Accueil > Base de canyons > France > Isère > Rioupeyrou > Description

Torrent de Rioupeyrou

Chantelouve (Isère)

Torrent de Rioupeyrou

Fiche Technique
Pays France
RégionRhône-Alpes
Départem.Isère (38)
CommuneChantelouve
MassifTaillefer
Alti Dép.1700m
Dénivelé600m
Longueur900m
Casc. max65m
Corde(*)70m*
Approche1h30-2h30
Descente3h-5h30
Retour10min
Navettenéant
Cotation??
Intérêtintérêt 1.9/4 (3 votes)
* : indication sur le minimum
de corde en simple.
Prévoir le rappel de corde,
la corde de secours, de quoi
faire face aux imprévus, etc...

Accès

Parking Amont : De Grenoble prendre la direction de Bourg d’Oisans. 2,5 km avant la ville prenez à droite la direction du col d’Ornon par la D526. Passez le col et arrêtez vous au hameau de la Chalp. Avant le pont sur la Malsanne garez vous sur un terre plein où est entreposé du bois (Ne gênez pas l’entrée et demandez la permission au propriétaire s’il est entrain de s’occuper de son bois).

Approche

Il y a une partie amont et aval.

Accès au canyon, entrée intermédiaire : Prenez la route menant dans le village. Après le pont prenez à gauche la deuxième route. Passez les maisons et suivez la piste qui est sur le bas. Suivez là au plus haut vers l’arrivée du ruisseau du grand vent. Au niveau d’un gros bloc vous verrez des traces de peinture blanche qui partent sur la droite dans le pierrier. Les suivre tous le long. (il est possible de monter plus rapidement en suivant au mieux la roche qui se trouve RG de notre descente vers des épicéas pour rejoindre le chemin précédemment cité). Le chemin facilement perdable monte assez raide pour ensuite traverser largement vers la droite à partir d’un houx (Bon courage pour le voir). La sente finit par atteindre notre cours d’eau au niveau de l’entrée intermédiaire.

Accès au canyon, partie supérieure : La montée se fait en longeant RD le torrent. Il y a certains passages sur des dalles. Nous avons laissé quelques cairns éparses qui ne passeront probablement pas l’hiver. La descente débute lorsque vous rejoignez l’ancien vallon glaciaire de la pointe de l’Armet au-dessus de la C25 (nous avons installé une vieille sangle dans un très petit pin RD.)

Descente

Temps partie amont : 1H30-2H
Temps partie aval : 3H-3H30

Partie amont : Cette partie n’est pas équipée. Elle serait facilement valorisable en installant quelques points bien placés permettant d’enchaîner plusieurs obstacles.

Partie aval : Après de petits toboggans évitables RD vous faîtes un court rappel (1G-RD) jusqu’au relais RG de la C70 (Relais hors crues, 2G). Cette cascade est joliment polie. La roche se resserre un peu et après quelques petits ressauts arrive une C8 (1G-RD) et une jolie C25 (2G-RD). De là vous descendez une C14 (1G-RG). La rivière forme un coude. Vous passez les plans inclinés formés de 3 ressauts et vous arrivez au-dessus de 3 petites cascades originales constituées par des blocs surplombant et qui s’enferment dans un petit goulet (1G, 2x25m). De là, vous trouverez un antique piton (Relais à refaire) qui par une cascade de 25 m (2x35m) vous emmène au relais aérien de la C65 à coté d’un gros rocher.

En descendant vous pourrez regarder un arbre RD où se trouve un ancien anneau de corde. Arrivez sur une large vire vous enchaînez aussitôt une C35. La paroi RD se rapproche pour surplomber le canyon. La grande cascade terminée, au bloc suivant, un peu plus bas, vous trouverez un goujon RG, qui par un rappel de 35 m vous permettra de rejoindre un gros bloc et de passer le ressaut suivant. Par une succession de petits ressauts sympathiques vous passez un TC de 8m (1G-RG) et la dernière cascade de 55m qui forme un toboggan peu raide (2G-RG)

Retour

Retour : De cette dernière cascade vous passez le talus RD puis vous dirigez au mieux jusqu’au village et de là à la voiture.

Engagement

Faible. Dans la partie amont il est possible de contourner tous les obstacles. Fort, dans la partie aval. Il n’y a pas d’échappatoires pratiques.

Qualité de l’équipement : partie amont : à équiper (1 AN avec sangle), partie aval : malgré les équipements en goujon de 8 mm et de 10 mm avec anneau de levage l’ensemble reste un équipement de 1ère (Il est donc incomplet).

Période/caractère aquatique

Caractère aquatique : Canyon à tendance verticale très sensible aux orages. toutefois, l'été il y a peu d'eau aprés la fonte des névés.
Température de l’eau : Plutôt froide, mais le bas suffit lorsque le débit est faible.

Géologie

Gneiss

Historique

Date : 01 octobre 2004
Equipeurs : Pierre Henri Vernet et sa perceuse infernale, Axel Cabanes, Caracal

Il y a des canyons dont il est bien difficile de faire un historique. Nous voilà ce jour là à la Chalp au pied du Grand Armet (2792 m) pour explorer un torrent coincé entre les gorges du Grand Vent et le torrent de Rochié. Je m’y étais perdu une fois en 2002 en cherchant les gorges du Grand Vent et j’avais trouvé la cascade bien belle et non équipée. La semaine précédente, Axel avait descendu avec Pierrot le torrent du Rochié qui lui avait dit qu’une première était à faire dans ce secteur. Nous voilà, en conséquence, ce samedi 1er octobre, sous le son d’une rave-party, en haut de cette cascade qui n’était toujours pas équipée. Après avoir repéré la partie haute débutant à prés de 1800m, nous attaquons les grandes cascades. Durant la descente nous ne voyons toujours aucun équipement, dans un rocher compact ne permettant pas l’utilisation d’AN. Après plus de 200 m de dénivelés nous tombons sur un piton sorti de nulle-part. Puis 35 m plus tard sur un AN avec un anneau de corde. Impossible de savoir d’où sont venus les premiers explorateurs, d’autant plus que dans la partie supérieure il n’était pas possible de rater le moindre équipement (Même les trous de points arrachés par une crue) et que la dernière cascade n’était pas équipée. Nous avons échafaudé tous les plans possibles et imaginables, nous nous sommes dit qu’ils étaient passés par des vires instables RG pour accéder en haut de la 65 m comme des cabris, la dernière cascade étant désescaladée RD dans un dièdre-toboggan merdique. Mais, après plusieurs jours de réflexions nous en sommes arrivé par en conclure que c’était des équipements de cascades de glace. L’hiver, la falaise est entièrement gelée offrant un superbe itinéraire. Plus de détails au prochain épisode !

Remarques

Ce canyon est une sympathique balade ensoleillée en montagne. Le faible encaissement des cascades est contre-balancés par la beauté des paysages. Les 1ères grandes cascades sont esthétiques, bien polies et agréables à descendre. Le bas en revanche manque de caractère.


Carte(s)

  • 3336 OT La Mure Valbonnais (IGN TOP25) - 1/25000

Retour à l'accueil (résumé) de la fiche : Torrent de Rioupeyrou.