Gries (Bern/Berne)

  • Fiche technique

  • SuissePays
    Région : Bern/Berne

    MassifAlpes Bernoises
    Cours d'eauGamchibach
  • intérêt 3.7/4 (23 votes). Donnez votre avis !
  • ??
  • ??
  • ??
  • Casc. max 27m
  • ??
  • Corde 35m** minimum de corde en simple. Prévoir le rappel de corde, la corde de secours...
  • Approche: 1min
  • Descente: 2h30 - 4h
  • Retour: 1min
  • Navette: 1.4km

Accès

Accès aval : De Berne prenez la direction d’Interlaken. Bifurquez pour Kandersteg et ne ratez pas la direction pour Kiental. Au village, il faut payer un droit de passage de 13F. Tous les commerçants et l’office du tourisme vendent le ticket. Ne trichez pas !. Suivez la route de Griesalp et garez vous sur le large parking au lieu dit : Tschingel. Accès amont : Juste après, la route monte dans la falaise et on voit la sortie du canyon. Vous passez au-dessus de Gries et la route raide continue à zigzaguer. Comptez 1.2 km depuis le parking et prenez à gauche une piste peu visible. Vous pouvez vous garez 200 m plus loin sur le parking de l’hôtel si ce dernier est fermé. Profitez de la nouvelle vue sur le Gries. Sinon, garez vous au niveau de la bifurcation juste un peu plus haut.

Approche

Rejoignez sans difficulté le cours d’eau au niveau du petit bâtiment.

Descente

Deux parties bien distinctes. Partie 1: très encaissée, frontale utile (attention à la réception du 1er rappel car la vasque peut être siphonnant selon les années).Partie 2: roche différente vraiment bien sculptée. Le canyon commence par deux obstacles techniques. Il faut dans la vasque bien agité rejoindre un tronc siphonnant. Lors de notre passage nous avions pieds et le tronc se passait sans grande difficulté. Le point suivant est malcommode à accéder. A son pied on se retrouve dans une vaste salle obscure. La lumière revient et on domine la plus grande cascade. Il faut escalader le socle du rocher suspendu RD pour trouver sur son bord le relais. On traverse le jet arrosé de la cascade et on continu jusqu’à un point sous les bourrasques. De là on descend la dernière section de la cascade plutôt technique en cas de gros débit.
Le noir revient et on approche de la cathédrale. Il faut escalader RD jusqu’à une large vire avec un point hors d’eau. De là on tombe dans le cœur du monument et on s’approche de la bouche de sortie. La cascade est alors bien arrosée (le point a été arraché) et sur le rebord suivant on trouve RD le dernier relais du premier encaissement. Après une courte marche (échappatoire possible) on entre dans la seconde partie. Les deux petits rappels se négocient avec vigueur. C’est alors que l’affluent RG se jette dans l’encaissement d’un voile d’eau consistant. Le canyon s’ouvre de nouveau et on peut s’échapper par les passerelles. Mais il serait regrettable de ne pas parcourir cette partie avec une roche nouvelles et toujours aussi bien sculptée. Par deux petits rappels on domine une belle cascade que l’on descend grâce au point RD. La descente est alors ponctué de petit ressaut et il faut se méfier d’un siphon. On le négocie sans grande difficulté si le débit est à l’étiage.

Retour

La descente se termine par de belles vasques et on sort RD par une sente.

Engagement

Échappatoires impossibles dans les parties encaissées.

Période/caractère aquatique

Faisable entre Novembre et Décembre selon le froid, la pluie et la neige.

Historique

Ouverture en novembre 2001 par Andreas Brunner, Daniel Zimmermann, Hanspeter Mani

Remarques

Le temps de descente varie selon le rééquipement et la glace. Prévoyez les crampons. Les relais peuvent être recouverts par la glace.



Voir la version imprimable de cette fiche-canyon.

Retour à l'accueil (résumé) de la fiche-canyon : Gries.

Recherche d'une fiche-canyon