marcheur lambda qui fait une randonnée et n'était pas dans une manip canyon !!!

Le sujet était sur la formation et sur le nombre de guides, je ne pense pas que l'accidentologie soit donc un élément de discussion à prendre en compte car il y a trop de paramètres qui influent sur ça. Enfin, l'inconscience, l'irresponsabilité, le manque de bienveillance, l'absence de bon sens, sont des éléments qui ne sont pas issus d'une formation, même si en formation on nous sensibilise sur ça. Combien de moniteurs de ski, de GHM, se sont tués dans des avalanches alors que c'était des "pros", qu'ils avaient été formés, et qui plus est, le font aussi avec des clients...?!

Le diplôme atteste la réussite à un examen assujetti à des critères de sélection parfois discutables, mais n'atteste absolument pas de la qualité et de la garanti de la prestation qui sera effectuée par l'intervenant une fois seul avec son public, même si dans la majorité des cas et heureusement les deux se rejoignent le plus souvent. La personnalité de l'intervenant en fait la valeur ajoutée.
Dernière modification par valcibiere le jeu. 13 août 2015 09:37, modifié 1 fois.

Répondre