Accueil > Base de canyons > France > Jura > Teinte > Description

Canyon de la Teinte

Vaux les St Claude (Jura)

Canyon de la Teinte

Fiche Technique
Pays France
RégionFranche-Comté
Départem.Jura (39)
CommuneVaux les St Claude
MassifJura
BassinBienne
Alti Dép.450m
Dénivelé125m
Longueur400m
Casc. max12m
Corde(*)20m*
Approche15min
Descente1h30
Retour10min
Navettenéant
Cotationv2a1I
RocheCalcaire
Intérêtintérêt 2.5/4 (28 votes)
* : indication sur le minimum
de corde en simple.
Prévoir le rappel de corde,
la corde de secours, de quoi
faire face aux imprévus, etc...

Accès

Au sud de Vaux-lès-Saint-Claude par la D436, prendre la rue de la Gare (carrefour au niveau du gros platane caractéristique). Passer devant l'ancienne gare (attention ne pas se garer, elle est privée et habitée), puis une fois devant la chaîne qui délimite le piste de moto-école, s'engager à droite et se garer immédiatement sans gêner. L'ancienne scierie et le bâtiment attenant sont désormais occupés par une casse automobile, mais une petite partie (délimitée à l'Est par la voie SNCF, au Sud par les tas de bois du propriétaire de l'ancienne gare, et au Nord par la casse auto) est propriété de la SNCF et c'est le meilleur endroit pour stationner.

Approche

Suivre le balisage bleu.
Pour gagner le départ du canyon : traverser et longer la voie vers le Nord (coté St-Claude) sur quelques dizaines de mètres, puis emprunter le passage taillé dans les épineux. Au pied de la colline, traverser le chemin de terre et monter tout droit dans la pente en laissant le canyon à votre droite à chaque palier. Le sentier est raide et boueux à souhait, bâtons conseillés ;o)
Le départ est évident, on vient tangenter le ruisseau une fois sur le plateau.

Descente

Le ruisseau s'encaisse rapidement au niveau d'une C8 (2 Br. en RD). Quelques mètres plus loin, une C4 (2 Br. en RG) donne sur la seule marmite profonde du canyon (vide à l'étiage, parfois comblée de cailloux), suivie immédiatement d'une C5 (Ch. en RD). La gorge s'évase alors sur quelques mètres (échappatoire en RG). Une chaîne en RD dotée d'une main-courante, commande la descente de la plus belle et la plus haute cascade de la course (12m), dans une espèce de puits en cloche remarquable. Peu après, on rencontre une C7 (chemin en RG, échappatoire), donnant accès à un R3 (1 Br. en RG). S'en suivent, les deux dernières cascades de la zone encaissée, avec une C6 suivit d'une C3 (2 Br en RG). On arrive maintenant à la fin de la partie étroite, avec une succession de dalles inclinées que l’on peu longer. Des arbres plus ou moins bien placés, permettent de tirer encore 3 rappels d'environ 30m sans réel intérêt.

Retour

Important : retour aux voitures en cherchant impérativement un départ de sentier à droite dans la pente finale (environ 40 m avant la plaine), avant le dernier jet (matérialisé par de vieilles cordes de MC attachées aux buis). Ce dernier nous ramène sur le sentier de montée. Ne pas tenter de regagner la voie de chemin de fer directement, sauf si vous êtes corse !

Engagement

Canyon bien équipé, ne comportant pas de difficultés particulières si on évite les pointes de crues dangereuses ! Peu engagé malgré son encaissement bien marqué, car ponctué de quelques échappatoires.

Période/caractère aquatique

Même conditions météo que la Goulette, située à deux pas !
Ruisseau temporaire ne coulant qu'après de bonnes précipitations, et s'asséchant assez rapidement. A l'étiage ne nécessite aucun vêtement particulier, car les rares bassins rencontrés seront peu profonds voir vides. En crue (dont on évitera les pointes), son étroitesse garantie de bonnes douches, et seulement une minuscule marmite impose le bain.
Pas de saut, pas de nage. Son raccordement à la Bienne est plus que discret, la majorité du débit étant absorbé par les alluvions de la vallée.

Géologie

Calcaire. Le faible débit du ruisseau n'est sans doute pas à l'origine de tout ce creusement. Il a emprunté une faille existante, résultant probablement de l'affaissement du bord du plateau. Présence de tuf.

Historique

Première descente sportive par Xavier Jaillet, Jean-Luc Lacroix, et Dominique Guyétand le 22 Mars 1992.
Equipé en 1993 par Haut-Jura Canyon (J.Y. MUSSOT, CH. BOURG, et D. GUYETAND).

Remarques

Petit canyon non référencé dans le livre de D. Guyétand, car découvert après.
Désigné sous le nom de Canyon "Secret" surtout parce que complètement masqué par la végétation, et parce que très discrètement raccordé à la Bienne. En effet, le plus gros des eaux est absorbé par les alluvions de la plaine, l'excédent étant canalisé discrètement par de ridicules rigoles !


Carte(s)

  • 3228 E - 1/25000

Retour à l'accueil (résumé) de la fiche : Canyon de la Teinte.